France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Espionnage: McLaren accuse Renault

Espionnage: McLaren accuse Renault

Après l'affaire d'espionnage entre McLaren et Ferrari, l'écurie Renault F1 pourrait être mêlée à un nouveau scandale. En effet, McLaren accuse l'écurie française d'avoir utilisé des informations techniques confidentielles.


Pour remettre dans le contexte, rappelons que ces informations McLaren-Mercedes, qui sont détenues par Renault F1, proviennent d'un ancien ingénieur de l'écurie Britannique qui a été embauché, fin 2006, par le constructeur Français. Son nom est Phil Mackereth et celui-ci aurait amené dans ses bagages, lors de son transfert, trois CD contenant des informations sur McLaren.

La FIA a confirmé cette version des faits. Pour l'instant, la Fédération International de l'Automobile ne semble pas inquiète ni forcément pressé d'aboutir rapidement à un jugement. Deux experts ont été envoyés chez Renault pour voir si le Losange a utilisé illégalement ces trois CD.

La FIA a aussi affirmé qu'elle ouvrirait une enquête en cas de preuves apportées par McLaren. Le Président de la Fédération, Max Mosley, a déclaré à la BBC: « Ils prétendent qu'un employé a volé des données confidentielles. Nous n'avons pas encore les preuves et détails promis par McLaren mais si nous les avons, nous nous pencherons sur ce cas avec la plus grande attention. Nous avons déjà reçu un dossier sur Renault qui ne semble pas accablant, mais on ne sait jamais. »

Mosley a confirmé qu'il avait discuté de cette affaire avec Ron Dennis: « Je lui ai dit: Lorsque vous aurez un dossier complet, donnez le nous." Avec l'accord de Renault, il a demandé à des experts de vérifier le système informatique de l'écurie française. Lorsqu'il obtiendra des résultats, s'il y a quelque chose de significatif, je suis certain que nous serons avertis rapidement. »

Précisons que Phil Mackereth n'est pas forcément coupable. Le nouvel ingénieur Renault a fait part à l'équipe technique du Losange des informations provenant de son ancienne écurie McLaren pour que le constructeur Français puisse progresser. Lors d'un transfert d'ingénieur, ce type de manoeuvre est monnaie courante. Phil Mackereth n'était plus sous contrat McLaren lorsque celui-ci a donné ses informations.

Renault a réaffirmé ce week-end le fait qu'elle n'avait rien à se reprocher. Le Losange est confiant et a de nouveau indiqué sa totale collaboration avec la FIA. Pour Flavio Briatore, Renault n'a pas triché et aucune preuve n'est valable pour accuser l'équipe Française.

« Si quelqu'un fait le parallèle entre cette histoire et l'affaire d'espionnage, je le poursuis », a expliqué M. Briatore, clairement agacé. « Ce n'est pas une enquête me concernant ni concernant Renault. Nous avons transmis tout ce que nous savions à la FIA.»

Cette affaire est loin d'être terminé mais Renault est en bien meilleure position que le fut McLaren face à Ferrari.

L'article est disponible ici

Ron Dennis a fait savoir la semaine dernière qu'il ne comptait pas faire appel de la décision de la FIA dans l'intérêt du sport. Le patron de McLaren estime toujours que la sanction a été excessive mais veut tourner la page le plus vite possible
Dennis accepte la décision de la FIA 

Le Président de la FIA, Max Mosley, a déclaré à la BBC que le dossier sur Renault ne semble pas accablant
Vers une nouvelle affaire d'espionnage ? 

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |