France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Loic FERRIERE le 26/06/2017
 
Grand Prix Azerbaïdjan: Red Bull Renault l’emporte

Grand Prix Azerbaïdjan: Red Bull Renault l’emporte

Dans le pays d’Azerbaïdjan bien connu pour être un haut lieu du sport automobile -un héritage de l’ère Ecclestone, la course dans les rues de Bakou s’est révélée des plus incertaines.


Le circuit de Bakou a ainsi fait l’objet dimanche d’une course des plus disputées, avec de nombreux rebondissements. Si certains comparent ce tracé en ville à celui de Monaco -le bling-bling en moins- le suspens n’a lui, strictement rien à voir, bien au contraire, avec de nombreuses possibilités pour dépasser.

Renault F1 Bakou



Au terme d’une course compliquée du fait de nombreux accrochages, l’australien Ricciardo, qui bénéficiait d’une évolution du moteur Renault lui octroyant plus de puissance, a remporté cette épreuve à l’issue d’une épreuve que Lewis Hamilton a longtemps mené, malgré l’intervention par trois fois de la Safety Car qui nous a gratifié, malgré-lui, d’une scène qui restera certainement mémorable.

En effet, alors que l’anglais menait la course à allure réduite derrière la SC, Hamilton semble avoir freiné violemment. Vettel, surpris par la manœuvre, n’a pas pu empêcher sa monoplace de venir percuter la Mercedes et provoquer quelques dégâts mineurs.

En guise de remontrance, Vettel s’est alors porté à son niveau pour aller lui signaler son mécontentement provoquant (involontairement selon lui) une touchette pneus contre pneus, un peu comme un coup de boule. A l’issue de la course, Hamilton sera déclaré innocent pour la manœuvre, quand à Vettel, il perd 3 points sur sa licence pour sa réaction et a écoppé d’une pénalité de 10 secondes purgée via un passage aux stands.

Hamilton semblait donc avoir course gagnée. Mais c’était sans compter sur son… appui-tête qui s'est détaché, obligeant le leader a repasser par son stand.

Malgré de nombreux accrochages (notamment les deux Force India de Perez et du français Ocon) ou abandons (Raikkönen, Kvyat, Verstappen, Massa, Perez,…), l’équipe Renault F1 Team est malheureusement repartie bredouille de Bakou.

Bien que n’ayant pas réussi à atteindre la Q3, Nico Hülkenberg a réalisé un super départ, en passant de la 13ème à la 10ème place, puis, par la suite, est remonté jusqu’à la 5ème position qui aurait pu au final lui permettre de monter sur le podium du fait des arrêts forcés en fin de course d’Hamilton et Vettel.

Malheureusement, l’allemand de l’équipe française a commis une erreur qui lui a coûté très cher, en frôlant de trop près le mur du virage 7 provoquant le bris de sa suspension. L’abandon était alors inévitable.

"C’est toujours une question d’équilibre sur les tracés urbains : s’approcher au maximum des murs, mais pas trop. Hélas, je l’ai effleuré à l’avant droit et c’était suffisant pour casser la suspension. C’est frustrant pour toute l’équipe et moi." admet Hülkenberg.

"Jusque-là, la course était assez intéressante et nous semblions être en mesure de poursuivre notre série dans les points. C’était assez difficile de gérer la température des pneumatiques sur les relances, mais je pense que tout le monde a assisté à une épreuve animée. La suite aura lieu en Autriche, espérons des jours meilleurs !"

Nico Hülkenberg

Pour son coéquipier J.Palmer, les weeks-ends se suivent et se ressemblent, mais cette fois, l’anglais n’est pas à blâmer. En effet, un incendie lors de la 3ème séance qualificative l’a privé de séance de qualification, le reléguant en fond de grille. Après un assez bon départ, il a rapidement du abandonner en raison de divers problèmes sur sa monoplace. C’est d’autant plus dommage quand on voit le nombre de voiture qui a réussi à rejoindre l’arrivée, et la place de Fernando Alonso qui, parti en fond de grille, a réussi à marquer les deux points de la 9ème place malgré une McLaren-Honda manquant cruellement de puissance…

Ricciardo

Renault, en temps que motoriste, signe donc une victoire plutôt inespérée avec RedBull, ainsi qu’une 8ème place pour Sainz sur Toro Rosso. 




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur | codespromofr |