France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Renault confirme ses objectifs

Renault confirme ses objectifs

PARIS (Reuters) - Renault (RNO) a confirmé son objectif d'une marge opérationnelle de 2,5% pour l'ensemble de l'année 2006 malgré un durcissement attendu de l'environnement économique du constructeur.


A l'occasion de la présentation de résultats semestriels légèrement supérieurs aux attentes des analystes financiers, Carlos Ghosn, président de Renault (RNO) et de Nissan, a également dit que l'objectif de rentabilité avait été fixé à 3,0% pour 2007 et à 4,5% pour 2008 avant d'arriver au niveau du 6% en 2009 prévu dans le plan à trois ans du constructeur.

Bombardé de questions au sujet des discussions exploratoires en cours entre Renault (RNO), Nissan et General Motors (GMP) en vue d'une éventuelle alliance à trois, Carlos Ghosn a souligné que celle-ci n'était pas "une nécessité mais une opportunité".

"La seule chose qu'on a demandé à nos équipes, c'est d'étudier la question et de se mettre d'accord sur un chiffre (de synergies potentielles) d'ici le 15 octobre. Sur la base de ce chiffre, on dira oui ou non", a-t-il déclaré.

"Il n'y a ni obligation ni menace à court ou long terme. Mais quand il y a une opportunité comme celle là , ce ne serait pas sérieux de notre part de ne pas l'examiner", a-t-il ajouté.

Renault (RNO) a fait état pour les six premiers mois de l'année d'une marge opérationnelle de 2,7% alors que les analystes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 2,5%.

Le bénéfice net s'est établi à 1,659 milliard d'euros (contre une prévision moyenne de 1,290 milliard), la contribution de Nissan, dont Renault détient 44,4%, représentant 1,013 milliard.

"Ce sont de bons chiffres, les objectifs sont clairs et je pense que l'entreprise les battra", a estimé Patrice Solaro, analyste chez Kepler Equities.

LE PLAN CONTRAT 2OO9 EN BONNE VOIE

Carlos Ghosn, qui a réaffirmé l'objectif de Renault (RNO) d'avoir des ventes stables cette année par rapport à 2006, a énuméré les difficultés que devra affronter le groupe au second semestre, comme la "hausse continue du prix de l'énergie et des matières premières", "une volatilité accrue des taux de change ainsi qu'une augmentation des taux d'intérêt dans les six prochains mois" et "une concurrence toujours plus vive".

Renault (RNO) a d'ailleurs revu à la hausse, à 350 millions d'euros contre 250 millions initialement, l'impact négatif de la hausse du coût des matières premières sur l'ensemble de l'année.

La veille, PSA Peugeot Citroën, détaillant à peu de choses près les mêmes paramètres de marché, a revu à la baisse son objectif de marge pour le second semestre après avoir raté l'objectif qu'il s'était fixé pour le premier.

Comme pour répondre à ceux qui s'inquiétaient du risque que les discussions en cours avec General Motors (GMP) éloignent le management de la mise en place du plan "Contrat 2009" dévoilé en grande pompe en février, Carlos Ghosn a fait un point détaillé sur ce chantier.

Outre l'objectif d'une rentabilité de 6% d'ici 2009, ce plan s'est fixé trois autres priorités : mettre sur le marché 26 véhicules (nouveaux modèles ou restylage d'une modèle existant) entre 2007 et 2009 après une année 2006 sans lancement majeur, vendre 800.000 véhicules supplémentaires entre 2005 et 2009 et faire rentrer la future Laguna dans le trio de tête de son segment en termes de qualité.

"La plan a été traduit en 31 indicateurs clés au niveau de la direction générale, qui sont ensuite déclinés dans tous les secteurs de l'entreprise (...) Tous les mois ces indicateurs sont passés en revue (...) aujourd'hui, nous sommes sur la bonne voie", a-t-il assuré.

Il a toutefois concédé qu'à ce stade, les "résultats des actions engagées ne sont encore que peu visibles".

Sur la politique produits envisagée par le groupe, Carlos Ghosn a souligné que Renault (RNO) avait déjà commencé à développer les produits et les technologies qui permettront de vendre les 800.000 véhicules supplémentaires.

"La faisabilité des 26 produits qui seront lancés au cours du plan est aujourd'hui assurée, aux conditions souhaitées de qualité, coûts et délais", a-t-il poursuivi.

Concernant l'évolution de la rentabilité, Carlos Ghosn a expliqué que son amélioration entre 2006 et 2007 serait essentiellement l'effet d'une programme de réduction de coûts. A partir de 2008 s'ajouteront "les bénéfices de l'offensive produits".

Par Benoît Van Overstraeten

Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |