France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas CHAZE le 05/06/2011
 
Eric Boullier règle ses comptes avec son équipe !

Eric Boullier règle ses comptes avec son équipe !

Le team Principal de Lotus Renault GP fait un constat amer avant de s’envoler vers le grand prix du Canada. Il semble déçu des performances de l'équipe après le grand prix monégasque. Il s’inquiète des prestations de ses pilotes, et de son team.


Depuis le retour des équipes en Europe, Lotus Renault GP ne brille plus, elle est rentrée dans le rang, en occupant le ventre mou du classement, derrière les équipes de têtes, mais devant les équipes de second rang. Eric Boullier exprime ses regrets au journal l’équipe, notamment sur Robert Kubica, le grand absent de 2011 qui aurait pu amener l’équipe bien plus loin que les pilotes actuels :

"Robert était capable d’endosser le rôle de leader. Il est exigeant et sait ce qu’il attend de l’équipe. Lorsqu’il voit que les choses ne vont pas bien, il sait frapper durement du poing sur la table, mais Robert n’est plus là."

 

Ce constat est amer, car son remplaçant Nick Heidfeld, leader déclaré et présumé, est largement en deca des attentes, et des espoirs du début de saison. Ses performances sont en demi-teintes. On note quelques exploits, mais rien de transcendant. L’allemand souffre surtout en qualifications, ou il se fait largement dominé par son co-équipier Vitaly Petrov. Il a du mal à trouver un rythme compétitif au volant de la R31 :

"Je ne sais pas ce qu'il doit faire. En premier lieu, nous devons nous asseoir, discuter de la situation et essayer de comprendre avec lui ce qui ne va. Il doit être au moins au niveau de Vitaly dès les essais, ce qui n'est pas le cas. En qualifications, il faut trouver l'équilibre et la confiance nécessaires pour tout donner sur un seul tour. Pour le moment, sa saison est bonne, mais pas assez bonne. Le dimanche ça se passe bien. Mais plus vous êtes haut sur la grille, plus vous avez de chances de marquer des points."

Le constat n’est pas moins tendre envers Vitaly Petrov. Le pilote russe est beaucoup plus performant cette année, en comparaison de la saison 2010. Mais il fait encore beaucoup trop de fautes (deux sorties de pistes en Malaisie, et à Monaco, et une arrivée hors des points, à Barcelone), et surtout selon Eric Boullier, Vitaly aurait du mal à gérer et à organiser sa vie personnelle :

"Vitaly a besoin de quelqu’un pour lui dire à quelle heure il est attendu le matin sur le circuit pour ne pas être en retard aux réunions et pour le conseiller sur la façon d’organiser sa journée et comment se comporter hors du circuit."

Les pilotes ne sont pas les seuls responsables, après un grand prix de Barcelone décevant, ou l’équipe a perdu des places à l’arrivée a cause d’arrêts aux stands ratés, et trop longs, Eric Boullier se sent prêt à modifier son équipe de course :

"Il est temps de tourner une page dans la reconstruction de notre équipe. En 2010, nous n’avions pas regardé aux activités de piste. Nous ne voulions pas déstabiliser l’équipe. Nous nous étions concentrés sur le fait d’avoir une usine bonne et efficace. Maintenant, il est temps d’attaquer la prochaine étape. Je dirais qu’il nous manque un management efficace sur les Grands Prix "


Des remaniements profonds sont attendus dans l’équipe. L’impact de telles modifications ne pourra être que bénéfique à l’équipe qui est en perte de vitesse.

 

Source : l'équipe.fr
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |