Accueil >  Gamme  >  Essais  > 

Essai Alpine A110 S : la berlinette encore plus joueuse

Inaugurée en 2019, l’Alpine A110 S est la version sur-vitaminée de l’A110. Avec ses 40 chevaux de plus, elle prétend être encore plus sportive et joueuse. Alors cette A110 S est-elle vraiment intéressante ? Vaut-elle le coup ? La réponse est ici.
Essai Alpine A110 S : la berlinette encore plus joueuse
Par le 08/03/2021

Deux ans après avoir réalisé un retour remarqué et remarquable sur les devants de la scène avec son A110 en 2017, le constructeur français Alpine décide de proposer une version encore plus sportive et performante de sa berlinette. Avec sa version « S », la marque française gonfle son modèle de 40 chevaux supplémentaire pour aller titiller les 300 chevaux. Déjà très amusante et compétitive, l’A110 étonne par sa légèreté et sa facilité de prise en main. Alors qu’en est-il de cette version A110 S, est-elle vraiment utile ou existe-t-elle juste pour proposer un véhicule, sur le papier, plus puissant ? Pour le savoir, nous avons testé et poussé ce modèle dans ses retranchements. Une chose à dire, cette Alpine est, sans aucun doute, l’une des meilleures sportives du marché.

Le savoir-faire français

l'A110 S sera le dernier modèle thermique d'Alpine

Présentée au salon de Genève en mars 2017, l’A110 et ses 252 ch laissait quelque peu perplexe. Pourquoi ? La faute à sa puissance. Dans notre monde actuel, les constructeurs proposent sans cesse des modèles toujours plus puissants, avec toujours plus de chevaux. Pourtant, la marque dieppoise a décidé de jouer sur un autre aspect de son modèle pour prouver au marché que la puissance ne fait pas tout.

En proposant une structure uniquement en aluminium, avec un moteur en position central arrière et surtout un poids plume d’une tonne cent seulement, la marque a crée une bombinette, pour ne pas dire berlinette, capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 4,4 s et atteindre une vitesse maximale de 262 km/h.

L’équilibre poids-puissance fonctionne donc toujours, cette A110 S en est la preuve. La propulsion est à la fois joueuse et sécurisante. Sa prise en main est d’une facilité déconcertante. Rassurante, mais également diabolique, la version « S » n’a vraiment rien à voir avec l’A110.

Le secret de cette différence entre l’A110 et l’A110 S se trouve dans son châssis. Grâce notamment à des barres antiroulis plus ferme, l’A110 S est beaucoup plus précise en courbe notamment et gagne donc en sportivité. Sur circuit, le résultat est bluffant et l’A110 S nous montre pourquoi elle existe.

Notre essai de cette Alpine A110 S : https://youtu.be/GUE1oYehL0s

 

Gonflée à bloc

L'Alpine A110 est disponible sous plusieurs coloris

Évidemment, sur le papier, l’A110 S affiche des statistiques qui donnent envie. 40 chevaux de plus que la version de base, une augmentation de la pression de son turbo, 320 Nm de couple disponible dès les 2000 tr/min. Et pourtant, l’A110 S n’écrase pas sa petite soeur en terme de performance. Seulement 1 dixième de mieux sur le 0 à 100 km/h (4,4 s) et une vitesse max de 260 km/h, bridée à 250 km/h. Malgré cela, les relances sont tout de mêmes plus intéressantes du côté de la version « S ».

La grande différence tient sur un bouton disposé sur le volant. Un appui long sur le bouton sport enclenche le mode Track et désactive l’ESP. Après cela, l’A110 S ne demande qu’à rugir et vous colle au fond du siège. Grâce à son châssis amélioré, elle offre des sensations exceptionnelles sur circuit. Légère, l’arrière ne demande qu’à passer devant et pourtant, elle reste d’une maniabilité déconcertante. Vous vouliez plus de sensations, plus de frayeur, être sur le qui-vive à chaque instant ? Vous l’avez avec cette A110 S !

Pas parfaite à 100 %

L'intérieur de l'A110 S n'est pas très différent de l'A110

Même si notre avis serait de dire que cette berlinette est parfaite, on ne peut pas nier quelques défauts. À l’intérieur, les équipements ne sont pas haut de gamme. L’écran tactile est dépassé et peu efficace. Aucune différence, ou presque, n'existe avec la version de base si ce n’est les surpiqûres des sièges en cuir qui passent du bleu à l’orange.

La différence de prix entre une A110 et une A110 S donne à réflexion puisque qu’elle est de plus de 10 000 euros. Proposée à partir de 66 500 euros, l’A110 S garde l’atout de sa radicalité sur circuit, ce qui la différencie de son homologue A110.

Pour conclure cet essai, cette version gonflée de la berlinette est un réel succès. Au volant, on retrouve bien le plaisir de conduire une sportive offrant des sensations incroyables. Pour autant, sa consommation, avoisinant les 10 l au 100 km laisse penser que pour une utilisation quotidienne, hors circuit, une Alpine A110 suffit amplement. En revanche, si vous êtes passionné de vitesse et de course sur circuit, la version « S » ne vous fera pas regretter.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-1618-10599-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1050089251