France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas CHAZE le 05/02/2012
 
Presentation Lotus F1 team [MAJ]

Presentation Lotus F1 team [MAJ]

Aujourd'hui a 17H, le Lotus F1 team a présenté à la presse, sa nouvelle monoplace, la E20 (E pour Enstone, 20 pour le vingtième châssis construit par l'usine). Cette voiture adopte les nouvelles tendances aérodynamiques vues chez les concurrents.


Enstone présente sa nouvelle arme pour la saison 2012, la Lotus E20, toujours motorisée par Renault Sport F1. L'aileron avant est typique de cette saison 2012, passant d'un nez plein, à un nez plat en deux parties à la Ferrari où Caterham, même si la "marche" semble moins marquée que sur ses concurrentes, grace à sa forme incurvée. James Allison affirme que « L’aileron avant s’inscrit dans la continuité du concept sur lequel nous travaillons depuis la publication des règlements 2009. Pour l’aileron arrière, nous avons essayé d’obtenir un niveau de stabilité d’appui satisfaisant, tout en gardant un potentiel maximum pour le DRS. » .

 

 

Avec l’abandon du diffuseur soufflé et des échappements à l’avant, la partie arrière de la voiture a été intégralement redessinée. Les pontons semblent plus resserrés (optimisation de la fameuse bouteille de coca), et ont une jolie forme arrondie. « Certaines parties de la voiture ont été complètement redessinées et en d’autres endroits, nous avons optimisé le meilleur de la philosophie de design que nous avons adopté depuis plusieurs saisons. Concernant les échappements, ceux que nous avions l’an dernier, orientés vers l’avant, seraient illégaux avec le nouveau règlement et ils n’ont pas répondu à nos attentes, de toute façon. Donc pour cette partie, nous avons fait table rase et nous l’avons complètement redessinée. Les suspensions avant et arrière sont substantiellement revues pour nous offrir de meilleures possibilités aérodynamiques » affirme James Allison.

 

 

Du point de vue de la livrée, nous sommes assez proches de celle utilisée l'an passé. En ce qui nous concerne, la marque Renault est nettement moins visible qu’auparavant (disparition du nom devant le cockpit au profit de Lotus, des logos sur les combinaisons).
On note le départ de plusieurs sponsors (dont les sponsors russes Lada, ou ceux du brésilien Bruno Senna qui ont trouvé refuge chez Williams Renault [Gilette, OGX]), ainsi que le partenaire historique de Renault, ELF (l'ancien pétrolier devenu une marque de lubrifiants après le rachat par Total).
Bien que Total ait augmenté son budget avec la titulatisation de Romain Grosjean dans l'équipe, Total occupe les mêmes espaces que ceux de l'an dernier. L'effet Räikkönen se fait sentir avec l'arrivée de deux marques de la multinationale Unilever, Clear, et Rexona, rendant cette monoplace moins vide que par le passé.
 

 

Le champion du monde 2007, Kimi Räikkönen raconte son retour en F1 avec Lotus F1 Team, après deux années sur les chemins forestiers du championnat WRC. « La F1 représente quelque chose de très spécial dans ma carrière. Le but est toujours de courir au plus haut niveau, alors si vous avez le choix, la Formule 1 c’est le must de la course. »
Kimi est un homme heureux au sein de sa nouvelle équipe, et il a pu commencer à travailler avec ses ingénieurs lors des deux journées d’essais avec la R30. Même si Kimi Raikkonen s’est tenu éloigner des circuits pendant deux ans, il s’est tenu au courant des modifications apportées au règlement, mais surtout il s’interroge sur l’utilité du DRS, et la gestion des pneumatiques. « Les dépassements se font, à certains endroits, en ouvrant simplement son aileron arrière et le pilote devant n’a aucune chance de se défendre. Alors est-ce vraiment dépasser ? Je ne crois pas que cela compte à chaque fois, mais sans aucun doute, cela améliore le spectacle. Les pneus aussi ont leur importance parce qu’il y a un gros différentiel de vitesse entre les pneus neufs et les pneus usés. Avant, en Formule 1, il fallait être beaucoup plus rapide que le pilote devant pour avoir une chance de le dépasser. Maintenant, avec les pneus et le DRS, c’est différent. »



Deux ans après son arrivée manquée en Formule 1, Romain Grosjean revient en piste après avoir gagné le titre GP2, et acquis une maturité certaine. Il redécouvre les sensations à bord d’une Formule 1. « Je commence juste à assimiler. Je vis un rêve éveillé depuis que j’ai obtenu ce volant. C’est une émotion fantastique et aussi un défi fantastique. Je crois que l’équipe possède un bon duo de pilotes cette année avec Kimi et moi. J’espère que nous pourrons réussir quelque chose de spécial. Je pense que je ne réaliserai vraiment qu’au moment où je verrai mon nom sur la liste des engagés à Melbourne. Pour l’instant, je suis vraiment heureux d’être à l’usine aussi souvent que possible, d’être impliqué dans l’équipe et de me préparer pour les tests. »


Romain Grosjean revient sur ses débuts difficiles à bord d’une R29 poussive en 2009, mais aussi de sa fierté d’avoir piloter auprès de Fernando Alonso. « Evidemment, j’ai couru sept Grand Prix aux côtés de Fernando (Alonso) et l’expérience que j’en ai retiré a été bénéfique et elle l’est toujours. D’un autre côté, il reste des circuits que je ne connais pas. Mais je ne pense pas qu’on puisse dire que je suis un rookie, justement à cause de cette première expérience. Disons plutôt que je suis un jeune pilote qui a encore beaucoup de choses à apprendre en Formule 1. […] 2009 m’a beaucoup aidé à comprendre des choses et à grandir. Cela a été dur, mais il y a eu du très bon aussi. Le Romain Grosjean voit la vie un peu différemment. Mon but est d’apprécier au maximum ma passion numéro un, la Formule 1. »
En entamant cette saison 2012 pleins d’espoirs, Romain Grosjean espère briller cette année. « D’après ce que j’en ai vu, je peux dire que les couleurs ne changent pas ! Mais nous aurons la réponse sur la piste. J’espère qu’elle sera une réussite et que nous pourrons lui donner un surnom sympathique après les premiers tests. Ensuite, nous essaierons de l’améliorer tour après tour, séance après séance. »

 

 

 

Châssis, E20
Voies avant : 1450 mm
Voies arrière : 1400 mm
Longueur : 5038 mm
Hauteur : 950 mm
Largeur : 1800 mm
Poids total : 640 kg, avec pilote, caméras et lest

Moteur Rs27
Configuration : V8 2.4 l
Nombre de cylindres : 8
Nombre de soupapes : 32
Cylindrée : 2400 cc
Poids : 95kg
Angle du V : 90°
Régime maxi : 18,000 t/mn
Carburant : TOTAL
Huile : TOTAL
Puissance : 750 ch
Bougies : décharge sur demi surface
Allumage : inductif à haute énergie
Pistons : alliage d’aluminium
Bloc moteur : alliage d’aluminium
Vilebrequin : alliage d’acier nitruré avec contrepoids en alliage de tungstène
Bielles : alliage de titane
Accélérateur : 8 papillons
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |