Google
Renault accusé de tricherie en F1
Planète Renault Index du Forum > Formule 1
Aller à la page <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Gweltaz56
Losange de Papier
Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 85
Localisation: Meudon
Message Jeu 03 Sep, 2009 11:25:49
 
lu sur liberation.fr

Citation:
Piquet aurait demandé dans sa radio «est-ce que c’est le 14e tour ?» et son ingénieur lui aurait répondu «go fast, go fast» («fonce, fonce»).


Tout le monde sait qu'en F1, le but du jeu est d'aller le plus lentement possible (d'où la longévité de la carrière de Badoer) et que l'ingénieur de course exige que le pilote accélère c'est très suspicieux.
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Gweltaz56
Losange de Papier
Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 85
Localisation: Meudon
Message Ven 04 Sep, 2009 19:25:44
 
Communiqué de la FIA :
Citation:
Extraordinary Meeting of the World Motor Sport Council
04/09/2009

Representatives of ING Renault F1 have been requested to appear before an extraordinary meeting of the FIA World Motor Sport Council in Paris on Monday, 21 September 2009.



The team representatives have been called to answer charges, including a breach of Article 151c of the International Sporting Code, that the team conspired with its driver, Nelson Piquet Jr, to cause a deliberate crash at the 2008 Singapore Grand Prix with the aim of causing the deployment of the safety car to the advantage of its other driver, Fernando Alonso.


En français :
Citation:

Réunion Extradordinaire du Conseil Mondial de la FIA
Les représentants de l'écurie ING Renault F1 sont convoqués devant un Conseil Mondial extraordinaire de la FIA le 21 septembre 2009 à Paris. Les représentants de l'équipe sont convoqués pour répondre de l'accusation - en référence notamment à l'article 151c du règlement - selon laquelle l'équipe aurait conspiré avec son pilote Nelson Piquet Jr pour causer délibérément un accident au Grand Prix de Singapour de 2008 dans le but de provoquer l'intervention de la voiture de sécurité, favorisant ainsi son autre pilote, Fernando Alonso.
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
tom59
Invité


Message Jeu 10 Sep, 2009 17:21:08
 
Selon les derniers développements, il n'est pas si impossible que cela que ce soit vrai :-?

Alonso commence a se désolidariser de l'équipe : "Le double champion du monde "ne savait rien des plans présumés visant à provoquer délibérément un accident", selon ce texte." :shock:

l'info vient bine du père Piquet... "Selon The Times, tout se serait joué lors d'une réunion discrète entre Nelson Piquet, Flavio Briatore et Pat Symonds, dans les installations de l'équipe Renault à Singapour. Selon ce que Piquet aurait avoué aux enquêteurs de la FIA, c'est lors de cette réunion qu'on lui a demandé d'écraser sa voiture dans le virage 17 lors du 13e ou 14e tour. Pourquoi ce virage? Parce qu'il n'y avait pas de grue qui aurait pu rapidement évacuer sa voiture accidentée..."

et pire : "iquet aurait accepté l'inacceptable pour conserver son volant chez Renault en 2009, c'est du moins ce qu'il a précisé aux enquêteurs de la FIA. Il va sans dire que si Piquet a réellement avoué cela, il s'expose à des sanctions très sévères de la part de la FIA...

L'équipe Renault risque aussi très gros dans cette affaire et elle s'est donc défendue devant les enquêteurs de la FIA, mais d'une façon qui nous semble plutôt maladroite.

Selon le Times, Briatore et Symonds auraient confirmé l'existence de cette réunion, mais d'après eux, c'est Nelson Piquet qui aurait soufflé cette idée à ses patrons...
"

Ils auraient donc avoué :shock: :shock: :shock:
  
 
dap
Losange de Carton
avatar
Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 264
Localisation: Nancy
Message Jeu 10 Sep, 2009 22:06:50
 
ça sent le sapin...
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
tom59
Invité


Message Jeu 10 Sep, 2009 22:37:00
 
Nelson Piquet se serait bien volontairement crashé dans un mur du circuit urbain de la ville-état, au 14e tour de la 15e des 18 manches du Mondial, soit deux tours après le ravitaillement de son équipier Fernando Alonso, soudain propulsé au rang de vainqueur en puissance par la neutralisation qui avait suivi. C'est en tous les cas ce qu'a déclaré le Brésilien lors d'une déposition au siège de la FIA, le 30 juillet dernier à Paris.

Le pilote pauliste, licencié officiellement le 18 août par Renault, a selon autosport.com révélé lors de cette audition que les modalités de son action préméditée avaient été convenues lors d'une réunion le jour de la course, en compagnie de Flavio Briatore, directeur général de Renault F1, et Pat Symonds, directeur exécutif de l'Ingénierie. Le fils du triple champion du monde (1981, 83, 87), celui-là même qui avait été remercié par Flavio Briatore fin 1991, aurait indiqué que Briatore et Symonds lui auraient suggéré d'agir ainsi pour aider l'équipe, à la recherche d'une victoire depuis le GP de Japon, le 8 octobre 2006, et plaider sa propre cause pour 2009. Symonds l'aurait même pris en aparté pour désigner l'endroit idéal du forfait, le virage N.17, en raison de l'absence de grue pour assurer le dégagement express de sa R28.

L'immunité pour Piquet ?

Briatore et Symonds auraient formellement démenti ce scenario dans un document écrit parvenu à la FIA, suite à leurs témoignages recueillis à Francorchamps, sur le site du récent Grand Prix de Belgique. Néanmoins, ils auraient précisé que Piquet leur avait proposé de s'accidenter mais qu'ils n'avaient pas pris ses propos au sérieux. Bref, la thèse de l'accident n'est plus "abracadabrantesque", et si la FIA n'a rien trouvé de suspect dans les conversations radios entre le pilote sud-américain et son staff le jour J, elle va disséquer les paramètres de pilotage pour découvrir un changement de comportement anormal au tour 14. Contre ses révélations, Nelson Angelo Piquet aurait de la FIA l'assurance d'une immunité.

Depuis que l'affaire a éclaté, Renault se tient muré dans le silence en attendant d'exposer ses arguments devant la FIA. Le paradoxe est que seul le constructeur risque apparemment une sanction (amende, exclusion pour une ou plusieurs courses voire du championnat Constructeurs) alors que le pilote devrait en toute logique redouter de perdre sa licence. Contre ses révélations, Nelson Angelo Piquet aurait de la FIA reçu l'assurance d'une immunité.
  
 
tom59
Invité


Message Jeu 10 Sep, 2009 22:37:57
 
source : Eurosport...

Grosjean a intéret a briller à Monza... car c'est sans doute le dernier GP de Renault...
  
 
losange en or
Losange de Carton
avatar
Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 404
Localisation: 59
Message Jeu 10 Sep, 2009 23:30:50
 
ça parait impossible que briatore est demandé à piquet de se crasher contre le mur et de prendre de gros risques pour y faire rentrer le safety car. :pense:
je pense que les articles c'est de la conneries, il n'y a aucune preuve.
j'ai plûtot l'impression que l'enfoiré de max mosley veut se venger d'avoir perdu la bataille en ce qui concerne l'exclusion de renault au gp de valence (pour avoir perdu une roue). :hum2:
j'espère que ce ne sont que des rumeurs et que renault s'en sortira sans problèmes. :prie:

_________________
RENAULT sport
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Gweltaz56
Losange de Papier
Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 85
Localisation: Meudon
Message Jeu 10 Sep, 2009 23:32:25
 
Renault est pas forcément réputé pour la stratégie de course... Alors ça fait pas crédible :p

Je comprends pas comment un pilote peut accepter ou proposer d'aller se planter contre un mur... Surtout de la part d'un Brésilien... Ca dépasse mon entendement :-?
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Gweltaz56
Losange de Papier
Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 85
Localisation: Meudon
Message Jeu 10 Sep, 2009 23:41:38
 
losange en or a écrit:

j'espère que ce ne sont que des rumeurs et que renault s'en sortira sans problèmes. :prie:


Là, faut pas rêver... Soit, c'est vrai et là, la messe est dite... Soit, c'est faux, et je vois pas comment cela ne pourrait pas avoir de conséquence sur la suite de la F1 (en général et pour Renault en particulier...)
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
tom59
Invité


Message Ven 11 Sep, 2009 06:18:16
 
RMC semble confirmer tout cela. Ils auraient une copie des dépositions.
  
 
Zzeria
Membre d'honneur
avatar
Inscrit le: 28 Sep 2007
Messages: 5529
Localisation: Chennevières-sur-Marne (94)
Message Ven 11 Sep, 2009 09:56:42
 
Ce qui est sûr, c'est que vu que Briatore confirme le scénario du crash volontaire, mais comme venant de Piquet, cela veut dire que la discussion a bien eu lieu, et qu'il y a un des trois qui l'a proposé. Moi je serais Ghosn je dégagerais Briatore et Symonds ILLICO pour preuve de la bonne foi de Renault dans cette affaire et accepterais une exclusion d'un an de la F1 pour préparer tranquillement un bon retour dans deux ans avec une bonne équipe... et une bonne bagnole...

_________________
Stéphane
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur 
tom59
Invité


Message Ven 11 Sep, 2009 10:43:39
 
Là, vu la pub négative, je serai Ghosn, je vendrais l'écurie.
  
 
tom59
Invité


Message Ven 11 Sep, 2009 15:02:53
 
Flavio Briatore, le patron de Renault, l'écurie de Formule 1 ayant déposé plainte vendredi contre Nelson Piquet et son fils, avait averti fin juillet les deux hommes qu'il les traduirait en justice s'ils persistaient dans leurs accusations, a révélé Autosport.

« J'ai été extrêmement choqué d'apprendre que vous menaciez de faire cette déclaration devant la FIA comme un moyen de pression pour obtenir de Renault, en échange de votre silence, une poursuite de l'accord avec Nelsinho après le Grand Prix de Hongrie, sans tenir compte de l'option d'interruption de son contrat décidée entre nous au terme de la course du Nürburgring », a écrit Briatore à Nelson Piquet.

« Vous pouvez facilement imaginer que je ne peux pas accepter vos assertions selon lesquelles l'écurie Renault, votre fils et moi-même sommes entrés dans une sorte de conspiration qui n'aurait pas seulement eu un impact sur le résultat de la course, mais qui aurait pu mettre en danger la sécurité de tous les participants du GP juste pour que Fernando Alonso obtienne un avantage en course, a-t-il poursuivi, remarquant « qu'une telle stratégie était un crime.

»

« Je suis forcé de considérer que votre menace constitue sans aucun doute une tentative avérée de chantage contre Renault F1 et moi-même pour extorquer un avantage illégitime par le biais de menaces et de mensonges éhontés sur la base de on-dits » a affirmé l'Italien, qui s'est dit indigné dans son courrier daté du 28 juillet.

« Je ne souhaite pas que cette dispute dégénère. Je vais mettre votre attitude sur le compte de votre déception et du chagrin dus aux résultats obtenus jusque-là par Nelsinho en F1 » a ironisé Flavio Briatore.

« Mais soyez avertis que, si vous preniez une quelconque initiative liée à ce chantage ou si vous faisiez une déclaration sur ce sujet, je n'aurais pas d'autre choix que de lancer contre vous et éventuellement contre Nelsinho toute action appropriée devant une juridiction criminelle et civile sur les chefs de diffamation, fausse accusation et extorsion », a conclu le patron de Renault F1.
  
 
dap
Losange de Carton
avatar
Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 264
Localisation: Nancy
Message Ven 11 Sep, 2009 16:27:38
 
Eh bien si c'est vrai,
je trouve ça deg****** de la part de Briatore et Symonds d'avoir demander une telle chose à Piquet. :langue:

je trouve pathétique de la part de Piquet d'avoir accepté :nonnon:
je trouve écœurant de la part de Piquet de balancer derrière. C'est vraiment un petit pilote.... ::autres_009::

Mais encore une fois si c'est vrai, le team mérite l'exclusion. Carton ROUGE

Si c'est faux, Piquet est en plus quelque chose d'indéfinissable. ::animaux_008::

Note : si tout cela est vrai, les stratèges renault sont quand même bien balèzes :tired:
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Zzeria
Membre d'honneur
avatar
Inscrit le: 28 Sep 2007
Messages: 5529
Localisation: Chennevières-sur-Marne (94)
Message Ven 11 Sep, 2009 16:32:37
 
Et le pire de tout : que tout ceci soit vrai ou faux, c'est l'image de Renault en F1 qui va en être définitivement bousillée... :ko:

_________________
Stéphane
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur 
Le Toulonnais
Losange d' Alu
avatar
Inscrit le: 24 Déc 2006
Messages: 1110
Localisation: Toulon
Message Ven 11 Sep, 2009 18:35:17
 
Content que Briatore et Renault se décident un peu à communiquer


Citation:
Mosley : « Renault est innocent jusqu’à preuve du contraire »

Vendredi 11 septembre 2009 - 19h04

Le président de la FIA Max Mosley estime qu’il n’est pas encore possible de tirer des conclusions sur l’affaire du crash qu’aurait simulé Nelson Piquet Jr à Singapour l’an passé.

« Truquer délibérément une course est la pire de choses. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas apporter de conclusions sur Renault car nous n’avons entendu qu’une seule version de l’histoire. Nous devons écouter les deux parties. Pour nous, Renault est donc innocent jusqu’à preuve du contraire. C’est très ennuyeux quand des documents confidentiels sont dévoilés. Nous aurions dû prendre des précautions et apporter des petits changements à différents exemplaires pour savoir qui les a rendus publics. Mais on n’a pas pu empêcher ça d’arriver et c’est extrêmement embêtant. »




Citation:
Renault attaque les Piquet en justice : L'affaire va devant les tribunaux

Vendredi 11 septembre 2009 - 12h35

L'équipe Renault et son team principal Flavio Briatore ont lancé une action pénale devant la justice française et anglaise contre Nelson Piquet Jr et Nelson Piquet Sr après leur tentative « de faire chanter » l'écurie française.

Renault fait face à des allégations selon lesquelles elle aurait arrangé la course de Singapour, après que Nelson Piquet Jr ait écrit à la FIA pour dire qu'il lui avait été demandé de se crasher durant la course afin d'avantager son équipier Fernando Alonso.

Flavio Briatore a démenti les accusations comme « des mensonges scandaleux » et a menacé la famille Piquet d'une action en justice, une menace qui s'est concrétisée ce vendredi, quand Renault a annoncé qu'elle avait débuté une action pénale contre Nelson Piquet Jr et son père.

« La FIA a annoncé qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire du World Motor Sport Council (« WMSC« ) le 21 septembre 2009. L'écurie ING Renault F1 Team participera à cette réunion et répondra aux allégations selon lesquelles des membres de l'écurie se seraient mis d'accord avec Nelson Piquet Junior afin de causer délibérément un accident lors du Grand Prix de Singapour 2008, suscitant la sortie de la voiture de sécurité au bénéfice de Fernando Alonso, » indique un communiqué de Renault publié ce vendredi midi.

« A ce jour, le ING Renault F1 Team n'a pas souhaité s'exprimer publiquement sur le sujet pendant l'enquête préliminaire de la FIA. Cependant, le ING Renault F1 Team et son Directeur Général Flavio Briatore à titre personnel, souhaitent déclarer qu'ils ont lancé une action pénale contre Nelson Piquet Junior et Nelson Piquet Senior auprès du parquet de Paris pour dénonciation calomnieuse et tentative de chantage aggravé dans le but de permettre à M. Piquet Junior de garder son baquet de pilote au sein de l'écurie jusqu'à la fin de la saison 2009. Ces faits feront également l'objet d'une procédure auprès de la police anglaise. »




Citation:
Briatore pourrait attaquer Piquet Sr : Pour diffamation et extorsion de fond

Vendredi 11 Septembre 2009 - 11h01

Flavio Briatore, team principal de Renault, déclare que les affirmations d'accident prémédité à Singapour visant lui et son équipe sont des « mensonges scandaleux » après avoir averti Nelson Piquet Sr qu'il pourrait l'attaquer devant les tribunaux dans cette affaire.

En marge de l'audience du Conseil Mondial du Sport Automobile (CMSA) de la FIA, à Paris le 21 septembre prochain, où Renault devra répondre des affirmations qu'elle a délibérément causé un accident afin d'aider Fernando Alonso à s'imposer, des détails sur l'affaire ont émergé.

Autosport rapporte qu'une partie des preuves qui a été soumise à la FIA en marge de l'audience est une lettre de Flavio Briatore envoyée à Nelson Piquet Sr le 28 juillet - deux jours après que le président de la FIA Max Mosley ait été informé des évènements de Singapour, mais deux jours avant que Nelson Piquet Jr témoigne officiellement devant l'autorité sportive de la Formule 1.

Dans la lettre, Flavio Briatore dément rigoureusement toute suggestion qu'il a été demandé à Nelson Piquet Jr de se crasher - et suggère que l'affaire a été révélée au grand jour purement pour lui faire du chantage afin de renouveler le contrat du Brésilien.

Flavio Briatore déclare qu'il a été « extrêmement choqué » d'apprendre de Bernie Ecclestone et d'autres représentants de Renault que Nelson Piquet Sr allait révéler qu'il avait été demandé à son fils de causer un accident.

« La FIA a annoncé qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire du World Motor Sport Council (« WMSC« ) le 21 septembre 2009. L'écurie ING Renault F1 Team participera à cette réunion et répondra aux allégations selon lesquelles des membres de l'écurie se seraient mis d'accord avec Nelson Piquet Junior afin de causer délibérément un accident lors du Grand Prix de Singapour 2008, suscitant la sortie de la voiture de sécurité au bénéfice de Fernando Alonso, » indique un communiqué de Renault publié ce vendredi midi.

« J'étais aussi extrêmement choqué d'apprendre que vous menaciez de faire cette déclaration devant la FIA comme moyen de pression pour obtenir de Renault, contre votre silence, une continuation du contrat de pilote se rapportant à Nelsinho après le dernier Grand Prix de Hongrie nonobstant l'option de détermination énoncé en faveur de l'équipe qui a été convenu entre nous au début de la course du Nürburgring, » a indiqué Flavio Briatore dans sa lettre.

« Vous pouvez facilement imaginer que je ne peux certainement pas accepter votre accusation que l'équipe Renault, moi-même, et votre fils soyons entrés dans ce genre de conspiration qui n'aurait pas seulement un impact sur le résultat de la compétition, mais en réalité, qui pourrait mettre en danger la sécurité de tous les autres participants du Grand Prix juste pour obtenir un avantage en course à Fernando Alonso. »

« Je suis outragé que vous puissiez penser que moi-même, sans mentionner votre fils et les autres personnes de l'équipe Renault, pouvait avoir la moindre implication dans une telle stratégie qui pourrait constituer un délit criminel. »

« Secondement, je suis forcé de considérer que vos menaces constituent sans doute une tentative flagrante d'exercer un chantage contre Renault F1 et moi-même pour extorquer un avantage illégitime au moyen de menaces et de mensonges scandaleux sur la base de ouï-dire présumés. »


Flavio Briatore a précisé qu'il se réservait le droit d'attaquer en justice Nelson Piquet Sr et son fils s'il révélait au public ses affirmations.

« Je ne souhaiterais pas que cela s'escalade et je mettrai votre attitude actuelle sur le dos de la déception et du chagrin causés par les résultats obtenus jusqu'à présent par Nelsinho en Formule 1. »

« Soyez s'il vous plaît averti cependant que, si vous veniez à prendre tout autre mesure en rapport avec votre chantage, ou faire toute déclaration en rapport avec celle-ci, je n'aurai d'autre choix que d'introduire contre vous, et contre Nelsinho le cas échéant, tout action de la manière appropriée devant toute cour pénale ou civile ayant compétence sur le terrain de la diffamation, d'extorsion de fond au moyen de fausses accusations. »

Renault a jusqu'à présent refusé de s'exprimer sur cette affaire et a déclaré qu'elle ne fera aucune déclaration en ce qui concerne la situation jusqu'à l'audience du CMSA du 21 septembre prochain.
last_editDernière édition par Le Toulonnais le Ven 11 Sep, 2009 18:51:13; édité 1 fois
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
tom59
Invité


Message Ven 11 Sep, 2009 21:16:47
 
L'écurie Renault pourrait être exclue du Championnat du monde de Formule 1 si la tricherie dont elle est accusée au Grand Prix de Singapour 2008 était avérée, a estimé vendredi Max Mosley, le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

La punition pourrait aller "jusqu'à la disqualification. Le code prévoit cela. Une exclusion pour toujours. Fini. Terminé. C'est ce qui pourrait arriver de pire. Mais attention, je ne dis pas que cela va se produire", a déclaré le Britannique à quelques journalistes, en marge du GP d'Italie qui doit se dérouler ce week-end.

"Nous attendons la version de Renault. C'est seulement quand nous aurons entendu les deux parties que nous pourrons parvenir à une conclusion. La plupart du temps, on dit que quelqu'un est innocent jusqu'à ce que sa culpabilité soit démontrée. Nous sommes dans ce genre de situation", a-t-il observé.

Le fait qu'un pilote s'accidente volontairement sur demande de son encadrement, ce dont est accusée l'écurie de Formule 1 Renault, correspond à "plus" que de la tricherie, a par ailleurs évalué le président de la FIA.

"Si vous êtes un cycliste et que vous vous dopez, c'est de la tricherie. Si vous corrompez quelqu'un ou que quelqu'un dans le peloton tombe de manière à entraîner le maillot jaune, c'est plus sérieux.

Mais si cela met en danger des vies humaines, que ce soit celles des spectateurs, des commissaires ou des pilotes, alors c'est encore plus sérieux", a-t-il commenté.

Selon Max Mosley, Nelson Piquet Jr. a obtenu l'immunité sportive pour sa collaboration. "On lui a dit que s'il nous disait la vérité, il n'y aurait pas de poursuites contre lui individuellement", a expliqué le Britannique.

Le président de la FIA a également regretté les fuites de documents dans les media sur l'affaire Renault. "C'est très malheureux car cela ne va que dans un sens. (...) Nous sommes assez curieux de savoir comment ça s'est produit. La prochaine fois que nous envoyons des documents à vingt ou trente personnes, nous nous arrangerons pour le faire de telle sorte que nous saurons qui organise les fuites", a-t-il espéré.

Tous les documents publiés, dont le témoignage de Piquet Jr. à la FIA, sont authentiques. "Je n'ai rien vu qui me semble être un faux", selon Mosley.

D'après AFP


Je pense que c'est mort...
  
 
tom7167001
Losange de Carton
avatar
Inscrit le: 09 Déc 2006
Messages: 348
Localisation: 71 (saone et Loire
Message Ven 11 Sep, 2009 23:09:34
 
Alors déjà je ne vois pas comment ghosn n'aurait pas été au courant de ca et comment il aurait pu laisser passer ca, en sachant qu'il doit quand même etre au courant de tout. Pour Renault il aurait pas pris ce risque. Briatore n'est pas bete non plus, il a la possibilité de tenir les rennes de la Fia je le vois pas risquer de tout casser pour juste une course de fin de saison où Renault n'était pas bien placé du tout. Ca parrait illogique.

De l'autre coté la Fia a pris l'habitude de mettre des battons dans les roues de renault depuis 2005 (depuis qu'ils gagnent) et paf petit piquet se fait renvoyer et casi un an après une course il balance des dossiers que la Fia croit d'un coup sans avoir de preuve alors que pour d'autres cas ils se sont montré plus difficiles à convaincre même avec des preuves.
last_editDernière édition par tom7167001 le Ven 11 Sep, 2009 23:11:02; édité 1 fois
   L'auteur de ce message est absent ou invisible.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur 
Montrer les messages depuis:    

Planète Renault Index du Forum -> Formule 1 Aller à la page <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >

Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format Array
Sauter vers:   



Google