France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Carlos Ghosn entendu par le juge

Carlos Ghosn entendu par le juge

Le PDG de Renault a été convoqué jeudi dernier par le juge d'instruction Hervé Robert en tant que partie civile dans l'affaire de faux-espionnage qui a secoué le constructeur l'année dernière.


C'est début 2011 que Renault licencie 3 cadres accusés d'avoir vendu des informations à des industriels chinois. Ils crient leur innocence et quelques mois plus tard on découvre que le constructeur s'est trompé, berné par un des membres de son service de sécurité qui avait monté cette affaire. Ce fiasco se solde par des excuses publiques du PDG Carlos Ghosn et le départ forcé de Patick Pélata alors numéro 2 de Renault.

Aujourd'hui l'enquête suit son cours, et Carlos Ghosn a été convoqué en tant que partie civile jeudi 14 juin au Palais de Justice où il a été entendu pendant 3 heures. Le juge a souhaité ré-entendre le dirigeant qui était déjà venu fin 2011, pour savoir comment ces 3 cadres ont pu être licenciés alors que les accusations étaient fausses.

Le responsable de la sécurité en question, Dominique Gevrey, aujourd'hui licencié et mis en examen pour escroquerie en bande organisée et qui a passé huit mois en détention de mars à novembre 2011, estime qu'il a agit de bonne foi par l'intermédiaire d'une source, dont il refuse de communiquer l'identité...


Le groupe Renault, qui s'estime victime dans cette affaire, a annoncé qu'il n'y avait rien à signaler et que Carlos Ghosn avait quitté sans problème le Palais de Justice.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |