France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Résultats Trimestriels 2013

Résultats Trimestriels 2013

Le contexte économique en ce premier trimestre 2013 reste très tendu en Europe, ce qui a un impact sur le plan des immatriculations, notamment pour Renault. Cependant, Renault poursuit sa croissance sur le plan international.


Renault a donc fait face sur ces trois premiers mois à une baisse de 4,7% de ses immatriculations, avec un total de 608 455 unités, mais parvient cependant à gagner des parts de marché en France (+0,8%), Russie (+1,4%), Allemagne (+0,2%) et en Argentine (+0,3%), quatre des cinq principaux marchés du groupe.

L' Europe est bien sur la région la plus touchée avec une dégringolade de 10% du marché, dont 13,9% rien que pour la France. Le Groupe affiche une part de marché de 8,9 %, en baisse de -0,2 point, baisse expliquée par Renault par la restructuration de l'offre commerciale en Grande Bretagne.
Cela ne l'empêche pas d'occuper la troisième position du marché VP+VU avec 7,1% de PDM et d'être leader en VU (14,3%, -2,2 points).

Quelques mois après son lancement, la nouvelle Clio rencontre le succès attendu. En France, elle est le modèle le plus vendu du marché.
Dacia de son côté atteint une part de marché VP+VU de 1,8 %, en hausse de 0,4 point par rapport à 2012. La Sandero connaît un bon démarrage avec 70 000 commandes.

Croissance hors d'Europe
Hors d'Europe, le groupe poursuit sa croissance (50 % du mix des immatriculations contre 46 % au premier trimestre 2012) avec des volumes en hausse de 3,5 %, malgré l’absence de production durant cinq semaines au Brésil en raison des travaux nécessaires à l’accroissement des capacités de l’usine de Curitiba.

La nouvelle Clio et la nouvelle Sandero, lancées fin 2012, confirment là aussi leur succès commercial. Le Duster, fer de lance de l’internationalisation de Renault, devient le modèle le plus vendu du Groupe dans le monde.

Dans la Région Amériques, les immatriculations sont en baisse de 8,0 % dans des marchés en progression de 1,6 %. Ce recul, attendu, est lié à la fermeture de l’usine brésilienne de Curitiba pour travaux afin de porter sa capacité annuelle à 380 000 unités contre 280 000 précédemment. Ainsi, les immatriculations au Brésil baissent de 18,6 % avant le retour de la croissance escompté au second trimestre. En Argentine, elles progressent de 1,6 % dans un marché en baisse de 0,4 %.

Dans la Région Eurasie, le Groupe confirme le succès de sa stratégie avec des immatriculations en progression de 20,8 % sur des marchés en hausse de 1,3 %. En Russie, second marché du Groupe au premier trimestre, Renault est la seconde marque du pays derrière Lada. Sa pénétration progresse de 1,4 point à 7,8 % de part de marché.

Dans la Région Euromed-Afrique, les immatriculations sont en hausse de 9,1 %, dans des marchés très dynamiques (+14,3 %). En attendant le retour à une offre complète avec le lancement de Nouvelle Symbol en mars, le Groupe a vu sa part de marché reculer de 1,7 point en Algérie et de 1,2 point en Turquie. A noter en Turquie, le succès rencontré par Nouvelle Clio qui est leader de son segment.

Dans la Région Asie-Pacifique, les immatriculations du Groupe progressent de 3,8 % dans des marchés en hausse de 2,0 %. Renault bénéficie toujours du succès de Duster en Inde. Dans ce pays, qui devient le onzième marché du Groupe, la part de marché atteint 2,4 % (+2,2 points). En Corée du Sud, les immatriculations de Renault Samsung Motors se stabilisent enfin au mois de mars pour la première fois depuis octobre 2011.

Chiffre d'affaire en baisse
Le groupe atteint ainsi un chiffre d'affaire de 8 265 millions d'euros sur le premier trimestre 2013, soit une baisse de 11,8% comparativement à la la même période en 2012.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile baisse de 12,6 % à 7 736 millions d’euros du fait de la diminution des immatriculations et du déstockage notamment.

Le Financement des ventes (RCI Banque) contribue au chiffre d’affaires du Groupe à hauteur de 529 millions d’euros, en augmentation de 1,9 % par rapport à la même période en 2012. L’encours productif moyen s’établit à 24,3 milliards d’euros au premier trimestre 2013, en hausse de 1,4 %.


Perspectives 2013
Au premier trimestre, la baisse du marché européen et français a été plus forte que prévue. Le Groupe prévoit désormais des marchés européens et français en baisse de 5 % sur l’année, avec un premier semestre plus faible que le second. Le marché automobile mondial (VP+VU) devrait progresser de 3 % par rapport à 2012.

Grâce au lancement de nouveaux modèles (Clio et Sandero fin 2012, Captur, ZOE, Clio Estate, et la Logan en 2013) le Groupe a pour ambition de regagner des parts de marché, tout en confortant une stratégie commerciale valorisante pour ses marques.

Les objectifs sont donc toujours de gagner des parts de marché, et de dégager une marge et un free cash flow opérationnels positifs.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |