France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas LIGNON le 14/09/2007
 
GP de Belgique: Les enjeux du week-end

GP de Belgique: Les enjeux du week-end

Une semaine après Monza, le paddock est tiraillé entre les affaires qui secouent la F1 côté coulisses et les ambitions sportives de chacun.


Depuis hier, le paddock n’a eu qu’un sujet de conversation : le verdict du Conseil Mondial de la FIA, qui s'était réunit à Paris afin de réexaminer l’affaire d’espionnage qui opposait les deux équipes qui occupaient la tête du championnat du monde (McLaren-Mercedes et Ferrari). Il était difficile, dans ces conditions, de parler de sport. Pourtant, les enjeux du week-end ne sont pas minces. En voici quelques-uns.

Alonso à la reconquête du n°1
Après sa victoire de Monza, Fernando Alonso est revenu à trois points seulement du leader du championnat, son coéquipier Lewis Hamilton. L’Espagnol sait qu’il lui reste quatre rounds pour dépasser son rival et coiffer sa troisième couronne consécutive. Il était intouchable en Italie, et il aura à cœur de poursuivre sur son élan ce week-end. D’ailleurs Alonso répète depuis son arrivée à Spa que sa priorité est la course de dimanche, pas les affaires politiques qui secouent son équipe depuis plusieurs semaines. Lewis Hamilton, quant à lui, était à Paris aujourd’hui afin d’assister au Conseil Mondial. Pas idéal pour la préparation d’un Grand Prix, le Britannique a prouvé sa force psychologique à plusieurs reprises cette saison.

Spa-Francorchamps en V8
La F1 se rend en Belgique pour la première fois de la nouvelle ère V8. Les monoplaces ont pu mener une séance d’essais privés de plusieurs jours à Spa voilà quelques semaines et une chose est certaine : le tracé est toujours aussi exigeant pour les mécaniques. Les V8 qui sortent de l’enfer de Monza et qui doivent enchaîner avec le toboggan des Ardennes n’auront pas la vie facile.. Les deux dernières courses n’ont enregistré que très peu d’abandons : un à Istanbul, deux en Italie. Ce faible taux pourrait repartir à la hausse ce week-end.

Ferrari ou McLaren ?
Les Rouges, après leur défaite à domicile, ont mis leurs contre-performances sur le compte des vibreurs de Monza, que la F2007 ne parvenait pas à appréhender convenablement. Selon eux, le profil de Spa devrait convenir beaucoup mieux à leur monoplace. Il y a trois semaines, les Ferrari étaient intouchables à Istanbul. Lors de la course suivante, l’avantage était clairement dans le camp de McLaren. Impossible de prévoir, donc, qui de ces deux rivaux brillera ce week-end. Une seule certitude : la pluie devrait se faire discrète…

Renault, comme en Turquie ?
Les contraintes aérodynamiques de Spa pourraient permettre aux R27 de retrouver leur compétitivité du Grand Prix de Turquie. Le circuit demande une voiture davantage chargée en appuis qu’à Monza mais les ingénieurs adoptent tout de même une configuration relativement légère de manière à privilégier la vitesse de pointe. Le but de Renault sera de tirer profit de ces  caractéristiques pour progresser encore un peu en performance.

D’après Renault F1 Team

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |