Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Quel avenir pour les monospaces chez Renault ?

Pourtant pionnier dans le domaine, après des années d’euphorie, les monospaces souffrent face à la mode des SUV qui dévaste tout sur son passage. De quoi se poser de sérieuses questions chez Renault.
Quel avenir pour les monospaces chez Renault ?
Par Team Planète Renault le 25/10/2018

A ne pas louper: Article Scénic 4

Et pour cause… Le segment des monospaces ne cesse de décliner (5% du marché total en France sur les 9 premiers mois de l’année), tandis que l’offre se raréfie et que les derniers survivants se griment en SUV…

 Chez Renault, cela a commencé avec l’Espace qui a clairement adopté les codes de ses ennemis.  Mais après un très bon démarrage, les ventes ont fortement chutées, et ne dépassent pas les 5 000 unités depuis janvier 2018 (0.3% PDM) sur un segment qui ne représente plus qu’1% du volume total. Autant dire que l’Espace semble d’ores et déjà sacrifié.

Pour le Scénic, même son de cloche. Certes, il reste le monospace le plus vendu en France, loin devant son principal concurrent (et vieillissant) C4 Picasso avec 34 900 unités pour 2,2% PDM (contre 22 820 pour le Picasso), mais pour autant, il peine…

Renault peut toujours se consoler en se disant que finalement, le Scénic fait aussi bien ou presque que les berlines du même segment comme la Mégane (37 000 unités) mais son avenir reste quoiqu’il arrive incertain.

La seule petite lueur d’espoir réside dans le fait qu’il répond tout de même à la demande d’une certaine clientèle, et l’offre se raréfiant, il dégage encore des volumes de ventes acceptables. Mais pour combien de temps ?

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.