France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas CHAZE le 05/06/2011
 
Les Finances de Renault GP au vert !!!!

Les Finances de Renault GP au vert !!!!

Comme chaque année, des journalistes mettent en doute la visibilité financière de l'ex-Renault F1. Mais l'écurie a balayé ces rumeurs en communiquant sur ses investissements en 2011.


Comme vous avez du le suivre lors du grand prix de Monaco, une rumeur a eu pour cible l'écurie Renault. Selon les propos du site motorsport.nextgen-auto, l’équipe Lotus Renault GP serait à court de liquidités. Les sponsors ne trouveraient plus l’équipe si attirante depuis l’accident de Robert kubica, et le procés sur le nom Lotus, qui renvoie une image négative, et brouillonne. De plus, selon la rumeur qui  peut se lire sur internet, l’équipe viendrait de perdre un sponsor, Suncore, qui devrait être retiré des voitures, car ils n’auraient pas honorés leurs engagements.

"Cette décision de la justice anglaise tombe au plus mauvais moment," affirme la publication allemande Auto Motor und Sport. "L’argent arrive de Russie en moins grande quantité que ce qui était espéré et depuis l’accident de Robert Kubica, l’intérêt des autres commanditaires est en baisse."

Et surtout l’équipe devrait toujours de l’argent auprès de Renault Sport F1 pour la fourniture des moteurs.
"Genii Capital a demandé une avance à son sponsor Lotus pour le management journalier et le développement de la voiture. Dans le paddock, il y a des rumeurs selon lesquelles LGRP pourrait se tourner vers Cosworth l’année prochaine si les factures n’étaient pas payées à Renault. Le constructeur français serait d’ailleurs à la recherche d’une autre équipe. Pourquoi pas Williams ?"

Sauf que le journal fait erreur sur beaucoup de points, notamment sur la fourniture des moteurs. Lors de la vente de l’équipe Renault F1 Team, Genii Capital a passé un contrat avec Renault, étalant le paiement de l’équipe sur plusieurs années (5 millions d'euros en 2011, 6 millions d'euros pour 2012 puis 7 millions d'euros en 2013). En contre partie de l’utilisation du nom Renault jusqu’à la fin des accords concordes pour ne pas perdre les droits TV (jusqu'à fin 2012) , Renault s’était également engagé à fournir gratuitement les moteurs à l’équipe, restant un partenaire privilégié de l’équipe d’Enstone, pour les parties mécaniques de la monoplace (motorisation, KERS par exemple). Il ne faut pas oublier que Renault a payé de nombreuses installations très couteuses, recalibrage de la soufflerie en 2009, CFD inauguré en 2009, etc.... juste avant de céder son écurie.

Quand à motoriser Williams, les rumeurs sur un possible retour du tandem Williams-Renault sont nombreuses, et reviennent toutes les années lors des tractations annuelles entre écuries et motoristes.

Eric Boullier, le team principal de l'écurie Renault, a tenu à démentir toutes ses allégations, et rétablir la vérité, sur Autosport.com. :

" Il est très drôle de voir comment les histoires peuvent exploser comme ça et revenir sans cesse. Cela n’est peut-être pas une coïncidence, mais il y a la vieille garde de Renault ici [à Monaco] donc peut-être qu’ils propagent ses rumeurs pour leurs comptes. Ce journaliste, qui a écrit l’histoire n’est pas venu me voir pour me demander si c’était vrai ou pas et je suis prêt à le faire quand il veut – à ouvrir mes livres pour lui. Nous avons un contrat pluriannuel [jusqu'en 2013 inclue], et un accord spécial entre nous et Renault, comme lorsque vous payez votre hypothèque. Nous avons des remboursements de prêts en suspens pour l’avenir, mais c’est pour l’avenir. Ce n’est pas pour cette année, nous n’avons aucun problème. Tout va bien. " déclare le Team principal de Renault.

L’équipe, après ce grand prix, en a profité pour communiquer sur ses investissements en 2011, se concentrant sur 3 points stratégiques :

 - Le simulateur
Les essais en cours de saison ayant disparu, les équipes ont cherché à créer un environnement de test virtuel en utilisant des simulateurs de pilotage sophistiqués. Parvenir à ce résultat s’est révélé être un important défi en ingéniérie et plusieurs faux départs et voies sans issues ont jalonné notre chemin avant de créer un simulateur capable de reproduire précisément le comportement de la voiture. Chez LRGP, nous avons considéré que la technologie était suffisamment avancée et qu’il était temps de faire un investissement conséquent sur un simulateur ultra-moderne. L’installation sera présentée en ligne d’ici la fin 2011 et ce sera un outil important pour l’amélioration de nos performances dans les saisons à venir.

- La soufflerie améliorée
La soufflerie construite à Enstone en 1998 était la première d’une nouvelle génération en Formule 1. A cette époque, elle représentait une technologie avancée, mais après 12 ans de bons et loyaux services, elle avait besoin d’un rafraichissement. Fin 2009, nous avions déjà accompli un premier pas en dotant la soufflerie d’un nouveau tapis roulant. Au cours du premier trimestre 2011, nous avons achevé l’amélioration en modifiant le tunnel pour qu’il accueille des modèles de plus grande taille et en installant un modèle à échelle 60% plus efficace. Le terme “modèle” ne rend pas vraiment justice à cette pièce d’ingéniérie sophistiquée que nous utilisons pour nos essais en soufflerie. Des années de travail de design et des centaines de milliers de livres ont été investis dans ce nouveau modèle. Il est équipé de nouveaux capteurs et de matériel qui nous permettront d’effectuer des expériences plus efficaces qu’avec la version à 50%. Nous sommes impatients de récolter les bénéfices de cet investissement dans les mois et les années à venir.

- Un super ordinateur CFD plus rapide
En Formule 1, la dynamique des fluides assistée par ordinateur (computational fluid dynamics, CFD) est un outil vital et complémentaire des essais traditionnels en soufflerie. LRGP a été une des premières équipes à investir dans cette technologie. Notre centre CFD, soutenu par un réseau puissant de partenaires techniques et de fournisseurs, a pu repousser les limites de l’utilisation de la CFD. Il est capable de simuler les conditions de pîste à un degré de précision jamais atteint et d’établir un programme de développement aérodynamique accéléré. En informartique, rien ne reste figé et même si notre super ordinateur du centre CFD n’avait que deux ans, il était temps d’investir dans un nouveau hardware.
En janvier, nous avons installé un nouveau cluster pour le super odinateur, à l’aide des tout derniers chipsets. Il a été dessiné pour travailler de manière optimale en tenant compte des Restrictions aérodynamiques de la FOTA. Ce qui nous offre plus d’efficacité informatique et une réduction de notre facture d’électricité. Mais, même si cette économie est la bienvenue, le vrai profit est dans l’amélioration de l’efficacité. Les appuis aérodynamiques font la loi en F1 et cet investissement nous rapportera beaucoup en amélioration des performances en piste.


L'écurie Renault aurait ses finances au vert pour la saison 2011, disposant donc de capitaux nécessaires au fonctionnement de l’équipe, mais espérons que Genii Capital et Eric Boullier signent  prochainement de nouveaux sponsors afin d'intensifier le développement de la monoplace qui stagne dans le "ventre mou" du peloton.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |