France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Présentation GP Turquie

Présentation GP Turquie

ING Renault F1 Team présente la cinquième épreuve du championnat du monde de Formule 1 2008, le Grand Prix de Turquie. Fernando Alonso : « Continuer à progresser, c’est notre objectif »


Fernando, un sentiment doux et amer après le Grand Prix d’Espagne. Vous avez tout de même tenu à insister sur les progrès dont l’équipe avait fait preuve lors de cette course…
"Oui, nous avons sans doute manqué une occasion de marquer des points importants ce qui aurait été très bon pour le moral de l’équipe. Nous avons abandonné avec nos deux voitures mais la performance était là, nous étions dans le rythme et je crois que c’est bien là ce qu’il faut retenir de ce week-end en Espagne. Pour mon Grand Prix national, j’aurais aimé terminer et peut être décrocher la cinquième place qui était tout à fait envisageable. "

Pensez-vous que l’équipe aura le même niveau de performance en Turquie ?
"Nous étions nettement en progrès dès le début du week-end à Barcelone et comme je l’ai dit c’est grâce aux efforts de toute l’équipe qui travaille très dur depuis des semaines pour essayer de revenir sur les meilleurs. Ce n’est qu’une première étape, nous avons encore des évolutions pour les courses à venir et nous avons une approche très agressive. Je suis convaincu, même si cela ne sera sans doute pas facile, que nous pourrons maintenant à nouveau disputer de belles courses et en tant que pilote, c’est ce que je veux avant tout !"

Appréciez-vous le tracé d’Istanbul Park ?
"Oui, je trouve que cela ressemble à certains circuits d’exception comme Spa par exemple. Le circuit est très large et offre de très belles opportunités pour les dépassements. Il y a aussi des virages très particuliers, où l’on ne voit pas la sortie par exemple. C’est très différent de ce que l’on a l’habitude de voir. Je pense notamment au virage numéro 8, qui est un très long gauche où nous prenons plus de 4G en latéral. C’est un circuit amusant où j’espère pouvoir en profiter !"

Le Grand Prix de Turquie se déroule généralement en été. Il aura lieu plus tôt cette année, pensez-vous que les conditions de piste seront par conséquent très différentes ?
"Les conditions seront peut être légèrement différentes, notamment au niveau des températures mais elles seront les mêmes pour toutes les équipes et il s’agira alors d’exploiter les essais du vendredi au mieux pour trouver les meilleures solutions de réglages. Ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète, nous avons travaillé dans des conditions de piste très chaudes et d’autres plus fraîches. C’est aussi ce qui rend le travail de mise au point intéressant ! "


Nelson Piquet : « Continuer d’avancer… »

Un peu déçu sans doute après le Grand Prix d’Espagne…
"Oui, c’est toujours décevant d’abandonner en course, surtout suite à un accrochage. La voiture était performante, nous avions pour objectif d’entrer dans les points et je pense que cela était possible. Mais il ne faut pas ressasser, il faut continuer d’avancer. Je continue d’ailleurs d’apprendre. Je tâcherai maintenant de mettre à profit tout cela pour notre course à Istanbul et ne pas répéter mes erreurs."

Vous connaissez le circuit d’Istanbul Park et y avez de bons souvenirs…
"J’ai gagné en GP2 en Turquie ainsi que décroché la pole position et le meilleur tour. C’est donc effectivement un circuit que je connais et où je garde de bons souvenirs. Ce sera sans doute plus facile pour moi d’attaquer mon week-end de travail et pour mettre au point ma monoplace."

Pensez-vous que ce fameux virage numéro 8 sera beaucoup plus impressionnant au volant d’une monoplace de Formule 1 ?
"Le virage numéro 8 est sans doute un des virages les plus intéressants du calendrier. Il est extrêmement rapide et le pilote est soumis à rude épreuve. Je ne suis pas persuadé qu’il sera plus difficile à aborder au volant d’une F1, au contraire peut être même car les capacités des voitures sont toutes autres en termes de grip aérodynamique notamment. Mais je suis impatient de voir cela depuis mon cockpit pour être très honnête !"

L’équipe semblait avoir bien progressé ce week-end. Quels seront vos objectifs en Turquie ?
"Nous avons bien progressé mais il reste encore beaucoup à faire. Toute l’équipe en a bien conscience. J’espère ce week-end poursuivre mon apprentissage. Entrer en Q3 sera mon premier objectif. Il faudra pour cela bien travailler avec mes ingénieurs dès les premiers roulages de vendredi pour mettre au point ma monoplace et trouver mes repères afin de pouvoir aborder ce Grand Prix sereinement. "


Pat Symonds : « C’est décevant de ne pas voir ses espoirs se concrétiser mais c’est mieux que de ne pas avoir d’espoir du tout ! »

Pat, l’équipe a fait en Espagne un réel pas en avant mais n’a pas su concrétiser ce potentiel. Comment analysez-vous ce week-end ?
"Lors de nos essais à Barcelone la semaine précédant le Grand Prix, nous ne connaissions que les améliorations que nous avions apportées à notre monoplace et nous devions garder à l’esprit que les autres équipes allaient elles-aussi apporter des nouveautés pour le premier Grand Prix européen. Alors, même si nous savions que nous avions progressé, ce qui comptait surtout c’était de savoir comment nous avions progressé par rapport à nos concurrents. Il a fallu attendre les qualifications du Grand Prix d’Espagne samedi après-midi pour avoir une vraie idée de notre position dans le peloton. Voir nos deux monoplaces dans le Top 10 a été un véritable soulagement, nous savons maintenant que nous sommes dans le rythme des autres équipes."

Le Grand Prix national de Fernando a été écourté. Dans quel état d’esprit était-il après la course ?
"Fernando était plutôt optimiste après sa course, ce qui est la bonne attitude à avoir sans quoi c’est terriblement frustrant de ne pas voir ses espoirs se concrétiser. Mais après tout, c’est tout de même mieux que de ne pas avoir d’espoir du tout ! C’est l’attitude que toute l’équipe a d’ailleurs adoptée. Nous étions beaucoup plus proches de leaders. Nous devons marquer des points à nouveau, mais si nous n’avions pas fait preuve du même potentiel en Espagne, je crois que nous ne pourrions pas dire vouloir marquer des points. Le fait est que nous avons aujourd’hui le potentiel et que nous pouvons prétendre à placer nos voitures dans les points."

Nelson a connu un accrochage ce qui a écourté son Grand Prix. Quel bilan tirez-vous de son week-end en général ?
"C’était un week-end presque parfait, gâché par une erreur, ce qui est vraiment dommage car vendredi, lorsque les conditions de piste étaient relativement mauvaises, il s’est très bien débrouillé avec la voiture. Il était rapide samedi encore et sa qualification en Q2 a été impressionnante, tout à fait dans le rythme de Fernando. C’était une belle satisfaction de le voir entrer en Q3, avec un temps tout à fait raisonnable compte tenu de sa charge d’essence. N’oublions pas que nous comparons un rookie à un double champion du monde et donc voir Nelson dans le rythme de Fernando est très satisfaisant. C’est simplement dommage qu’il ait commis cette erreur qui l’a finalement conduit à cet accrochage avec Bourdais."

Pensez-vous que l’équipe puisse avoir le même niveau de performance à Istanbul ?
"Nos progrès sur le plan aérodynamique devraient être payants sur quasiment tous les tracés et il n’y a donc aucune raison qui me porte à croire que nous ne puissions pas avoir le même niveau de performance en Turquie. Je pense que nous sommes désormais à 1% de l’équipe leader, ce qui est un incroyable progrès compte tenu de notre début de saison. Mais il y a beaucoup à faire et nous aurons de nouveaux développements aérodynamiques d’ici Istanbul. "

Quelle est l’ambiance dans l’équipe en ce moment ?
"Nous sommes très confiants en ce moment et je crois que nous avons toujours su que nous allions progresser, sans doute de par notre expérience des années précédentes. Les dernières semaines ont été difficiles pour toute l’équipe et que nos progrès en piste sont donc pour nous tous une belle récompense. Cela rend tout le monde très optimiste et nous sommes prêts maintenant à poursuivre nos efforts dans les semaines à venir."
 

Source Renault F1 Team

 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |