France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Espionnage : Renault clame son innocence

Espionnage : Renault clame son innocence

L'affaire d'espionnage impliquant les équipes Renault F1 Team et McLaren-Mercedes est loin d'être terminée. De nouvelles informations viennent en effet d'être indiquées par le média Britannique "Autosports".


Cette information n'est pas une révélation puisque Renault a confirmé hier le fait que plusieurs ingénieurs ont été mis au courant des données provenant de Phil Mackareth. Seulement, 'Autosports' précise la présence de 3 piliers de l'équipe Française dans ces 15 personnes impliquées dans cette affaire.

Il s'agirait en effet de Tim Densham, Robin Tuluie ainsi que le directeur adjoint du ING Renault F1 Team. Ces trois personnes auraient eu vent des informations provenant de ces 3 CD. Cependant, d'après le communiqué du constructeur Français, rien n'a été utilisé pour concevoir la R27. Tout a été supprimé dans l'informatique du Losange et Renault a tout de suite lancé une procédure auprès de la FIA.

Ron Dennis (Président de McLaren), Norbert Haug (Directeur Mercedes Motorsport) et Flavio Briatore (Directeur Général de Renault F1 Team) 


Avec un tel comportement et un communiqué dévoilant son action, il est difficile de mettre en doute le constructeur Français. Celui-ci n'a vraisemblablement pas utilisé les données McLaren. Dans ce cas, aucune sanction ne sera prise envers Renault. Flavio Briatore a de son côté tenu à clarifier une nouvelle fois la situation en rappelant l'innocence du Losange !

« Nous n'avons jamais utilisé des données de McLaren Mercedes pour notre voiture. Lorsque nous avons tout découvert en septembre, nous avons parlé avec la personne concernée (Phil Mackareth , NDRL), » a déclaré Flavio Briatore aux ''Times''.

« Nous avons commencé une enquête et nous l'avons suspendu. Nous avons également informé McLaren Mercedes et la FIA. Nous avons donné à Max Mosley tout le matériel et nous lui avons délivré une déclaration dans laquelle nos ingénieurs précisaient qu'ils n'avaient pas utilisé la moindre donnée de McLaren Mercedes pour notre voiture, » a-t-il ajouté.

Le Conseil Mondial, qui aura lieu le 6 décembre prochain, permettra d'en savoir un peu plus sur les sanctions qui pourront être prises envers Renault. L'équipe Française se défend bien pour le moment. En attendant l'audience, il faudra se méfier des médias Britanniques.

Il se dit en effet que ceux-ci cherchent à redorer l'image de McLaren après leur sanction pour tricherie. Renault pourrait être le bouc émissaire des journalistes Anglo-saxon... Il faudra donc faire attention concernant leur révélation !

L'article est disponible ici

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |