France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 03/05/2012
 
L'usine Renault en Algérie en bonne voie

L'usine Renault en Algérie en bonne voie

Depuis plus de deux ans, on annonce l’arrivée d’une nouvelle usine en Algérie, mais force est de constater que celle-ci commence à jouer l’arlésienne. Voilà deux années déjà que la fin des négociations est en cours…

Réservez ici l'essai de votre future voiture

Ainsi, pour le moment, aucun accord n’a été signé entre Renault et l’Etat algérien.
Pourtant cette fois, selon Reuters, l’accord tant attendu devrait être officialisé en ce début de mois, même si Renault se refuse de confirmer ou infirmer l’information, se contentant tout juste de répondre que les négociations sont toujours en cours, et qu’une annonce devrait très prochainement être faite..

Une histoire politique
La longueur des négociations s’explique par différents désaccords entre le constructeur et le pays.
Par exemple, Renault veut s’installer dans la banlieue d'Alger sur le site de l'ancienne usine de Berliet alors que gouvernement préfère que le constructeur s’installe à Jijel, à plus de 360 km d'Alger afin rééquilibrer les investissements industriels entre les régions. "Nous nous sommes fixés pour règle à Renault de produire au plus près d'où l'on vend. De même, nous souhaitons trouver des ressources humaines nécessaires pour notre usine." expliquait en février un cadre du groupe.

Le but de la future usine algérienne est avant tout de produire pour le marché local, au contraire du nouveau site de Tanger, au Maroc. "A Tanger, nous produisons avant tout pour exporter. C'est l'esprit de l'accord avec le gouvernement marocain.. En Algérie, nous n'avons pas l'ambition d'exporter, c'est une usine prévue pour le marché local." Ajoutait-il. La taille des deux usines ne serait pas la même non plus. L’usine de Tanger a en effet une capacité de 400 000 véhicules, alors que celle en Algérie serait taillée pour « seulement » 75 000 véhicules par an. Rien à voir donc.

Avec 25% du marché local, l’un des plus gros d’Afrique, en plein « boom » cette année avec une hausse de 17% au cours du premier trimestre de cette année, Renault est déjà bien implanté. Mais en important ses modèles (Dacia), le constructeur doit faire face à d’importantes taxes, comme en Chine d’ailleurs. L’implantation d’une usine se justifie donc.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code