France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Loic FERRIERE le 15/05/2017
 
Grand Prix d'Espagne: la 6e place pour Hülkenberg

Grand Prix d'Espagne: la 6e place pour Hülkenberg

Une nouvelle fois, Renault ramène des points, une nouvelle fois, c'est Nico Hülkenberg qui fait le boulot, malgré, une fois n'est pas coutume, des qualifications compliquées et en deçà des dernières courses.


En effet, si lors des deux dernières épreuves, l'allemand avait décroché le droit de participer aux Q3, et s'était qualifier derrière les trois équipes de pointe, cette fois, malgré de bons temps lors des séances d'essais libres, il a du se contenter d'une lointaine 13ème position.

Son coéquipier, le britannique Joylon Palmer n'a quand à lui pas réussi à faire mieux qu'une bien triste 17ème place sur la grille. A sa décharge, les écarts étaient très faibles entre les différents concurrents, et Hülkenberg n'a pas spécialement brillé samedi.

Grand Prix F1 Espagne Renault F1

Après un bon départ, Hülkenberg a fait une course solide, et a su profiter des différents abandons (accrochage entre Raikkönen et Verstappen dès le départ, puis casse moteur de Bottas) pour terminer à une très bonne 6ème place, soit sa meilleure performance de la saison. Le seul point noir reste cependant que Force India, le principal concurrent au championnat a une nouvelle fois placé ses deux voitures devant la marque française grâce à Perez et au français Ocon.

Palmer de son côté après ses qualifications ratées, a terminé avant-dernier de la course et a signé une nouvelle contre-performance. Il va devoir sérieusement se reprendre à Monaco, car Renault ne peut pas se permettre de ne disposer que d'une seule voiture pour marquer des points. S'ils le défendaient jusqu'à présent, les dirigeants de l'équipe commencent à trouver le temps long et à muscler leur discours.

Nico Hülkenberg F1 2017
Nico Hülkenberg poursuivi par la Haas de Magnussen

Motorisé par Renault, la Red Bull de Ricciardo a terminé sur la troisième marche d'un podium composé du vainqueur Lewis Hamilton, et de Vettel. Enfin, chez Toro Rosso, Sainz a pris la 7ème place et Kvyat, la 9ème. Renault place donc 4 de ses moteurs dans les 10 premiers.

Problèmes de fiabilité des moteurs chez les concurrents

Si Red Bull a tendance à se plaindre de son motoriste, Ferrari, qui fait face à de gros problèmes de fiabilité a du de nouveau monter un nouveau moteur à Vettel (le troisième sur les quatre admis durant une saison...), tandis que Bottas a explosé le sien en course. Pas sur donc que la fiabilité soit meilleure chez les concurrents.

Quand à la performance pure des blocs, l'écart entre Ricciardo et Hülkenberg en Q2 n'était que d'une demi-seconde. Il ne fait de doute pour personne que le châssis Renault étant loin d'être le meilleur, l'élément faible de Red Bull est également bien du côté du châssis.




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |