France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Loic FERRIERE le 20/05/2003
 
Grand Prix d'Espagne: La course

Grand Prix d'Espagne: La course

Le pilote du Renault F1 Team s'intercale entre les deux Ferrari et pousse Michael Schumacher à la limite jusque dans les derniers tours.


Michael Schumacher a signé cet après-midi à Montmelo, dans le Grand Prix d’Espagne, sa seconde victoire 2003, la 66e de sa carrière, quinze jours après un premier succès à Imola. Au volant de la nouvelle F2003-GA, le quintuple champion du monde a été poussé au duel par un Fernando Alonso survolté qui a offert la deuxième place à l’écurie Renault, le Losange enregistrant son troisième podium depuis le début de la saison. "Je dois être en train de rêver", confie le petit Espagnol, "J'ai mené à la course à la cadence d'une qualification et j'ai pu dépasser Rubens Barrichello au gré de la première vague de ravitaillements. Je n'aurais pas pu espérer un meilleur résultat devant mon public à Barcelone."
D’entrée, la course dut être neutralisée après que Kimi Räikkönen a percuté la Jaguar d’Antonio Pizzonia restée immobilisée sur la grille à l’extinction des feux. Abandons pour les deux hommes, tout comme pour Jarno Trulli, hors piste dans le deuxième virage à la suite d'un contact avec la McLaren de David Coulthard.
Après cinq tours derrière la voiture de sécurité, la meute était relâchée. Michael Schumacher menait les débats devant Rubens Barrichello, lequel ralentissait Fernando Alonso. Premiers ravitaillements du 17e au 20e tour, et Alonso, enfin débarrassé du Brésilien, pouvait se lancer à la poursuite du champion en titre. Derrière, David Coulthard était contraint à l’abandon et McLaren-Mercedes n’avait plus d’autos en piste.
Michael Schumacher et Fernando Alonso, sur une stratégie à trois arrêts, bouclaient la course dans cet ordre, Rubens Barrichello assurant la troisième place. Juan-Pablo Montoya et Ralf Schumacher, dont le comportement en piste fut assez discutable, prennent les 4e et 5e places au prix de la stratégie à deux arrêts de BMW-Williams, Cristiano da Matta offre avec la 6e place ses premiers points à Toyota (Panis contraint à l’abandon), tout comme Mark Webber (deux arrêts) pour le compte de Jaguar, et Ralph Firman 8e ferme la distribution des points.
Aux classements du championnat, McLaren-Mercedes reste en tête mais la menace se précise : Michael Schumacher passe de la 3e à la 2e place et n’est plus qu’à 4 points du leader Kimi Räikkönen tandis que Fernando Alonso passe en troisième position, à 7 longueurs du Finlandais. Côté constructeurs, la Scuderia réalise une superbe opération et n’est plus qu’à trois points de McLaren-Mercedes. Renault conserve la 3e place pour 2 points de plus que BMW-Williams.

Sources: RenaultF1.com

Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |