France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Gordini le 17/06/2004
 
GP du Canada - Course

GP du Canada - Course

Victoire de Michaël Schumacher devant son frère Ralf et son coéquipier Barrichello. Nos deux monoplaces ne finiront pas la course sur bris de transmission! Est-ce signe d’une grosse augmentation de puissance du V10 ou le début d’une série noire??



C’est 18 monoplaces qui s’élancent pour une course de 70 tours. Sato et Bruni partent eux depuis l’allée des stands. Ralf Schumacher en pole avec Jenson à ses côtés, derrière lui on retrouve Trulli et Montoya.

Les feux s’éteignent, Ralf ne rate pas son départ et garde sa première place, tout de suite suivit de Button, Trulli et Alonso qui a su gangner quelques places, mais l’italien devrat très vite laisser passer les autres concurrents en ranger sa monoplace sur le bas-côté. Le verdict est dur, abandon à cause d’une rupture de transmission. Le premier virage fera également une deuxième victime, Webber, qui semble avoir casser sa Jaguar en accrochant Couthard, victime d’un tête à queue dans le premier virage.

Au début du 5ème tour, c’est toujours Ralf qui mène, suivit de Button et Alonso, son frère est alors 5ème. Raikkonen sera le prmier à s’arrêter aux stands, suivi par Montoya et Button. Puis c’est au tour du leader d’également s’arrêter pour ravitailler, Alonso mène la course devant les deux Ferrari. Quand il s’arrête à son tour, Alonso perdra plus de 15 secondes à cause du tuyau d’essence, il y laissera quelques places. Barrichello s'arrête au 18ème tour, Michael Schumacher dès le tour suivant et les deux pilotes améliorent leur positions.

Les 6 premières places au 20ème passage: Ralf Schumacher, Jenson Button, Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya, Rubens Barrichello, Fernando Alonso.

En tête de la course, Ralf Schumacher garde Jenson Button à distance alors que Michael Schumacher ne cesse de perdre du terrain et voit sa 3ème place menacée par Juan Pablo Montoya. Il est bien plus rapide que l'Allemand mais ne parvient pas à prendre l'avantage. Juan Pablo rentrera à son stand pour ravitailler pour la seconde fois, suivit de Button et son coèquipier Ralf. Les deux Ferrari se retrouvent en tête de la course, devant Ralf et Alonso. On verra même une attaque de Barrichello sur son chef de file, mais sans succès.

Les deux Ferrari s’arrêtent pour leur deuxième et dernier ravitaillement vers le 45ème tour, c’est également à ce moment qu’Alonso est lui aussi contraint à l’abandon, il connait le même problème que Trulli en début de course.

Après le 3ème arrêt de Ralf, Button et Montoya, c’est toujours Michael Schumacher qui est en tête. Ralf est second devant Barrichello, Button, Montoya, Raikkonen, Fisichella et Da Matta. Une fois n’est pas coutume, le moteur Honda de la BAR de Takuma Sato explosera dans un grand panache de fumée.

Michael Schumacher contrôlera la course et signe sa septième victoire à Montréal. Il Ralf, son équipier Rubens Barrichello, Button, Montoya, Fisichella, Da Matta et Coulthard. Tout le monde se dit que Williams-BMW est enfin revenu au top, MAIS, et il y a un MAIS, l’équipe Anglo-Allemande sera disqualifiée, tout comme Toyota d’ailleurs, pour des écoppes de freins non conformes. Renault garde ainsi un bonne marche par rapport au troisième du championnat, mais l’écart avec Honda diminue...




Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |