Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Des Mitsubishi produites chez Renault à Douai ?

Mitsubishi appartient depuis quelques mois déjà à l'Alliance Renault-Nissan, l'occasion pour Renault de récupérer la production de certains modèles du "petit" constructeur nippon.
Des Mitsubishi produites chez Renault à Douai ?
Par Team Planète Renault le 26/06/2018

En effet, selon Challenge, dont Renault est désormais actionnaire -faut-il le rappeler ?- , l'usine Renault de Douai, qui va prochainement pouvoir recevoir des modèles électriques, pourrait bien récupérer la production d'un grand SUV de la marque.

S'il s'agit d'une bonne nouvelle pour les salariés, le monde semble marcher sur la tête. Quand le modèle "français" Koléos est produit en Asie, et plus précisément en Corée imposant une gamme vraiment simplifiée face au Peugeot 5008, le modèle asiatique, serait lui, produit en France...

Un espoir de récupérer à l'avenir le Koleos

Le pire, c'est que les deux modèles seront d'ici 2020 basés sur la même plate-forme, à savoir la CMF, de quoi espérer à terme, récupérer également la production du plus gros SUV de la gamme Renault.

Il s'agirait là d'une vraie bouffée d'air pour l'usine qui produit actuellement les Talisman, Scénic et Espace, trois modèles dont les marchés sont en pure perte de vitesse, et dont leur avenir, principalement pour le Scénic et l'Espace, sont vraiment très loin d'être assurés au sein de la gamme.

 

Flins pourrait également récupérer la future citadine de Mitsubishi

Autre bonne nouvelle, la future petite citadine de la marque pourrait également arriver aux côtés de la Nissan Micra dans l'usine de Flins. Utilisant elle aussi la même plate-forme dite "CMF-B" de la future Clio 5, son arrivée permettrait d'augmenter également la production de l'usine qui... va perdre une grosse partie de la production actuelle de la Clio...

Ainsi donc, les futures productions Nissan et Mitsubishi seront bientôt plus françaises que celles du constructeur nationnal Renault. Mais qu'importe au final, ce qui compte c'est bien que les usines françaises puissent tourner.

En effet, quand Renault produisait 1.3 million de véhicules en France en 2004, et alors que sa production mondiale et Européenne est en forte hausse, l'année dernière Renault n'a produit "que" 860 000 véhicules dans l'héxagone.

Pas étonnant quand on sait que les principaux modèles à succès du début des années 2000 (Scénic et Laguna notamment) ne sont plus dans l'ère du temps au profit des SUV produits hors de France, et que les modèles d'entrée de gamme (Twingo, Clio) sont passées respectivement en Slovénie et en Turquie, tandis que la Mégane est produite en Espagne.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.