France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Carlos Ghosn passe à la méthode CHOC

Carlos Ghosn passe à la méthode CHOC

Les cadres de Renault n'en sont pas encore revenus. La direction leur a annoncé que si le constructeur n'atteignait pas une marge opérationnelle de 2,5 % en 2006, ils pourraient faire un trait sur leur "prime de performance" (un mois de salaire).


Pour ceux qui en doutaient encore, Renault est bien en train de changer de culture. "Désormais, tout est fonction des résultats, et non plus seulement des efforts pour y parvenir. Les salariés devront prendre conscience du traitement de choc que M. Ghosn veut leur administrer", annonce Michel de Virville (DRH).

En septembre, Carlos Ghosn a lancé une enquête auprès des 126.500 salariés. Réalisée par le cabinet américain ISR, cette étude cherche à évaluer l'engagement de chacun au travers de 84 questions. La méthode a fait grogner...

Quand ISR demande aux salariés de se prononcer sur le thème "Mon supérieur direct est exemplaire en termes de loyauté", cela peut poser des problèmes. " Dans certains ateliers, comme celui de Flins dans les Yvelines, ça a reculé, dit M. Blondel. Des chefs d'UET, les unités élémentaires de travail, n'avaient pas envie de se faire évaluer par leurs subordonnés."  A l'inverse, des cadres ont pris très à coeur les réponses à ce questionnaire. "Des salariés ont été convoqués dans une salle avec interdiction d'en sortir tant que l'enquête n'était pas remplie."

L'ambiance dans l'entreprise semble se dégrader:
"On passe notre temps à faire des budgets, au lieu d'être concentrés sur notre métier", se plaint un cadre du design. "Depuis le mois de juin, il y a un climat délétère. On assiste à un décrochage d'une partie de l'encadrement", se plaint un autre. Pour M. Noël, "ce n'est pas en mettant la pression qu'on obtient des résultats. Quand le profit devient le seul indicateur valable, la pérennité industrielle n'est plus assurée. On vide Renault de sa substance. De l'extérieur, on ne voit pas la différence. A l'intérieur, on a l'impression qu'on enlève les cloisons et qu'on remplit avec de la communication."

"Renault devra serrer les dents jusqu'à la mi-2007", a lancé M. Ghosn lors du dernier Mondial de l'auto. Les salariés ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas prévenus.

Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |