Accueil >  Gamme  >  ShowCars  > 

Mégane eVision : L’avenir de la compacte française est scellé

Luca de Meo, PDG de Renault a dévoilé ce 15 octobre le concept-car Mégane eVision, qui représentera l’avenir de la Mégane, mais pas seulement. Avec ce modèle, Renault affiche clairement ses ambitions pour les années à venir.
Mégane eVision : L’avenir de la compacte française est scellé
Par le 19/10/2020

Il n’était pas annoncée pour tout de suite, pourtant le voilà. Après des semaines d’interrogations sur l’avenir de la Renault Mégane, le Directeur Général, Luca de Meo, vient de dévoiler ce concept-car 100% électrique au nom de Mégane eVision, sous la forme d’un showcar. Ce concept-car marque sans aucun doute le point de départ d’une nouvelle génération de véhicules électriques chez Renault, avec l’apparition des premiers modèles courant 2021.

Mi-berline, mi-SUV

L’augmentation des ventes de SUV aura poussé la marque au losange à réinventer le segment C de la berline compacte. Ce concept-car est plus court qu’une berline compacte classique avec ses 4,21 mètres de long mais gagne en hauteur (+ 8 cm) si l’on compare avec la Renault Mégane actuelle. Ce modèle se place donc entre une berline et un SUV, ou plus précisément entre une Mégane classique et un Renault Captur.

En termes de performances et de mécaniques, la Mégane eVision dispose d’un moteur de 160 kW développant 220 ch et est alimentée également par une batterie de 60 kWh (soit 8 de plus que la Renault Zoé ZE50). La marque a voulu préciser que ce modèle de traction (2 roues motrices à l’avant) permettrait de réaliser le 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes. Pas sûr que cette information soit très utile quand on sait qu’il ne faut pas avoir le pied lourd sur ce genre de modèle 100% électrique, au risque de vider la batterie au bout de 200 km. Ainsi, Renault annonce une autonomie de 450 km avec la possibilité d’effectuer la recharge rapide (jusqu'à 80%) à condition bien évidemment de trouver une borne de recharge. Néanmoins, cela restera à vérifier lors d’essais car si l’électrique peine à se vendre, c’est bien à cause de sa faible autonomie et de son incertitude sur de longs trajets.

Niveau habitabilité, ce concept-car dispose d’une batterie moins encombrante et d’un moteur plus compact, ce qui offre plus d’espace pour les passagers. Selon le nouveau Directeur Général de Renault, Luca de Meo, « Grâce à sa longueur (4,21 m), la circulation en milieu urbain sera nettement facilité et son confort sera digne d’un véhicule de segment C ». Renault affiche ses ambitions, cette Mégane eVision viendra concurrencer la Volkswagen ID3 en Europe.

Inspirée du concept Morphoz

concept car Morphoz, dévoilé au printemps dernier

Niveau design, la Mégane eVision a clairement des allures de Morphoz, concept car dévoilé au printemps dernier. Elle reprend les stries du Morphoz qui s'allongent jusqu'aux extrémités, amenant à ces optiques LED très fines qui redescendent le long du bouclier. Les poignées de portières sont présentes à l'avant mais pas à l'arrière. Le modèle montre la présence d'une trappe de recharge sur l'aile avec une jauge pour vérifier facilement le niveau de la batterie. En revanche, Renault n'a pas fourni beaucoup d'informations sur l'intérieur de la Mégane eVision. 

Ce showcar annonce le premier modèle 100 % électrique de Renault qui reposera sur la plateforme CMF-EV. Cette plateforme sera inaugurée dès cette année sur le Nissan Ariya, un SUV familial de 4,60 m de longueur. La particularité de cette plateforme est qu'elle permettra de proposer des véhicules de segments différents (berlines, SUV). 

Ce concept-car sera produit au deuxième semestre 2021 et commercialisé à partir de 2022. Luca de Meo l'annonce, "ce modèle sera notre réponse à la nouvelle Volkswagen ID3". 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.