France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas CHAZE le 09/05/2011
 
Une course en demi-teinte pour Renault GP.

Une course en demi-teinte pour Renault GP.

Lotus Renault GP ramène 10 points supplémentaires après une course qui a été marqué par de nombreux dépassements dans le peloton. Mais l'équipe aurait pu marquer davantage de points.


La course des pilotes Renault a été insipide au grand prix de turquie. Après son début de saison prometteur, on attendait mieux de l'équipe d'Enstone. V. Petrov a fait un début de grand prix catastrophique, il a eu un accident involontaire avec M. Schumacher, et dans un meme temps, il a bloqué son co-équipier N. Heidfeld qui voulait le dépasser, car il était clairement plus rapide. On ne comprend pas la manoeuvre de Petrov sur Heidfeld qui a consisté à essayer de le mettre hors de la piste, et qui aurait pu se finir dans le mur de rentrée des stands. N'y aurait-il pas des tensions dans l'air chez Lotus Renault GP ?????

La rivalité entre équipiers est une chose, mais le plus important reste le team. Heidfeld aurait pu marquer plus de points si Petrov l'avait laissé passer au début de la course. Ce qu'on peut retenir de cette épreuve, c'est qu'il n'y a toujours aucun numéro 1 dans cette équipe. La faute en revient à Heidfeld qui a enormément de mal avec l'exercice de la qualification Il n'a pas encore su s'imposer, et avoir la meme carrure que Robert Kubica. Sans une mise au point avec les pilotes, plus de nouveautés techniques, et si les choses restent en état, Mercedes GP aura tres vite rattrappé Renault au championnat des constructeurs. L'avance acquise en début d'année n'aura servie à rien.

• Nick et Vitaly ont suivi tous les deux une stratégie à quatre arrêts : tendres, durs, durs , durs, tendres.
• Vitaly s’est arrêté aux tours 8, 19, 34 et 45. Nick aux tours 10, 22, 36 et 46.
• Nick et Vitaly sont maintenant à égalité au championnat des pilotes avec 21 points.

- Vitaly Petrov, P8
“C’était une course intéressante et stratégiquement, elle était difficile pour tout le monde. Je pense que l’accrochage avec Michael, très tôt dans la course, a vraiment influé sur mon classement aujourd’hui. Il a tapé ma voiture et ensuite je me suis trouvé bloqué derrière des pilotes moins rapides après le premier pit stop. Sans cela, ma course aurait été nettement meilleure et j’aurais pu creuser l’écart. J’ai quand même été content de doubler Sébastien (Buemi) sur la fin, ce qui m’a ramené à la 8è place. Il faut être positif et se dire que les deux voitures sont à l’arrivée, dans les points et apportent 10 unités à l’équipe.”

- Nick Heidfeld, P7
"Il est toujours bon de marquer des points, mais j’ai le sentiment que j’aurais pu aller plus haut aujourd’hui, même en partant de la 9è place. Je ne suis pas entièrement satisfait de ma course. J’ai été coincé dans le trafic pendant un bon moment, dépasser n’était pas facile et Vitaly et moi nous sommes même touchés. Mais j’étais dans un bon rythme, en particulier vers la fin, avec la voiture allégée en pneus tendres. Je crois aussi que notre stratégie était la bonne. Dans l’ensemble, terminer 7è et apporter six points à l’équipe est plutôt bien, étant donné ma position de qualification.”

- Eric Boullier, Team Principal et Directeur
“Quatre pit stops aujourd’hui c’était la bonne décision. Nos voitures n’ont pas pris un départ fulgurant, mais nous les avons arrêtées aux bons moments pour assurer une place dans les points aux deux pilotes. Clairement, il nous faut travailler plus dur le vendredi pour comprendre la dégradation des pneus, ce qui nous permettra de savoir où nous sommes pour la suite du week-end. A partir de là, nous pourrons attaquer plus fort. Parce que si on considère le résultat d’aujourd’hui, il n’est pas aussi bon qu’il aurait pu l’être. Nous allons redoubler d’efforts pour revenir dans le top six. ”

- James Allison, Directeur Technique
“Aujourd’hui, nous avons choisi une stratégie à quatre arrêts plutôt qu’à trois et tous les éléments prouvent que c’était le bon choix. En toute honnêteté, je suis satisfait plutôt qu’heureux devant notre performance. Satisfait parce que nos positions à l’arrivée sont meilleures qu’en qualification. Mais pas heureux parce que l’écart qui nous sépare du podium est trop important. Nous avons d’autres améliorations prévues sur la voiture et nous viserons un top six ou mieux pour les prochaines courses, à Barcelone et Monaco.”

- Riccardo Penteado, Chef Ingénieur motoriste LRGP, Renault Sport F1
“Une nouvelle double arrivée dans les points pour LRGP, ce qui est un bon résultat après les déboires de la dernière course. Nous avions prévu une stratégie agressive pour essayer de passer Jenson (Button) sur la fin. Mais la consommation était très élevée, plus encore qu’en qualification. Aussi nous étions très juste en carburant sur les deux voitures. Cela a quand même failli marcher et Nick n’était pas loin, à peine une seconde. C’est dommage qu’il ait été pris dans le trafic, mais le plus important est que nous avons récolté 10 nouveaux points et que nous avons consolidé notre position aux championnats.”

• Le saviez-vous ?
Nick a établi le 5è meilleur tour en course, 1.30.158, au tour 52, plus vite que Fernando Alonso.

 

D'apès un communiqué Lotus Renault GP.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |