France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par le 20/02/2003
 
Bilan des Ventes 2002

Bilan des Ventes 2002

Renault conforte son leadership, et se classe 1ère marque VP+VU en Europe pour la cinquième année consécutive.


Avec une part de marché en croissance, la marque Renault a confirmé son leadership en Europe malgré une légère baisse de volumes (–1,9%) inférieure à la moyenne du marché (-3,1%) sur l'Europe occidentale. Les ventes de Renault ont en revanche fortement progressé en Europe centrale (+8,9%) où Renault est devenue la deuxième marque du marché (3ème en 2001). Les volumes du groupe ont également progressé dans le reste du monde : la baisse du marché turc et de celui du Mercosur a été plus que compensée par les ventes sur de nouveaux marchés prometteurs, comme au Mexique et en Russie et le développement des autres marques, en particulier Renault Samsung Motors. Au total, les ventes mondiales du Groupe Renault ont atteint 2 405 380* véhicules particuliers et utilitaires (VP+VU), et sont stables par rapport à 2001 (–0,3%).

Renault, 1ère marque VP, VU et VP+VU en Europe occidentale

Renault a renforcé en 2002 son leadership sur le marché européen cumulé des véhicules particuliers et des véhicules utilitaires (VP+VU), en prenant pour la première fois depuis 1983 la place de première marque sur le marché des véhicules particuliers (VP), et en augmentant son avance de première marque également sur le marché des véhicules utilitaires (VU). Cette performance se traduit par une part de marché VP+VU de 11,3% contre 11,2% en 2001 plaçant Renault en position de première marque au cumul VP+VU pour la cinquième année consécutive.

Ainsi, Renault a pu limiter l'impact de la baisse du marché toutes marques VP+VU (-3,1%) sur son volume de ventes (-1,9%).

Sur le marché des véhicules particuliers, Renault réalise une pénétration de 10,7% (première marque en Europe), en progression de 0,1 point par rapport à 2001.
Les trois lancements effectués en 2002 (Vel Satis, Espace IV et Mégane II) ont été réussis.

Mégane II, lancée à partir du 10 octobre en France, s'est d'emblée imposée comme la référence de son segment avec un accueil très positif, comme en témoigne le titre de Voiture de l'année 2003. L'attribution de cinq étoiles par l'organisme indépendant Euro NCAP confirme la place de Mégane II comme la voiture la plus sûre de son segment et devrait encore renforcer le succès du modèle auprès du public, dont l'engouement se traduit par un niveau de commandes au-delà des prévisions de Renault.

Sur le segment haut de gamme, Vel Satis (lancée à partir du 8 mars en France) s'est affirmée comme une véritable berline haut de gamme avec un niveau de satisfaction clientèle élevé, et Espace IV confirme la solidité du leadership de Renault dans la catégorie des grands monospaces. Les ventes d'Avantime
progressent plus lentement qu'attendu sur une niche de segment. Avec Avantime, Vel Satis et Espace, Renault se classe cinquième marque sur le segment haut de gamme européen.

2002 est une année record pour Clio. Avec 3,5% du marché européen, le modèle obtient le meilleur résultat depuis son lancement en 1998. Clio termine à la seconde place de son segment (troisième en 2001). Sur le segment M2 qui a subi une baisse assez forte, Laguna progresse de 1,3 point et se classe troisième des
généralistes (8,7% du segment).
Le succès des motorisations Diesel dCi (46,8% des ventes contre 40,2% en moyenne sur le marché VP) de Renault a aussi contribué à la performance commerciale de l'année.

Sur le marché des véhicules utilitaires, Renault a renforcé significativement sa première place (15,8% du marché contre 15,3% en 2001) et accentué l’écart par rapport à ses principaux concurrents. Renault a bénéficié d'une gamme complète et attractive notamment grâce au nouveau Trafic (Van of
the Year 2002). De plus, Kangoo et Master réalisent une bonne performance.

Au total, Renault a amélioré sa part de marché VP+VU dans de nombreux pays d’Europe occidentale : notamment en Allemagne (+0,4 point), en Grande-Bretagne (+0,3 point) et également en Autriche (+0,5 point) et aux Pays-Bas (+1,2 point). La marque reste leader en Espagne (stable à 12,6%) et au Portugal (13,9% contre 13,2%).

En France, Renault a enregistré une hausse de sa pénétration VP+VU de 0,4 point
à 28,4% en 2002.

Sur le marché VP, Renault a atteint son objectif de 27% de part de marché en progression de 0.4 point par rapport à 2001. L'ensemble de la gamme Renault a obtenu de bons résultats. Ainsi, Twingo, Clio, Mégane, Scénic, Laguna, Kangoo et Espace sont chacun le véhicule le plus vendu sur leurs segments. Dans le haut de gamme, le duo Vel Satis-Avantime a repris la tête du segment S malgré un lancement de Vel Satis survenu en mars dernier. Clio a conforté sa position de voiture la plus vendue en France avec une part de marché en progression de 0.4 point.

Sur le marché VU, la part de marché de Renault a progressé de 0.6 point pour atteindre 35,5%, grâce notamment à l'excellente performance de Trafic et à la position solide de Clio société.

Le groupe Renault a progressé de 5,5% hors d’Europe occidentale

La diversification des marchés mondiaux et l’élargissement du périmètre du groupe Renault ont permis à l’entreprise de compenser la chute du marché turc et de celui du Mercosur. Les ventes VP+VU du groupe ont progressé hors d’Europe occidentale de 5,5% (535 951 unités vendues).

En Europe centrale, la marque Renault a poursuivi sa percée commerciale en atteignant une pénétration de 10,6% du marché VP+VU (9,9% en 2001), qui la place en 2ème position (3ème en 2001). Avec ce résultat, Renault a atteint en Europe centrale des niveaux de performance comparables à ceux d'Europe
occidentale, en cohérence avec l'élargissement de l'Union Européenne. Dans cette zone, les ventes de Renault ont progressé de 8,9% dans un marché en hausse de 1,5%, en particulier grâce au succès de Clio (plus de 26 000 immatriculations, en hausse de 22,2%) et de Laguna.

Dans le reste du monde, les performances de la marque Renault sur de nouveaux marchés et celles de Renault Samsung Motors ont permis de compenser les effets des crises conjoncturelles prévues en Turquie et au Mercosur.

En Asie-Pacifique, Renault-Samsung Motors a réussi une remarquable performance, avec 116 793 véhicules commercialisés (SM5 et SM3). Le lancement réussi de son deuxième modèle, la SM3 (segment C/M1) en septembre 2002 permettra à Renault Samsung Motors de couvrir 50% de l’offre automobile en
Corée et de poursuivre sa progression.
Dans cette zone, la marque Renault a enregistré une hausse significative de ses ventes avec un volume de 17 115 véhicules, en progression de 25,2%, notamment en Australie, en Chine et à Taiwan.

Les marchés turc et argentin (en chute respectivement de 15,4% et 51,3%) sont restés très affectés par la crise ; Renault reste néanmoins première marque VP+VU en Argentine. Le marché brésilien subit quant à lui une baisse de 7,3%. Cette baisse affecte davantage les segments où Renault est présent de sorte que la
pénétration de la marque enregistre un léger recul.
Enfin, Renault progresse en Amérique Latine Nord (+28,6%), grâce à ses bonnes performances au Mexique (15 877 unités) et en Colombie.

Par ailleurs, le groupe Renault renforce son succès commercial dans des zones comme l'Afrique et le Moyen-Orient (69 035 véhicules vendus avec une progression de 41,1% en Algérie) ou l'Europe orientale et la Russie (73 897 véhicules vendus dont 8 248 en Russie où la marque progresse de 47,1%). Ainsi, le groupe Renault détient 56,8% du marché VP+VU en Roumanie (avec 8 815 unités vendues pour la
marque Renault, soit une hausse de 39,6%).

Au total, la marque Dacia a immatriculé 57 783 unités (+5,1%).

2003, une confirmation de la performance

Dans un contexte incertain, Renault prévoit pour 2003 un marché stable ou en légère baisse en Europe occidentale.
Avec le lancement progressif de 4 nouvelles carrosseries de la famille Mégane II au cours de l'année, le renouvellement du cœur de gamme de Renault atteindra son plein potentiel. Le renouvellement des produits comportera également la Phase 2 de Kangoo et un enrichissement de la gamme VU avec de nouvelles versions des modèles existants. Les autres marques du groupe bénéficieront également d'un
élargissement de gamme, initié fin 2002 (Renault Samsung Motors) ou prévu en 2003 (Dacia).

Avec l'apport de ces nouveaux produits et la poursuite de son développement international, l'année 2003 devrait marquer un nouveau progrès de la performance de Renault sur ses marchés.


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |