France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Nicolas LIGNON le 08/09/2007
 
GP d'Italie : Les qualifications

GP d'Italie : Les qualifications

Les deux McLaren-Mercedes s'élanceront en première ligne demain au départ du Grand Prix d'Italie. Fernando Alonso a signé la pole position devant son équipier, Lewis Hamilton, puis la Ferrari de Felipe Massa.


Heikki Kovalainen décroche la septième position en vue de la course de demain, reflétant la position concurrentielle de l’équipe par rapport à ses rivaux directs en ce moment. Comme les spectateurs ont pu le constater sur leur écran de télévision, le jeune Finlandais a été chanceux de pouvoir finalement se qualifier pour la phase ultime après avoir été pourtant gêné dans les virages Lesmo par Barrichello qui reprenait la piste après une incursion en dehors de la piste alors qu’il se préparait à rentrer au stand. Heikki n’a donc pas été en mesure d’améliorer son chrono et s’est vu qualifié de justesse pour la dernière phase des qualifications. Derrière lui, Giancarlo Fisichella était davantage gêné par le pilote Brésilien alors au ralenti dans la trajectoire des Lesmo ce qui obligeait l’Italien a freiné fortement et a ainsi compromis son tour. Il termine donc 15ème ce qui lui promet une course difficile demain pour son Grand Prix national sur un circuit réputé pour ses dépassements difficiles.

Heikki Kovalainen, 7 ème
Toute l’équipe a une fois encore bien travaillé cet après-midi pour ces qualifications. La session s’est plutôt bien passée en ce qui me concerne, sans réel problème. J’ai eu un peu de chance il est vrai pour finalement passer en Q3, cela s’est joué de quelques centièmes, cela vient contrebalancer les fois où pour quelques centièmes aussi je n’étais pas qualifié pour cette phase ultime. Dans mes derniers tours, la voiture fonctionnait bien et je me suis senti en confiance. J’ai fait un bon premier tour, j’ai pu ensuite essayer d’attaquer et de prendre un peu plus de risques encore dans le second. Cela n’a pas payé mais je crois qu’il aurait difficile dans tous les cas de chercher Kubica aujourd’hui. Nous avons pu constater en Turquie que les choses peuvent  changer entre les qualifications et la course et c’est ce que j’espère voir demain encore ! Mon objectif sera de rivaliser avec les BMW.

Giancarlo Fisichella, 15 ème
Barrichello a ruiné ma qualification. Il est sorti de la piste et il est ensuite revenu dans ma trajectoire alors que je me préparais à aborder le deuxième Lesmo. J’ai perdu 0,27 seconde à ce moment et plus encore dans la suite de mon tour alors que j’essayais de compenser le temps perdu. Si vous sortez de la piste, vous ne pouvez pas juste reprendre la piste sans regarder dans vos rétroviseurs et ruiner le tour de vos concurrents. Je suis vraiment déçu car la voiture fonctionnait bien et personne ne souhaite s’élancer de si loin pour son Grand Prix à domicile. Ce sera dur demain mais je ne vais pas baisser les bras et j’espère pouvoir remonter.

Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie
La qualification de Heikki reflète parfaitement la place où nous pensions nous trouver en termes de performance relative. Sa voiture était plutôt bien équilibrée, il a bien exploité ses pneus, nous pouvons donc espérer une belle course de sa part demain. Giancarlo a été rapide tout le week-end et c’est vraiment dommage qu’il n’ait pas pu entrer dans la phase ultime de ces qualifications, mais ce n’est vraiment pas de sa faute. S’il est certain que Barrichello n’a pas fait exprès de reprendre la piste de cette façon pour délibérément gêner Giancarlo, cela n’en reste pas moins dommage pour lui.

Denis Chevrier, Responsable des Equipes Motoristes en Piste
La place de Heikki aujourd’hui reflète bien notre potentiel. Les essais ce matin ont clairement montré que les places dans le Top10 seraient chères et qu’il faudrait que tout se déroule parfaitement pour voir nos deux voitures entrer dans la phase ultime des qualifications. Nous espérions pouvoir prétendre à mieux qu’une septième et une quinzième places ce soir mais notre défi sera maintenant de faire au mieux dans ces conditions. Les moteurs ont bien fonctionné et les deux voitures sont performantes en termes de vitesse. Giancarlo peut compter sur quelques incidents et faits de course pour remonter alors qu’Heikki doit s’attendre à une course musclée pour se battre avec les voitures de devant.

Les temps des qualifications

Massa (3ème), Alonso (1er) et Hamilton (2ème) ont réalisé les trois meilleurs temps

Heikki Kovalainen a fait le meilleur temps de l'équipe Renault (7ème)

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |