France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Loic FERRIERE le 17/08/2009
 
Renault sera à Valence !

Renault sera à Valence !

Sans grande surprise, la FIA a annoncée que Renault sera bel et bien présent à Valence après avoir accepté l'appel fort logique du team Renault F1, annulant ainsi la pénalité qui lui a été infligée honteusement suite au grand prix de Hongrie.


Pour cela, Renault, a bien été obligé de reconnaître devant la FIA n'avoir pas respecté les règles de sécurité... On croit rêver !

Pour rappel, l'écurie avait été suspendue pour avoir "laissé partir" son pilote Fernando Alonso des stands durant le GP de Hongrie du 26 juillet en "sachant pertinemment qu'un des éléments permettant de sécuriser l'un de ses écrous de roue n'était pas en place". C'est cela oui...
C'est bien connu, on laisse partir son pilote pour qu'il se retrouve sur trois roues et perde la course.

Renault avait en outre, et ça c'est déjà plus probable, "manqué d'informer le pilote de ce problème ou de lui conseiller d'agir de manière appropriée au regard des circonstances", ce qui a abouti à ce qu'un "élément de la voiture" puis "la roue elle-même" se détachent de la monoplace.


Tout le monde est content...
Cette annonce arrange bien tout le monde.
En effet, à l'issue de cette course qui aurait pu être tragique pour Massa, et après l'accident mortel de Henry Surtees, pilote en GP2, survenu dans des conditions similaires à celles du brésilien, la FIA et son génialissime président Mosley, a décidé de montrer qu'elle prenait les choses en main. Genre...

Alors, on a décidé de faire du bruit... pour rien. C'est du classique, du réchauffé. Venant de cette FIA, ce n'est pas étonnant.

Seulement voilà, prendre une telle décision totalement bidon, était perdue d'avance.
L'éviction du Team Renault F1, et de son pilote fétiche, Fernando Alonso pour le grand prix... de Valence, était tout bonnement impossible.

Pourquoi ? On le sait, B.Ecclestone l'autre manitou de la F1 (avec Mosley), mais du côté du pognon cette fois, n'aurait pas supporté cette décision, puisque les revenus du GP de Valence, aurait été bien maigres sans le héros local, sans parler des remous que cela aurait provoqué...
Déjà que la F1 traverse une passe difficile, cela aurait une goutte d'eau de plus, qui fera un jour, on l'espère bien, déborder un vase qui ne demande que ça, afin de reconstruire sur des bases saines. L'arlésienne habituelle...

Alors, avec Schumacher, on a bien essayé de faire du buzz. Cela a fonctionné en partie, mais pas totalement, puisqu'au final, la montagne a accouchée d'une souris naine, avec l'annonce finale du remplacement de Massa par... Badoer.
On y a cru. L'allemand était prêt à aider Ferrari, en échange d'un joli chèque (on parle d'un million par course). Le bon samaritain était ainsi "prêt à aider Ferrari" (comme il l'a exprimé) et Ecclestone pour quelques malheureux dollards ou euros, en pleine période de crise, où les teams de F1 cherchent à réduire les coûts, mais finalement, ce ne sera pas le cas...

Le buzz qu'aurait provoqué le retour de Schumacher ne pouvant avoir lieu, la FIA dont on connaît les liens avec la FOA (présidée par Ecclestone, viel ami de Mosley... ) a ainsi décidé de retirer sa sanction. Buisness is Buisness.

Au final donc, Renault s'en tire bien (une simple amende de 50 000 dollars, une goutte d'eau dans son budget déjà déficitaire), la FIA a fait du bruit pour rien, et la FOA ne perdra pas un centime. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Grosjean, première ?
Cette fois, et c'est certainement la meilleur nouvelle, un jeune français très prometteur devrait ainsi être présent sur la grille de départ du grand prix d'Europe à Valence. Grosjean, jusque là pilote GP2, et pilote de réserve du team, devrait ainsi prendre place pour la première fois de sa carrière sur la grille de départ d'un grand prix, et ce, dans une Renault !


Dans un entretien avec l'AFP le 1er août, il avait clairement laissé entendre qu'il s'apprêtait à succéder à Piquet dès le Grand Prix de Valence: "Plus ça va, plus on s'en rapproche. Mais tant que rien n'est concrétisé, rien n'est sûr".

Renault n'a pas encore confirmé l'info, mais elle ne fait plus aucun doute !



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |