France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Résultats commerciaux France Octobre

Résultats commerciaux France Octobre

Renault a dévoilé les résultats commerciaux en France pour le mois d’Octobre 2008.


Renault subit sur ce mois un recul de ses ventes VP plus important que le marché, puisque la baisse s’établie à 9.8% alors que le marché n’a diminué « que » de 7.3%.
Heureusement, Dacia, de son coté, progresse de 33,3% , ce qui limite ainsi les ventes du groupe Renault en France, hors Nissan bien sur, à 9.8%.

Sur un marché VU pratiquement stable (-0.8%), Renault s’en tire très bien avec une progression de 938%, soit une part de marché de plus de 32% sur le mois.

Au bilan donc, VP+VU et Renault+Dacia, dans un marché en baisse de 6.2%, les immatriculations reculent de 5.8%, ce qui fait ressortir un bilan positif.

Au cumul des dix premiers mois, la part de marché VP du groupe progresse de 0.8%, pour s’établir à 24.15% à fin octobre 2008, avec une hausse de 5.9% des immatriculations VP.

Dans le détail des ventes, en octobre, la Twingo II reste en tête des ventes des petites citadines. Avec l’apport de la Clio et de la Modus, Renault est en tête du segment 1 à 26..7% de pénétration.

Sur segment des citadines, la 207 est devant la Clio ce mois-ci, alors qu'à l'issue du troisième trimestre, la Clio affichait une part de marché de 7.3% contre 6.6 pour la Peugeot.

Le semi échec Laguna III est tout de même en tête de son segment en France avec presque 30 000 immatriculations, soit une progression de plus de 31% par rapport à 2007. Quand on sait que ce segment est en chute libre, ce résultat est plutôt flatteur… en France. A elle seule, la version Estate représente plus d’un quart des ventes. La version GT de son coté a attiré plus de 30% de nouveaux clients.
Sur, lui aussi, un marché en importante baisse, le Koléos enregistre 991 immatriculations ce mois-ci, et se retrouve donc pour le second mois consécutif à la seconde plate du segment.

La Mégane, de son coté, baisse très fortement, ce qui est logique étant donné l'arrivée de la Mégane III.
Cette phase de remplacement d'un modèle phare explique, en partie, la baisse -plus forte que le marché- de Renault ce mois-ci.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |