Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Renault] pourquoi il faut en finir avec l'ère Ghosn (martine orange)

<12
à larry.kubiak, je veux bien reconnaître et je reconnais que depuis le lancement réussi de la Clio IV, Renault fait son grand retour.
Mais ce retour sera t il constant, car le niveau de finition des Renault de l’ère Goshn est inférieur à la concurrence (limite si une Dacia n'est pas mieux assemblé). Je lis beaucoup la presse et c'est bien le point noir de tous les modèles sorti depuis la Clio IV en 2012.
Il y a un peu de mieux sur Talisman, mais même la 508 à une meilleure finition et un meilleur assemblage.
C'est pas comme ça, que Renault va se maintenir en haut, ceci est moins point de vue
_________________
Création d'un groupe sur Facebook : Passion Renault, qui regroupe des photos de ma collection de miniature, livre, doc, objets de communications....Venez nombreux me rejoindre

Super5 GTL 1.1 (1986), R21 GTS (1990), Laguna 1.8 RT (1994), Laguna 1.8 16V RXT (1998), Megane 1.9 dTi 98 ch RXE pack Clim (2000), Safrane 2.2 dT Confort (2000), Laguna II ph2 Estate 2.0 dCI 150 Luxe Privilége (2006)
COANUS a écrit:
a Larry.kubiak, c'est en 1996 ou 1997 que Carlos Goshn est entré chez Renault, c'est à dire au moment du développement de la Laguna II.
C'est aussi Carlos Goshn qui a decidé de presser les fournisseurs, donc une moindre qualité de ceux ci.
Pour Alpine, je pense plus que c'est à Carlos Tavares que l'on doit sa renaissance.
Quand on voit comment C. Goshn c'est attelé a redresser son " bébé" qui est Nissan et le peu d’enthousiasme qu'il a mis pour relever Renault.
De plus, Carlos Goshn a perdu une génération en lançant des produits fade (Laguna III, Twingo II,.....) et par le non remplacement de l'Espace IV en temps et en heure. Et de ne pas avoir utilisé une plate forme Nissan ou Infiniti pour remplacer la Vel Satis.
Pour finir, C Goshn ne conduit pas une politique cohérente de la composition de la gamme (exit la Laguna coupé, plus de Megane coupé, ni Cab ). Faut il rappeler à Mr C Goshn, qu'il a fallu environ 30 ans à VW pour amener Audi au rang de marque prenium (continuité dans l'offre produit)


C'est une vision de l'histoire, elle n'est pas totalement fausse, mais incomplète et simpliste, la réalité est beaucoup plus complexe et ne peut pas être resumée en quelques lignes, et je n'ai pas la prétention de le faire.
Je vais juste apporter quelques éléments pour éclairer l'histoire sous un autre jour, mais ça sera toujours partiel.

_ C'est Schweitzer qui embauche Ghosn et il ne le fait pas par hasard mais au regard des résultats exceptionnel qu'il a obtenu chez Michelin.

_ Quand Ghosn arrive chez Renault, le constructeur perd de l'argent sur chaque voiture vendue et ce depuis des années.
Renault ne survie que parce que l’État remet régulièrement au pot. Ca ne pourra pas durer, entre autres parce que la distorsion de concurrence que cela entraîne n'est plus admise par l'UE. La réduction des coûts n’était pas une option, mais une question de vie ou de mort.

_C'est Schweitzer qui décide du plan de réduction des coûts, et qui charge Ghosn de le mettre en place, (c'est même pour ça qu'il l'a embauché) Il faut dire qu'il y a de la gabegie a tous les étages, et on peut faire aussi bien et même mieux pour moins cher, c'est d'ailleurs globalement ce qui se passe. C'est un énorme raccourci que d’attribuer le manque de fiabilité à la réduction des coûts. Avant ce plan les Renault n’étaient exemptes de tous reproches, bien que plus rustiques.
Le plan d’économie c'est encore accentué dans les années suivantes ce qui n'a pas empêché la Laguna 3 de devenir quasiment une référence en matières de fiabilité. Enfin chez Nissan le plan de réductions des coûts mené par CG, a été encore plus brutal, sans que cela influe sur la fiabilité des modèles.
Citation:
. Ghosn joue un rôle clé dans le redressement économique du groupe, qui en 1993 avait essuyé un échec dans ses négociations de fusion avec Volvo, et qui perdait des parts de marché et avait un déficit de près de six milliards de francs français9,33,38. Il met en place un programme draconien de réduction de coûts, une augmentation de la gamme de voitures, et des mesures d’adaptation des effectifs, ce qui permet au constructeur français d'annoncer, début 1998, un bénéfice de 5,4 milliards de francs pour l'année 1997https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Ghosn


_Après c'est vrai qu'il a privilégié Nissan, mais c’était son job puisqu'il en était exclusivement le PDG de 99 à 2005, et on peut difficilement lui reprocher d'avoir trop bien réussi.
Par contre on peut se demander ce qui se passait chez Renault pendant ces années. Pour moi le retard de Renault sur Nissan c'est essentiellement creusé dans ces années, c'est dans ces années que Renault est entré dans une spirale négative, après il y a de l'inertie et il faut du temps pour redresser la barre.

_Pour critiquer le remplacement de l'Espace IV en temps et en heure, il faudrait connaitre les tenants et aboutissant de cette décision.
Il est probable qu'il y ait eu d’excellentes raisons à cela (pas le bon moment, crise économique, effondrement du marché automobile en Europe) mais aussi, et là je spécule, je pense que CG, a tord ou à raison a dit stop, car il voulait que l'Espace soit en rupture avec la génération précédant. Il ne voulait pas que l'Espace 5 soit juste comme la Laguna 3 un excellent vehicule mais qui manque de peps, pour être clair il ne voulait pas d'un Espace 5 Le Quement.

_Pour finir un petit mot sur Carlos Tavares, rien contre lui, sans aucun doute un super manager, peut être même au niveau de CG, bien que si on compare les carrières et réalisations y a pas photo.
S'il a porté le projet Alpine c'est au minimum avec l'aval, l'approbation et l'entier soutient de CG. d'ailleurs rien ne permet de dire que ce n'est pas CG qui a initié ce projet.
Regardez ce qu'il fait chez PSA en matière de réduction des coûts.

Carlos Ghosn, l'intouchable.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
Dernière édition par Ubuntu le Sam 09 Jan, 2016 10:01; édité 1 fois
à Ubuntu, j'ai bien lu ton post, je suis bien d'accord avec toi que c'est Schweitzer qui a embauché CG, dans le but de remonter la marque au niveau des finances.
Cependant, depuis le temps que CG est au commande, Renault devrait être en meilleur forme depuis de nombreuse année.
C'est quand même CG qui a décidé d'une génération de Renault fade, car pour lui, faire fade c'est vendre (à l’époque) comme Toyota le faisait.
J'accorde à CG une bonne gestion pour passer la crise de 2008.
maintenant j'attends de voir où en sera Renault dans 5 ans ou 10 ans.
Si Renault augmente ses ventes et devient l'équivalent de Nissan, alors je dirais que CG aura été un bon PDG, pour l'instant il n'ouvre pas le marché de l’Amérique du Nord à Renault qui est le 2ieme marché automobile mondial.
CG a placé Renault sur les marchés automobile les plus instable (Russie, Brésil) qui sur le long terme peut s’avérer payant.
_________________
Création d'un groupe sur Facebook : Passion Renault, qui regroupe des photos de ma collection de miniature, livre, doc, objets de communications....Venez nombreux me rejoindre

Super5 GTL 1.1 (1986), R21 GTS (1990), Laguna 1.8 RT (1994), Laguna 1.8 16V RXT (1998), Megane 1.9 dTi 98 ch RXE pack Clim (2000), Safrane 2.2 dT Confort (2000), Laguna II ph2 Estate 2.0 dCI 150 Luxe Privilége (2006)
Faut-il rappeler que le "grand stratège" ne croyait pas au succès de la Logan ? :twisted:

Quand à ce choix de renoncer à l'hybride n'a-t-il pas fait prendre à Renault un retard comparable à celui qu'il avait sur les motorisation Diesel à injection directe dans les années 90 et 2000 ? :euh:
_________________
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin
Les bévues (grand-guignolesques) et la mauvaise fois du "grand homme" reste en travers de la gorge d'un journaliste d'Auto-Plus.

Après avoir vu des espions partout, Carlos Ghosn attendu à la barre

Sûrement une bonne publicité pour la marque au losange. :pense:
_________________
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin
Dernière édition par Char Aznable le Lun 29 Fev, 2016 11:02; édité 1 fois
La fiabilité désastreuse de la famille Mégane II (berline et et scénic) sont le fait du chef de projet de l'époque, un certain Carlos Tavarès; qui s'est vanté d'avoir sortie 5 silhouettes en très peu de temps et à moindre coût. Résultat, c'est d'avoir eu une Mégane II aussi pourrie qui m'a fait quitté la marque, et non pas d'avoir eu aussi une laguna II 1,9 dci phase I, qui s'est paradoxalement montrée plus fiable que la Mégane.

Je pense sincèrement que, même s'il n'a pas toujours joué pour Renault, Carlos Ghosn a sauvé Renault pendant la crise. Carlos Tavares ne semblant qu'appliquer chez PSA ce qu'il a vu chez Renault, mais avec 10 ans de retard.
_________________
Mieux vaut en Renault qu'en vélo
Dernière édition par oldcham le Jeu 12 Mai, 2016 11:05; édité 2 fois
Bonjour,

Voici un autre très bon article qui soulève pas mail de questions :

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aut..os-ghosn-671815.html
Si Renault pouvait en profiter pour avoir un vrai Pdg qui s occupe réellement des intérêts de Renault et qui fasse comprendre à Nissan que Renault est leur actionnaire presque majoritaire alors on peut presque se réjouir de se coup d'état de nissan.
En revanche, si nissan refuse catégorique d etre une filiale de renault, je pense que renault devrait revendre ses actions nissan tout en gardant ses accords industriels et avec cette argent, renault pourrait racheter un constructeur us et investir massivement dans l électrique.
Mais alirs il faudra interdir au entreprises japonnaise de racheter des entreprises françaises ! Y a pas de raison
_________________
x-trailleur mais Renaultiste dans l'âme
(R4 - R5 - Super 5 - Clio - mégane II)
renault man
Administrateur
Message Ven 23 Nov, 2018 15:11
Démanteler l'Alliance serait contre productif pour tout le monde. Beaucoup de temps perdu et d'argent perdu...
Mais le risque c'est qu'en effet, Nissan veuille reprendre la main... Faudra pas se laisser faire. C'est Renault qui a sauvé Nissan, et qui dispose de 43% des parts, et non l'inverse. C'est là où on se rend compte que Ghosn avait raison. Tant qu'il a maintenu l'équilibre tout le monde fermait sa gueule. Depuis que la france veut une fusion pour être tranquille, Nissan se rebiffe.
Faut juste faire attention que Nissan ne tente pas une OPA sur Renault, surtout avec l'action qui baisse...

Maintenant, sur les faits, j'ai bien peur qu'ils soient vrais... Mais que ça sorte maintenant, ce n'est pas anodin...
_________________
Nouveau : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault. Plus d'infos ici
Gohsn a compliqué ce rachat de nissan. Peugeot a fait plus simple avec opel.
De plus, gohsn a largement favorise nissan depuis des années en interdisant le usa et la chine a renault alors que nissan a pu s appuyer sur renault en europe.
Je parle même pas du manque d investissement pour les produits Renault. Franchement, renault aurait pu etre numero 1 en europe avec son jack pot reussi sur nissan mais gohsn a ete trop léger pour la marque qui devrait être sa priorité.
C est une bonne chose que Renault a enfin son propre pdg et non pas un 1/3 du pdg de nissan
_________________
x-trailleur mais Renaultiste dans l'âme
(R4 - R5 - Super 5 - Clio - mégane II)
Ce qui est marrant, c'est que Nissan se rebiffe parce qu'ils accusent l'Alliance de trop favoriser Renault quand les Renault accusent Ghosn d'avoir favorisé Nissan pendant toutes ces années :lol2:
_________________
Le gras, c'est la vie
J’espère que Nissan souhaite rester dans l’Alliance. Ils souhaitent certainement ré équilibrer les forces mais il faut que l’Alliance reste et poursuive tel quel car les vrais bénéfices des synergies vont seulement porter réellement leurs fruits sur toutes la prochaine gamme de véhicules des 2 marques. Car sans parler des plateformes, il y a également les moyens industriels qui ont commencé leur transformation sur un process commun.
renault man
Administrateur
Message Mar 27 Nov, 2018 14:11
rs01 a écrit:
Gohsn a compliqué ce rachat de nissan. Peugeot a fait plus simple avec opel.
De plus, gohsn a largement favorise nissan depuis des années en interdisant le usa et la chine a renault alors que nissan a pu s appuyer sur renault en europe.
Je parle même pas du manque d investissement pour les produits Renault. Franchement, renault aurait pu etre numero 1 en europe avec son jack pot reussi sur nissan mais gohsn a ete trop léger pour la marque qui devrait être sa priorité.
C est une bonne chose que Renault a enfin son propre pdg et non pas un 1/3 du pdg de nissan


Je ne pense pas que Ghosn a rendu compliqué l'Alliance. Un constructeur japonais et un constructeur français ont deux cultures très différentes... Les ego des uns et ceux des autres,...
Après, peut-être à l'époque aurait-il fallu plus imposer Renault à Nissan quand il en avait la possibilité... C'est dur à dire.. Si l'alliance a fonctionné, c'est peut être car il n' a pas fait cela, en créant des synergies en douceur... Mais avec des "si"...
_________________
Nouveau : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault. Plus d'infos ici
renault man a écrit:

Faut juste faire attention que Nissan ne tente pas une OPA sur Renault, surtout avec l'action qui baisse...


Je ne vois pas bien comment une société peut lancer une OPA contre son actionnaire principal, qui dispose d'un droit de veto au conseil d'administration
renault man
Administrateur
Message Ven 30 Nov, 2018 09:11
En théorie oui, Nissan est bloqué.
Cependant de négo en négo, rien n’empêche Nissan de reprendre un peu de liberté pour ensuite retourner la situation...

Renault devrait être le seul maitre à bord étant donné leur actionnariat, pourtant, il n'en n'est rien
_________________
Nouveau : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault. Plus d'infos ici
Depuis 2015 et l'affaire des droits de vote double, Renault a considérablement perdu en pouvoir ( D'ailleurs les jap ont toujours dit qu'ils étaient très satisfaits de cet accord) .Il suffit de voir comme Renault regarde en spectateur Nissan essayer de nommer un nouveau PDG et les fameuses preuves suite à l'enquête interne n'ont toujours pas été communiquées à Renault. La renégociation des règles est une catastrophe pour Renault et Ghosn lui même s'est fait piéger. Il pensait les jap fidèles et se méfiait des français, il a eu tout faux. Quoiqu'il en soit, s'il est coupable, il y a sans doute de nombreuses complicités chez Nissan et j'espère qu'il va balancer. Concernant une OPA, je ne pense pas qu'elle soit possible vu les propos de l'Etat français qui a mis en garde Nissan. Une tentative d'OPA serait vouée à l'échec, et pourrait même se retourner contre Nissan. Par contre, il me semble évident que Nissan va demander et finir par obtenir un nouveau rééquilibrage au sein de l'Alliance. 43% de Nissan devrait donner un pouvoir énorme à Renault et il n'en est rien. Le seule porte de sortie vu l'ambiance serait que Renault accepte de baisser sa participation dans Nissan afin de faire baisser et avec les fonds rachète un autre constructeur. Mais y'en a t-il de valablrs à racheter ? Je vois beaucoup commentaires ici ou là de personnes qui trouvent normal un rééquilibrage vu le poids de Nissan. Certes Nissan a été un bon investissement au moment où personne n'en voulait, et heureusement que toute entreprise qui fait un bon investissement ne retrouve pas dans la situation de Renault aujourd'hui.


Sauter vers: