Accueil >  Gamme  >  Gamme Renault 2024  > 

La fin des Renault Zoé et Twizy est actée

La Zoé, citadine électrique de Renault, sera retirée du catalogue du losange à la fin du printemps 2024. Elle sera remplacée par la R5. La Twizy rendra également son tablier. Sa production prendra fin en septembre en attendant son remplaçant.
La fin des Renault Zoé et Twizy est actée
Par le 24/07/2023

A ne pas louper

C’était loin d’être un secret. Renault s’apprête à retirer la Zoé du catalogue. Une décision qui est annoncée depuis plusieurs mois déjà. On savait déjà que 2024 allait être l’année de fin, mais désormais, la date se précise encore un peu plus. La raison est simple, la R5 électrique qui sortira en 2024 remplacera la Zoé. Selon nos confrères d’Autoactu, le Losange va stopper la production dans l’usine de Flins le 30 mars 2024. Le site de production de véhicules arrêtera ainsi de fabriquer des voitures à la fin de cette Zoé. Pour ce qui est de la Nissan Micra produite dans la même usine, elle a déjà été arrêtée. Usine qui rappelle d'ailleurs ce modèle puisqu'il est confronté à un problème

En revanche, l'usine de Flins va encore garder une activité d’emboutissage, notamment avec des pièces pour les Trafic et Master. Mais la stratégie de Renault est de transformer l’usine de Flins en un porte étendard de l’économie circulaire du groupe. Elle va ainsi devenir ce que le losange aime appeler une « Refactory ». Il y aura aussi des activités de reconditionnement de véhicules d’occasion, de recyclage de pièces automobiles, de rétrofit d'anciennes voitures thermiques ou même de réparation de batteries de voitures électriques. Après le kit homogué en début d'année pour la R4, celui de la R5 est prévu pour la rentrée 2023.

La fin d’une carrière vielle de 11 ans pour la Zoé

La Zoé va quitter la scène après 11 ans de carrière. Ce sont un peu plus de 400 000 exemplaires qui ont été produits jusqu’à présent. Un chiffre bien loin des objectifs ambitieux des débuts où le constructeur français visait 150 000 ventes par an, la faute à un marché électrique qui a mis un peu de temps à décoller. C’est l’année 2020 qui a été la meilleure pour la petite citadine qui n’est disponible qu’en version électrique avec 100 000 ventes.

La fin de vie de la Zoé est un peu compliquée. Des nouveaux rivaux en Europe d’abord, avec la Peugeot e-208, mais aussi en interne, au sein même de Renault, avec la Twingo (en fin de carrière aussi), la Mégane dans une moindre mesure mais aussi et surtout la Dacia Spring. La MG4 vient aussi concurrencer la Zoé du fait de son tarif bien inférieur alors qu'elle joue dans le segment supérieur. Ses ventes ont ainsi chuté en 2023, pas aidées par l’arrêt des productions à cause de la pénurie des semi-conducteurs. Renault compte remplacer la Zoé par la R5 électrique et son look néo-rétro. 

La Renault Twizy, c’est également terminé ou presque

Il ne manque pas de faire tourner les têtes dans les rues. Le Twizy est un papy dans la production automobile. Il fête ses douze années de commercialisation. Le quadricycle du Losange quittera définitivement les chaînes de production de Valladolid (Espagne) en septembre. Habile croisement entre un scooter et une voiture, le Twizy est clairement destiné à la ville avec sa batterie de 6,1 kWh qui autorise une autonomie d’environ 80 km. Un véhicule sans permis qui est voué à disparaitre. 

Le Renault TwizyLa fin du Twizy prévue pour septembre

Le véhicule proposait deux motorisations différentes, 5 chevaux sur le Twizy 45 sans permis et 17 chevaux sur le Twizy 80 qui peut alors atteindre les 80 km/h. Des données largement honorables mais qui ne suffisent plus à conquérir le marché. La lutte contre la concurrence a été perdue, face à des produits plus séduisants (Citroën Ami, Fiat Topolino, Microlino…) car souvent moins chers, mais aussi parfois plus avancés au niveau technique (Ligier Myli, eAixam…). Renault ne compte néanmoins pas abandonner sur ce segment. Le Mobilize Duo sera commercialisé en fin d’année pour le remplacer tandis que Dacia pourrait proposer un petit véhicule électrique sans permis.

De nouveaux modèles électriques

L'arrêt du Twizy, et de la Twingo à moyen terme, va provoque un "trou" dans la future gamme électrique. C'est pourquoi Renault réfléchit également pour proposer une petite citadine électrique sous la future R5. Même si son prix est encore inconnu, elle devrait être bon marché. En faut de gamme en revanche, Renault ne compte pas faire la course à l'autonomie pour venir concurrencer la Zeekr et ses 1 000 km d'autonomie théorique.

Renault va également proposer de nouveaux modèles "coeur de gamme" comme le futur Scénic E-TECH. Enfin, du côté des utilitaires, toute la gamme sera prochainement électrifiée grâce à l'arrivée dans quelques semaines du Trafic 100% électrique qui disposera du même moteur et de la même batterie que la Zoé.


Version Desktop - 1-7-11530-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-680804567