France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
GP Canada: RF1 loupe une belle occasion

GP Canada: RF1 loupe une belle occasion

Le Grand Prix du Canada a tenu toutes ses promesses. Après de nombreux rebondissements, Robert Kubica en sort vainqueur, alors que les Renault sont contraintes à l'abandon.


Au moment du départ, les portions de piste qui posaient problème avant-hier ont été recouvertes de béton. Les voitures, néanmoins, doivent éviter de rouler sur ces zones pendant leur tour d'installation. Les conditions sont chaudes : 26 degrés dans l'air et 34 degrés sur la piste (moins qu'avant-hier, des nuages élevés voilant quelque peu le soleil).

 

Au départ, Lewis Hamilton conserve l'avantage de sa pole position. Il prend le premier virage en tête, devant Robert Kubica (BMW) et Kimi Raikkonen (Ferrari). Fernando Alonso, quant à lui, est sur le côté sale de la piste et il perd une position face à Nico Rosberg (Williams). L'Espagnol est donc 5ème. Pas d'accrochage non plus pour Nelson Piquet, dont la Renault termine le premier tour à la 15ème place. Deux voitures s'élancent depuis la voie des stands, la Toro Rosso de Sebastian Vettel et la Honda de Jenson Button.

Départ du Grand Prix du Canada

 

Dans le 11ème tour, Nelson parvient à se débarrasser de la Toyota de Timo Glock : il est 14ème. Un tour plus tard, il réalise la même manœuvre sur Jarno Trulli et s'empare de la 13ème place. Dans le 14ème tour, Adrian Sutil abandonne sa Force India en position dangereuse, sur le bord de la piste. La voiture de sécurité est déployée trois tours plus tard : Hamilton a alors 5.9 sec d'avance sur Kubica et 7.3 sur Raikkonen. Pour lui, tout est à refaire.

Dans le 12ème tour, Nelson Piquet double la Toyota de Jarno Trulli, il est 13ème 

 

Dès que la voie des stands est déclarée ouverte par la direction de course, les 7 premiers pilotes s'y engouffrent en même temps. Raikkonen et Kubica sortent de leur garage côte à côte, mais ils doivent attendre à la fin de la voie des stands car le feu est rouge. Hamilton ne le voit pas et percute la Ferrari, tandis que Rosberg entre à son tour en collision avec la McLaren. Hamilton et Raikkonen jettent l'éponge, Rosberg casse son aileron avant.

Coup de théâtre : Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) percute Kimi Räikkönen (Ferrari) qui s’est arrêté à la sortie des stands, le feu étant rouge. Derrière, Nico Rosberg (Williams-Toyota) heurte la McLaren de Lewis. C’est l’abandon pour les deux premiers, alors que Nico est contraint de repasser par la pitlane pour changer d’aileron avant

 

 

Après la course la sanction n’a pas tardé à tomber. Les commissaires ont en effet décidés de pénaliser lourdement les deux pilotes jugés fautifs. Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) et Nico Rosberg (Williams-Toyota) seront donc rétrogradés de 10 places sur la grille de départ du Grand Prix de France qui aura lieu dans deux semaines

La course reprend dans le 22ème tour. Le classement est alors le suivant : Heidfeld, Barrichello, Nakajima, Webber, Coulthard, Trulli, Glock, Fisichella. Aucun de ces hommes ne s'est arrêté pour ravitailler pendant la neutralisation. Parmi ceux qui ont observé leur premier arrêt, Kubica (10ème) mène devant Alonso (11ème), Piquet (12ème) et Kovalainen (13ème). Felipe Massa, lui, passe deux fois par les stands en deux tours et il occupe la dernière position.

 

Dans le 29ème tour, Nelson se fait piéger au virage 4. Il part en tête à queue et peut reprendre la piste, mais perd plusieurs places et occupe la dernière place du classement lorsqu'il termine son tour. Au même moment, Nick Heidfeld, le leader, ravitaille. Il ressort juste devant son coéquipier, qui parvient à le dépasser quelques virages plus tard. L'Allemand, alors, semble jouer la course d'équipe et ralentit Fernando Alonso d'une seconde par tour. Devant, cinq pilotes ne se sont pas encore arrêtés et ils occupent la tête de la course : Barrichello, Coulthard, Trulli, Glock, et Vettel. Ils s'arrêtent les uns après les autres aux environs de la mi-parcours. Le classement, alors, est le suivant : Kubica, Heidfeld, Alonso, Coulthard, Barrichello.

 

Dans le 42ème tour, Nelson Piquet entre au stand et abandonne sur problème technique. Fernando, lui, est toujours ralenti par la BMW (près de deux secondes par tour) et il n'arrive pas à la dépasser. L'Espagnol s'impatiente et part à la faute dans le virage 7. Il doit abandonner. Nouveau classement : Kubica, Heidfeld, Coulthard, Barrichello, Kovalainen, Massa.

Fernando Alonso qui tente de dépasser la BMW de Nick Heidfeld avant de partir en tête-à-queue et taper le mur au quarante-cinquième tour

Pour la première fois de la saison, Renault aurait pu signer un podium. Hélas, une sortie de piste, dont l'origine serait un problème de boîte de vitesse, a contraint Fernando Alonso à l'abandon. Une grande désillusion pour l'Espagnol qui réalisait une bonne course et qui se battait avec Nick Heidfeld pour le compte de la deuxième place. La bonne nouvelle c'est que l'équipe Red Bull qui est motorisé par Renault, a signé hier son premier podium de la saison avec la troisième place de David Coulthard (2ème à gauche)

 

Le leader ravitaille pour la dernière fois à la fin du 48ème tour. Il sort devant Nick Heidfeld, son coéquipier. Derrière, Felipe Massa dépasse Barrichello et Kovalainen simultanément à l'épingle : il est 4ème et s'arrête pour ravitailler juste au moment où Fisichella sort de la piste. Ferrari anticipe une éventuelle neutralisation, qui ne se produit pas. Cette péripétie met fin aux espoirs de victoire du Brésilien.

 

Kubica et Heidfeld, eux, restent solidement installés en tête, devant Coulthard. Les derniers tours réservent néanmoins quelques surprises : ainsi, Massa parvient à dépasser Trulli pour le gain de la 5ème place.

 

Après 70 tours de course, Robert Kubica décroche sa première victoire en Grand Prix. Il prend la tête du championnat du monde. BMW réalise le doublé de déloge McLaren de la deuxième place des constructeurs. Petite consolation pour Renault : un de ses V8 monte sur le podium grâce à David Coulthard.

Le podium : Un an après son terrible accident survenu sur ce même circuit, Robert Kubica (au centre) remporte son premier Grand Prix de sa carrière. Mieux pour BMW Sauber : elle décroche son premier doublé de sa carrière grâce à la deuxième place de Nick Heidfeld (à gauche). L'équipe Red Bull-Renault et David Coulthard (à droite) complètent le podium

Classement de la course

Le Championnat des Constructeurs puis des Pilotes 

D'après Renault F1 Team

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |