France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas CHAZE le 14/10/2011
 
Sebastien Vettel champion du monde 2011

Sebastien Vettel champion du monde 2011

Renault et Renault Sport F1 félicitent leurs partenaires Red Bull Racing et Sebastian Vettel pour la troisième place du podium, et permet à Sebastian Vettel d’être champion du monde des pilotes lors du Grand Prix du Japon.


Ce dernier championnat est le deuxième titre consécutif pour Vettel et arrive après une longue saison très disputée, au cours de laquelle le partenariat Red Bull-Renault a remporté 15 pôle positions et 9 victoires jusqu’à présent. La collaboration étroite de Renault Sport F1 avec l’écurie Red Bull Racing a permis d’aligner en piste une monoplace avec un ensemble châssis-moteur homogène et terriblement efficace.

Le partenariat Red Bull Racing-Renault a débuté en 2007 lorsque le moteur Renault RS27, le V8 de 2,4 litres développé à Viry-Châtillon, a été intégré aux châssis de Red Bull Racing. Le RS27 a propulsé Red Bull à la cinquième place au championnat des constructeurs lors de cette première année de partenariat. Après deux ans de collaboration, le partenariat Red Bull-Renault a commencé à verser des dividendes en 2009 avec la première pôle position, remportée au Grand Prix de Chine. Red Bull Racing a ensuite connu sa première victoire dans la foulée, Sebastian Vettel ayant remporté la course avec autorité. Cinq victoires et pôle positions supplémentaires ont suivi pendant l’année, et Red Bull Racing-Renault a terminé deuxième au championnat des constructeurs.

En 2010 Red Bull Racing-Renault a tenu ses promesses de 2009 : la pôle position dès la première course et la victoire lors du troisième Grand Prix de la saison en Malaisie. Malgré 9 victoires et 15 pôles inscrites, le championnat des constructeurs n’a été obtenu qu’à l’avant-dernière course au Brésil, et Vettel a dû attendre celle d’Abu Dhabi pour être couronné champion du monde des pilotes.

Carlos Ghosn, président de Renault, a commenté : « Nous tenons à exprimer nos plus chaleureuses félicitations à Sebastian Vettel ainsi qu’à toute l’équipe de Red Bull Racing. Le partenariat entre Renault et Red Bull s’est très vite développé en un des partenariats moteur-châssis les plus réussis en Formule Un, et même de la longue histoire de Renault dans le sport automobile. »

Sebastian Vettel, 3ème

"Je tiens à remercier tout le monde à l'usine de Milton Keynes, nous ne sommes pas le seuls à travailler dur, eux aussi - du bureau de poste au département du design en passant par le département d’études. Leurs efforts sont tout simplement incroyables. Vous savez que c’est difficile d’imaginer que nous sommes deux pilotes avec nos monoplaces et que tous reposent sur nos épaules chaque fois que nous pénétrons sur la piste. Parfois, nous ne traitons pas les voitures aussi bien que nous le devrions, mais nous essayons toujours d'obtenir le meilleur d’elles-mêmes tous les weekends. Mais c'est phénoménal ce qui s'est passé- nous nous sommes fixés l'objectif de gagner le championnat cette année, et là, gagner au Japon avec encore quatre courses restantes, c’est difficile à traduire avec des mots. Je n'aurais jamais imaginé que j'allais gagner un championnat et en gagner un deuxième, c’est incroyable.
J'ai beaucoup de bons souvenirs concernant la Formule Un, quand j'étais jeune et que je la regardais à la télévision, maintenant, je me sens chanceux et bénis de vivre ca aujourd'hui. Il y avait tellement de gens excités quand nous avons fait la parade des pilotes d'aujourd'hui, ce fut ma dernière pensée quand j’ai mis mon casque. Pour les pilotes, il n’en faut pas plus, une journée ensoleillée, et tous vos fans impatients de voir ce que vous êtes capables de faire ".


Mark Webber, 4ème


“Félicitations à Sebastian - devenir un double championnat du monde est un très bon travail. Tous les dépassements durant la course ont été faits durant les arrêts aux stands aujourd'hui, et non sur la piste. Nous avons passé une Ferrari et une McLaren, mais c’était calme, même entre nous tous. J'ai eu quelques contacts avec Michael Schumacher, qui a fait quelques dégâts à mon aileron avant lors d’un moment crucial de la course alors que je tentais de revenir dans le peloton. Nous nous sommes touchés. La voiture de sécurité n'est pas arrivé au bon moment pour moi […] En fin de compte, c’est un bon résultat, ce fut une grande course pour Jenson, c'est sa seconde course à domicile à bien des égards, et félicitations à Seb pour le titre ".

 

Lotus Renault GP

Apres deux grand prix lamentables, l'équipe Lotus Renault GP a sorti la tête de l'eau grace a Vitaly Petrov qui finit en 9ème position, ramenant deux points dans l'escarcelle de l'équipe d'Enstone.

Vitaly Petrov, 9ème

"C’était une bonne sensation et je suis satisfait de la manière dont j’ai piloté pendant ces trois jours. J’étais content de mon rythme en essais libres et j’ai pu assurer une place respectable en qualifications, ce qui m’a donné de fortes chances de marquer des points de nouveau. Est-ce que j’ai capitalisé sur ma position de grille ? Pas autant que je l’aurais voulu, non. Je pense que j’aurais pu me situer dans la bagarre pour la septième ou la huitième place, mais notre stratégie n’a pas mal fonctionné sur la fin. C’était une nouvelle preuve que notre voiture s’adapte bien aux circuits plus rapides.
J’ai pu compter sur les pneus tendres pour doubler Paul (di Resta) et Adrian (Sutil) et me rapprocher de Sergio (Perez). Pendant la première partie de la course, je ne pouvais pas rester au contact des voitures devant parce que je devais préserver mes pneus. Mais je savais qu’en approchant du drapeau à damier, je pourrais rentrer dans le top 10."


Bruno Senna, 16ème

"La course à Suzuka a été un peu dure. J’ai eu un départ moyen, je me suis fait tasser au deuxième virage et j’ai perdu pas mal de places. En fin de compte, je ne sentais pas ma voiture capable du niveau de performance auquel évoluait Vitaly. Chaque fois que j’essayais de pousser un peu, elle me semblait à la limite et cela s’est terminé plusieurs fois par des incursions hors piste. Ce qui m’a envoyé derrière des voitures qui roulaient au même rythme que moi ou un peu moins vite. Je me suis donc trouvé bloqué derrière elles sans pouvoir passer. En regardant les datas, nous avons découvert un problème d’appui, je perdais de la charge aéro au fil de la course. Le genre de souci que vous ne voulez pas avoir sur un circuit rapide. Mais un des aspects les plus satisfaisants du week-end a été de pouvoir revenir me qualifier avec le même temps que mon équipier après ma sortie de piste en essais libres 3. Je pense que je peux retenir ce point positif. L’équipe a effectué un superbe travail pour réparer la voiture en aussi peu de temps après mon erreur et j’étais heureux de leur apporter un bon résultat en atteignant la Q3. Nous travaillons très bien ensemble et j’apprends beaucoup des ingénieurs et des mécaniciens à chaque course."

 

Team Lotus Renault

Tony Fernandez peut etre fier de son équipe, car ses deux pilotes se sont rapprochés de leurs conncurents directs, et se sont meme battus. De bonne augure pour l'équipe l'année prochaine.

Heikki Kovalainen, 18ème

"Quelle grande course pour toute l’équipe !J’ai pris un départ incroyable. Je n’ai pas patiné avec les roues, l’embrayage a fonctionné à la perfection et j’ai donc réussi à dépasser plusieurs voitures pour me retrouver à la 14e place à la fin du premier tour. J’ai même cru pendant un moment qu’ils avaient tous engagé leur marche arrière. J’ai même entendu l’un de mes ingénieurs rire et dire à un autre à quel point mon départ avait été exceptionnel. Je me suis dit qu’il ne devait pas se réjouir aussi vite et que je devais confirmer ce bon début de course."
"Ma voiture se comportait bien avec les pneus tendres et mes arrêts au stand ont été parfaits. J’ai bataillé avec Jarno jusqu’à l’arrivée et j’ai réussi à rester devant lui. La voiture est bien équilibrée depuis le début du week-end et j’arrivais même à pousser au maximum avec les pneus durs. Je termine devant Jarno qui a toujours été très rapide ici et c’est donc très bien."



Jarno Trulli, 19ème

"Pour moi, ce fut une bonne journée il n'a pas commencé trop bien -. Pour une fois, mon départ n'était pas parfait mais une fois en course j’ai réussi quelques beaux dépassements et je suis donc remonté dans le classement Après quelques tours je sentais comme si j'avais un problème avec la boîte de vitesses, ce qui m'a ralenti, mais tout est revenue à la normale juste après la sortie de la voiture de sécurité, et j'ai été capable de rattraper l'écart avec Heikki et nous avons fait une bonne course tous les deux. Pour toute l'équipe c'est un résultat très significatif. Nous avons terminé dans le tour du vainqueur, et si ca peut paraitre sans importances pour des gars capable de gagner le championnat, cela prouve que nous continuons à progresser, et je suis vraiment heureux pour tout le monde, ici sur la piste et à l'usine, nous pouvons quitter le Japon la tête haute et aller vers la prochaine course en Corée."

 

Communiqué Renault Sport F1, Red Bull Racing, Lotus Renault GP, Team Lotus Renault.

 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |