France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
GP Japon: Premier Podium de Kovalainen

GP Japon: Premier Podium de Kovalainen

Heikki Kovalainen est monté sur le premier podium de sa carrière au Mont-Fuji, après une course dans des conditions difficiles. C'est la septième fois consécutive, depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne, que le Finlandais termine dans les points.


Le Grand Prix du Japon 2007 qui se disputait sur le circuit de Mont Fuji a vu le jeune pilote ING Renault F1 Team, Heikki Kovalainen, monter sur le podium pour la première fois depuis ces débuts en Formule 1. Un moment important dans la carrière d’un pilote qui a été rendu possible 731 jours (soit deux ans et un jour) après son dernier podium, lors de l’avant dernière épreuve du championnat GP2 Series en 2005 à Bahreïn.

En montant sur la deuxième marche, Heikki est devenu hier le deuxième pilote non McLaren ou Ferrari à passer la ligne en seconde position cette saison. Il est en effet le quatrième homme en dehors de ces deux équipes à décrocher un podium en 2007 (les autres étant Heidfeld, Wurz et Webber).

Il s’agissait hier de la septième course d’affiler dans les points de Heikki (une statistique qui remonte au dernier Grand Prix de Grande-Bretagne 2007 à Silverstone en juillet dernier) et de la onzième course où le jeune Finlandais est entré dans les points. Il a jusque là fini toutes les courses de cette saison 2007.

Heikki, quel est votre sentiment après votre premier podium en F1 ?
«Avant tout je suis vraiment très heureux pour l’équipe. Ils méritaient ce résultat auquel ils ont longtemps étaient habitués lorsqu’ils ont remporté le championnat du monde ces deux dernières années. Nous avons vécu une saison difficile mais personne ne s’est découragé et nous avons vraiment tous travaillé très dur. Je suis donc vraiment content pour l’équipe. En ce qui me concerne, j’ai attaqué cette saison en pensant que nous serions sur le podium plus régulièrement et je voulais réussir un tel résultat depuis Melbourne. Et je crois que nous avons fait les choses avec la manière : dans des conditions difficiles, sur une piste que nous découvrions, à l’attaque tout au long de la course et en s’imposant face à Ferrari. Je suis très satisfait de ma course. »

Comment allez-vous fêter ça ?
« Avec un débrief avec mes ingénieurs et à la gym avant de m’envoler pour Shanghai ! Nous serons à nouveau en piste dès dimanche et il faudra être en mesure de tirer le meilleur de la voiture à partir de ce que nous avons pu apprendre ce week-end et tout recommencer. Cela peut sembler un peu ennuyeux, je sais, mais je veux me préparer correctement pour notre prochaine course, ainsi avoir toutes les chances de mon côté et être en mesure de prendre l’avantage encore une fois si nous nous retrouvons dans la même situation ! »

Les conditions dimanche étaient quasi apocalyptiques…
« Oui cela a été une des courses les plus humides que j’ai connue ! Je crois que c’était la bonne décision que de donner le départ derrière la voiture de sécurité. La piste était très mouillée c’est vrai mais il était possible de disputer la course ! »

Racontez-nous les derniers tours avec Kimi…
« Je savais que je devais faire tout ce que je pouvais pour le garder derrière moi. Il se rapprochait et je pouvais voir l’écart fondre grâce au panneau sur le mure des stands mais ensuite il est resté à 0,7, 0,8sec derrière alors j’ai su qu’il n’allait pas revenir et me dépasser. J’étais en aquaplaning, j’ai essayé de rester sur la partie la moins humide de la piste et je me suis concentré pour ne pas commettre d’erreurs. »

Vous ne pouviez pas le voir dans vos rétroviseurs ?
« Non absolument pas, ils ne m’étaient plus d’une très grande utilité à partir de la mi-course, trop de buée ! »

N’était-il pas difficile de devoir défendre votre position tout en ne sachant pas qui était votre concurrent ?
« Cela signifiait que je ne pouvais pas seulement défendre ma place, je devais me concentrer sur ma course et attaquer partout. Avec du recul, cela était peut être mieux ainsi car cela l’a obligé à prendre des risques plutôt que de défendre ma position et de risquer de partir à la faute. Son action dans le dernier tour m’a totalement surpris mais je savais que je devais freiner tard au virage numéro 6 alors il a très certainement freiné trop tard. Il a ensuite raté le point de corde et j’ai pu croiser en sortie et je suis ensuite resté à fond jusqu’au virage numéro 10. Je savais à ce moment là que ça allait le faire. »

Que vous a dit Kimi une fois sur le podium ?
« Il m’a dit « bien joué » et m’a félicité pour ma course, ensuite nous avons parlé de sa course, il était déçu de ne pas ramener plus de points. »

C’était la première fois que deux Finlandais montaient ensemble sur un podium de F1, est-ce un peu spécial pour vous ?
« Oui, je n’y avais jamais pensé mais c’est un sentiment de fierté. Surtout avec Kimi car c’est un des pilotes de pointe, j’ai beaucoup de respect pour lui et ce dimanche, je l’ai battu ! »

De ce que nous avons entendu, ce n’était pas la seule performance du clan Kovalainen ce week-end ?
« Oui en fait c’est une histoire assez drôle. Mon père Seppo m’a appelé après la course et il m’a dit qu’il avait regardé le Grand Prix avec le père de Kimi dans son motorhome. Ils roulaient tous les deux en Finnish Legends ce week-end à Jurva et apparemment, mon père a battu celui de Kimi, je crois qu’ils ont terminé 14ème et 17ème il me semble. Une situation plutôt comique ! »

Votre podium a fait office de cadeau d’anniversaire pour votre ingénieur châssis Adam Carter ?
« Oui, avec un jour de retard ! Il a eu 29 ans samedi et ce podium est une belle récompense pour lui également après tous ses efforts cette année et déjà l’an passé lorsque nous travaillions ensemble en essais. Adam est la personne que tout le monde peut entendre me parler à la radio dans les retransmissions télévisées mais tous mes ingénieurs ont fait un travail remarquable cette année aux côtés des mécaniciens qui travaillent sur la voiture et le reste de l’équipe à l’usine. Personne n’a baissé les bras alors ce podium revient à tous les membres de l’équipe également ! »

C’est une belle récompense pour vous également, non ?
« Oui bien entendu. La chose dont je suis le plus content cette année et la manière dont j’ai réussi à gérer la situation et à la faire changer. Au début de l’année, j’ai commis beaucoup d’erreurs et je crois que les gens étaient à la fois surpris et inquiets pour moi. Mais je suis resté calme, j’ai travaillé avec l’équipe, j’ai suivi ses conseils, et j’ai gardé confiance, les choses pouvaient s’améliorer. Et maintenant la situation est telle qu’elle devrait être en ce qui concerne mon pilotage, les résultats commencent à tomber et c’est une véritable satisfaction. J’espère que cela montre quelques-uns de mes points forts et prouve que lorsque j’ai été en mesure de marquer des points, j’ai été physiquement et mentalement capable de le faire ! »

Quelles sont donc vos attentes pour la Chine ce week-end ?
« Je ne vais pas m’emporter et je sais que le résultat de dimanche au Japon était en partie dû aux circonstances. Mais je crois aussi que dans des conditions de piste sèche, comme à Monza ou Spa, nous n’avons pas réussi à montrer le vrai potentiel de notre voiture. Nous étions performants vendredi à Fuji et Shanghai est un circuit à appuis relativement moyens. Nous ne pouvons pas prétendre nous battre pour le podium sur le sec mais nous n’avons pas à attendre la pluie pour pouvoir faire une belle course. Je crois que nous pouvons rivaliser avec BMW lors des deux dernières épreuves et rester en tête des équipes de milieu de peloton. J’espère que nous saurons concrétiser notre potentiel en résultats satisfaisants pour cette fin de saison. »

D'après Renault F1 Team

Heikki est devenu hier le deuxième pilote non McLaren ou Ferrari à passer la ligne en seconde position cette saison
Heikki Kovalainen, Renault

Nouveau classement après le GP: Liuzzi, initialement 8ème du GP du Japon, a été pénalisé de 25 secondes après avoir doublé Adrian Sutil au 55ème tour sous drapeaux jaunes. Sutil gagne donc une place et se retrouve devant l'Italien

Nouveau classement du Championnat Constructeurs / Pilotes:   Avec la pénalisation de Liuzzi, l'écurie Toro Rosso perd aussi le point de la 8ème place

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |