France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
La crise impactera peu Dacia!

La crise impactera peu Dacia!

Dacia devrait traverser la crise sans trop de difficultés


Le groupe Renault a annoncé dernièrement la fermeture du site Dacia de Pitesti pendant 17 jours en raison de la « chute brutale des marchés ». Par conséquent, les objectifs de production ont été revu à la baisse, passant de 310 000 à 270 000 unités. 11 000 des 14 000 salariés de Pitesti seront concernés par cette mesure de chomage partiel. La direction a assuré que les salariés toucheraient 85% de leur salaire brut sur cette même période.
 
La production doit reprendre le 8 décembre et en fonction des carnets de commande, Dacia pourra replannifier si nécessaire d’autres journées chomées. Le directeur général de Dacia, François Fourmoint a déclaré que « tout sera fait pour préserver l’emploi au maximum ».
 
 
François Fourmont (directeur général Dacia)

 
Dacia a exporté 142 124 véhicules sur les 10 premiers mois de l’année dont 35 329 unités en France. Les ventes de Dacia en Europe ont bondi de 125% au cours du mois d’octobre et de 43,7% depuis le début de l’année.
Le directeur général de Dacia a précisé que Dacia avait des atouts afin de tirer son épingle du jeu en cette période de crise et qu’aucunes suppressions d’emplois ne seraient à prévoir. « Vu notre gamme, notre rapport qualité-prix et le fait qu’on soit les seuls en Europe à afficher une hausse, on est en meilleure situation pour passer la crise », a-t-il souligné. M. Fourmont a insisté sur la nécessité d’être « très réactif pour s’adapter à la réelle demande commerciale » et de savoir gérer les priorités en termes de dépenses.
 
Concernant le marché roumain, Dacia a vu ses ventes diminuer de 50% sur le seul mois d’octobre en raison de l’importation massive de véhicules d’occasion. Par conséquent Mr Fourmont a invité à prendre d’avantage de mesures afin de réguler l’importation de véhicules en Roumanie.
 
« Dacia est une locomotive en termes d’activités et en matière d’exportation et c’est important pour la balance des paiements de la Roumanie », précise M. Fourmont, conscient que le gouvernement en place accorde une très grande importance au secteur automobile.

Source : CCFA


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |