France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas LIGNON (d'après Renaul le 07/09/2008
 
Alonso: « Nous pouvons être satisfaits »

Alonso: « Nous pouvons être satisfaits »

Le double champion du monde revient sur sa course en Belgique, qui l'a vu inscrire 5 points grâce à une belle quatrième place


Fernando Alonso, êtes-vous satisfait du résultat d'aujourd'hui ?
« Oui, je pense que nous avons fait du bon travail et que nous pouvons être satisfaits. Le week-end a plutôt bien commencé car la voiture s'est montrée équilibrée d'entrée de jeu. Cela nous a permis, malgré les caprices de la météo, de travailler sereinement et de parvenir à un comportement plutôt bon en retouchant simplement quelques petits détails. Samedi, l'entrée dans Q3 n'a posé aucun problème particulier et ma position sur la grille était satisfaisante... »

Fernando Alonso au Grand Prix de Belgique 2008

Comment s'est passée votre course ?
« Je me suis senti un peu seul pendant une bonne partie des 44 tours ! J'ai pris un bon départ et j'ai profité de l'accrochage de Kovalainen pour rapidement gagner une place. Puis Massa était trop rapide pour que je puisse rester au contact. Il a donc pris le large et je ne l'ai pas revu. Derrière, il n'y avait pas grand monde car je maintenais Sébastien Bourdais à une distance raisonnable. J'étais sur une stratégie à deux arrêts et j'ai retrouvé ma quatrième place après chaque ravitaillement. C'est en fin de parcours que les choses se sont compliquées... »

Comment avez-vous vécu cette fin de course, justement ?
« Dans l'avant-dernier tour, les conditions étaient très difficiles à cause de la pluie. Mes pneumatiques étaient froids, je n'avais plus aucune adhérence, et je pouvais sortir de la piste à n'importe quel moment. Ma course devenait une véritable loterie, je devais deviner les conditions avant d'arriver dans le virage... Même si la course était presque terminée, j'ai estimé qu'il serait très dangereux de vouloir aller jusqu'au bout sans changer de pneus. Qu'avais-je à perdre ? J'étais virtuellement troisième après l'abandon de Raikkonen, et ma décision me faisait perdre un point seulement. Nous n'avons pas hésité très longtemps et c'était une excellente décision. Terminer dans le bac à graviers aurait été un cauchemar. »

Et au final, vous marquez cinq points...
« Oui, c'est exactement ce qu'il nous fallait. Toyota ne marque qu'un point aujourd'hui et cela nous permet de revenir au classement des constructeurs. Six points de retard et encore cinq courses à disputer, la quatrième place est tout à fait envisageable. »

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |