France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas LIGNON le 19/10/2007
 
Interlagos:Interview croisée des pilotes

Interlagos:Interview croisée des pilotes

Les deux pilotes du ING Renault F1 Team veulent terminer leur saison sur une note positive. Ils confient leurs ambitions à la veille des premiers essais libres du Grand Prix du Brésil qui vient clore une longue saison.


Heikki, Giancarlo, quels sont vos sentiments à quelques jours de la fin de la saison ?
Heikki Kovalainen :
"D’une certaine manière, il est encore difficile de penser que la fin du championnat est presque là. Nous sommes encore totalement concentrés sur le week-end à venir, nous préparons notre course comme n’importe quelle autre, et nous ne pensons pas encore à ce qui se passera lundi. L’important, c’est la performance de dimanche, la préparation des essais libres, le programme technique à respecter…"

Giancarlo Fisichella : "Le dernier Grand Prix, c’est l’occasion pour tout le monde de terminer sur une note positive. Notre saison a été plutôt difficile, surtout au début. Depuis le milieu de l’été, nous avons réalisé beaucoup de progrès avec la R27 mais nous n’avons pas vraiment pu le montrer à cause de la pluie qui a perturbé les courses au Japon et en Chine. Si les conditions sont normales ce week-end, pouvoir franchir la ligne avec une bonne performance serait une jolie récompense pour toute l’équipe."

Le circuit est-il difficile à appréhender ?
Heikki Kovalainen :
"Nous avons fait le tour à pied, comme tous les jeudi, avec nos ingénieurs. C’est une piste que je découvrirai au volant d’une F1 demain mais apprendre les circuits n’a jamais été un problème pour moi. J’ai hâte de passer ce premier virage en dévers ! Pour le reste, Interlagos est un circuit à deux visages : très rapide dans les secteurs 1 et 3, puis très sinueux et plutôt lent dans le secteur 2. Un vrai challenge."

Giancarlo Fisichella : "Cette caractéristique propre à Interlagos a une grosse influence sur les réglages des monoplaces. Généralement, il ne sert à rien de privilégier le meilleur temps au tour possible. En effet, cela implique d’embarquer pas mal de charge aérodynamique et pénalise la vitesse de pointe. Notre approche est d’optimiser notre vitesse en fin de ligne droite afin de pouvoir dépasser des concurrents plus lents et de défendre notre position."

L’équipe n’est plus menacée au championnat. Est-ce que cela vous permet d’être plus sereins ?
Heikki Kovalainen : "Plus sereins, peut-être. Mais cela ne veut pas dire moins concentrés ou moins déterminés à bien faire. Pour nous, cette course sera tout aussi importante que les 16 autres de la saison. Prendre les choses à la légère, c’est le meilleur moyen de commettre une erreur."

Giancarlo Fisichella : "Les dernières courses ont montré que tout pouvait arriver en F1 et qu’il fallait être capable de saisir la moindre opportunité. Il n’est donc pas question d’aborder le Grand Prix du Brésil « en roues libres ». S’il est possible de tirer notre épingle du jeu dimanche, nous n’allons pas nous gêner !"

D'après Renault F1 Team 

Le championnat des Constructeurs / Pilotes (après le GP de Chine)

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |