France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Résultats Financiers 1er Semestre 2010

Résultats Financiers 1er Semestre 2010

Comme prévu avec ses bons résultats en terme de vente, les comptes de Renault sont de nouveau bénéficiaires à l'issue du premier semestre 2010. Pour le second semestre, dont la visibilité est plus difficile, l'objectif reste la génération de cash.


Ainsi, au titre du premier semestre, Renault annoncé un chiffre d’affaires de 19,6 milliards, soit une hausse de près de 23%. La marge opérationnelle est passée d’une perte de 620 millions d’euros à un bénéfice de 780 millions. Le taux de marge opérationnelle s’inscrit ainsi à 4% des facturations, contre une marge négative de 3,9% un an plus tôt.

A elle seule, la division automobile participe à hauteur de 410 millions, contre un déficit de 869 millions, tandis que la partie Financement des ventes voit sa contribution progresser de 48% à 370 millions.
Le résultat d’exploitation s’établit au final à 718 millions, contre une perte de 946 millions. Le résultat net part du groupe (Dacia, RSM, Nissan, Volvo...) ressort à 780 millions d’euros, contre une perte de 2,73 milliards l'année dernière, mais dûe essentiellement à un déficit de 1,58 milliard provenant des quotes-parts de Nissan et de Volvo AB.

Contrairement à l'année dernière, ses filiales apportent cette année un bénéfice de 531 millions.
Element essentiel des finances de Renault, le free cash-flow de la branche Automobile est positif de 1,42 milliard d’euros et jugé « en avance sur le plan d’action 2010 », profitant principalement de l’amélioration des résultats opérationnels et de la maîtrise des dépenses mise en place depuis la crise.
Autre bon point, l’endettement financier net jugé trop important baisse de 1,25 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2009 et s’établit au 30 juin 2010 à 4,6 milliards d’euros, soit un ratio d’endettement net sur fonds propres de 23,2%, contre 35,9% à fin décembre 2009 !

Pour le second trimestre, la visibilité étant plus difficile avec l'arrêt des différentes primes à la casse sur les marchés où Renault est présent. Renault prévoit un marché mondial en hausse de 8% vs 2009, malgré une baisse en Europe estimée entre 7 et 9%. Une fois de plus, l'objectif sera de générer un free cash flow positif.


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |