France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Nouveaux centres de sécurité

Nouveaux centres de sécurité

Selon Automotive News Europe, Renault devrait ouvrir des nouveaux centres de recherche sur la sécurité en Inde, Roumanie et au Maroc cette année ainsi qu’en Russie en 2009.


Ces nouveaux centres auront pour mission d’adapter les standards de sécurité du groupe aux besoins des marchés émergents qui différent nettement de ceux de l’Europe de l’ouest. « Il est clair qu’en Inde ou au Maroc, nous ne nous battons pas pour obtenir un sixième ou septième sac gonflable dans une voiture », a indiqué Jean-Yves Le Coz, directeur de la politique de sécurité routière et directeur des projets avancés de sécurité du groupe Renault.

« Le type d’accidents et le type de blessures ne sont pas les mêmes sur ces marchés qu’en Europe, et les priorités en matière de sécurité ne sont pas les mêmes non plus », ajoute-t-il. « Une fois que nous avons effectué des études d’accidents, nous avons une meilleure idée des équipements de sécurité qui devraient être ajoutés. S’agit-il de sacs gonflables ? D’une assistance au freinage d’urgence ? Du contrôle électronique de la stabilité ? », S’interroge-t-il.

Renault vient juste d’arriver en Russie et Jean-Yves Le Coz a indiqué que le centre de recherche dans ce pays sera important. « Nous venons juste d’arriver en Russie, mais il est clair que les questions de sécurité dans le pays représenteront une grande partie de notre plan de développement pour 2009 », a t-il déclaré.

Au niveau mondial, Renault investit plus de 100 millions d’euros par an dans la recherche et le développement sur la sécurité. Renault se félicite par ailleurs des résultats obtenus car il est le seul constructeur à avoir reçu cinq étoiles pour neuf de ces véhicules lors du crash test européen Euro Ncap. Ces bons résultats sont le fruit du travail de 600 personnes qui conçoivent et développent des nouvelles solutions permettant d’améliorer la sécurité active et passive.

Espace IV : Crash-Test


Renault s’investit actuellement dans la sécurité interactive qui permettra dans le futur d’avoir une communication entre les véhicules et entre les véhicules et les infrastructures. M. Le Coz a précisé que : « cela a déjà commencé avec la généralisation des systèmes de navigation par satellite ».
Il a également ajouté que : « nous verrons la convergence des caméras, des radars et des capteurs dans un seul système de sécurité capable de délivrer un ensemble de données et d’images au conducteur. Lorsque nous serons capables de combiner cela, au lieu d’empiler un système au sommet d’un autre, comme c’est le cas actuellement, nous serons en mesure de répartir les coûts sur une large gamme de voitures ».
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |