France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 12/09/2006
 
FIA Corrompue : Bis répétitas!

FIA Corrompue : Bis répétitas!

Après l'interdiction des suspensions à absorption de vibration, la lourde pénalité infligée en Hongrie à Alonso, ce dernier à été une fois de plus victime d 'une sanction étonnante à Monza.


Mais avec une FIA corrompue depuis bien longtemps à la seule cause de Ferrari (on ne parle pas ici de complot contre Renault, puisque d'autres team ont aussi été victime par le passé), tout cela ne peut être considéré que comme normal.
 
Note: Petite précision orthographique: tout au long de cet article, Ferrari sera considérée comme team, écurie ou marque.
Petit retour en arrière..

Ferrari, est le seul team présent depuis 1950 en Formule 1, ce qui en fait un mythe. Oui, mais Ferrari, dans les années 90 sombre. L'audimat est bon, les rentrées d'argent aussi.

Et B.Ecclestone, le seul clampin gérant les droits de la F1 en voulant toujours plus afin d'augmenter son incroyable richesse (la première en Angletterre), a décidé de saisir le taureau par les cornes. Pour vendre plus cher, il faut que la F1 fasse plus d'audimat. Et pour cela, Ferrari est l'arme absolue.

Il faut savoir que pour cela, Ecclestone a un allié de poids : Max Mosley.

En effet, en 1974, Ecclestone fonde la FOCA, (Formula One Constructors Association) qui aura à charge de représenter les constructeurs britanniques et de gérer les droits de la F1.
Mais, La FOCA cherche à empiéter sur la CSI (Commission Sportive Internationale), ex FIA, puisqu'elle cherche à faire interdire les moteurs Turbos, utilisés par Ferarri, Alfa Roméo et .... Renault, mais pas par les constructeurs britanniques. De son coté, la CSI, devenue FISA depuis l'élection à sa tête de Jean-Marie Balestre) tente de réduire le pouvoir de la FOCA en reprenant en main la gestion commerciale des GP. Cette lutte de pouvoir entre Ecclestone et Balestre qui durera de 1979 à 1982 et qui culmine avec la menace par Ecclestone de créer un championnat parallèle, se termine par une "paix des braves", symbolisée par la signature des "Accords Concorde" à Paris. Ce document entérine officiellement le partage des compétences au sein de la F1 et donne à Ecclestone les pleins pouvoirs commerciaux.

En 1987, Ecclestone devient le vice-president de la FIA en charge des affaires commerciales de la F1. En 1991, sous la pression de l'argentier,  Balestre est remplacé à la tête de la FIA par l'Anglais Max Mosley ... son ex bras droit à la tête de la FOCA....

Ecclestone met donc en place « son homme » à la tête de la plus haute instance dirigeante. Ecclestone dirige donc maintenant plus ou moins directement les affaires commerciales et les aspects techniques et sportifs.



C'est ainsi, que, de règlements en réglements, Ferrari est parvenue à remonter. Seulement,   non content d'en arriver là, on va ensuite entrer dans le burlesque puis dans le ridicule...
Ridicule certes, mais au moins clairement affiché. Mais est-ce un mérite  quand il s'agit de prendre ouvertement les gens pour des cons ?

Rappelez vous, en 1999 et 2000 le nombre de disqualifications dont a été victime McLaren Mercedes ? McLaren avait pour rival.... Ferrari, qui revenait au premier plan...

Disqualifications, pénalisations, passage par les stands, etc... Pendant ce temps, Ferrari était IRREPROCHABLE.

La suite, tout le monde la connait, la F1 entre dans une époque où, tout ayant été fait pour que Ferrari redevienne LA seule écurie de F1, on ne verra plus qu'elle. Oui mais voilà, ça aussi ce n'est plus assez vendeur...
Quand les concurrents reviennent, la bataille doit être contrôllée. Un championnat truquée en quelque sorte... Alors, on recommence les agissements...

Il faut dire aussi que Ferrari a su y faire...
Faire de la politique avant la sport fonctionne. Ferrari l'a compris et sait manier la langue de bois afin d'agir librement, devant les yeux ébahis des téléspectateurs tout acquis aux paroles des médias, TF1 en tête. FIAT à qui appartient Ferrari étant un grand annonceur...

Ferrari clame que la F1 coute trop chère ? Certainement, mais n'est-ce pas là de la langue de bois quand on sait, qu'ils possèdent une piste privée, payent un pilote 6 fois plus que n'importe quelle autre écurie, se voit donner le droit par la FIA ne pas respecter les accords de la Concorde qui interdit aux écuries de faire plus d'un certain nombre de kilomètres d'essais privés afin de réduire les coûts, lance une surenchère sur les ingénieurs en F1, etc....

Mais Ferrari peut se le permettre, puisque qu'elle peut se vanter de toucher la plus grosse part des revenus reversé aux écuries....
Il faut savoir que, après la part des revenus digérée par B.Ecclestone, le reste est reversé aux teams, mais pas de façon égalitaire. Une partie est reversée en fonction des résultats, une autre en fonction de l'histoire du team. Jusque là, rien d'anormal. Seulement, Ferrari, se voit offrir une part supplémentaire au titre de « mythe » mais aussi de « petit constructeur indépendant ». FIAT, racheté puis revendu par GM n'a t-il pas lui même racheté Ferrari il y a des années ??  Oh la belle indépendance.

Et à coté du coté politique, avec un Jean Todt (ci-dessus à droite), bien connu pour ses coups tordus où tout est bon pour gagner, Ross Brawn (ci-dessus à gauche) l'inventeur des supercheries de Benetton en 94 et 95 avec .... Briatore chez Beneton, et bien sur, Schumacher, le pilote parfait pour ses coups de volant dévastateurs sur la pistes et ses manoeuvres dignes d'une personne dotée d'une poche d'eau à la place du cerveau, la parfaite Dream Team est en place.

Nonobstant, la FIA a raison jusque là, tant que personne ne dira tout haut, ce que tout le monde pense tout bas, rien ne bougera !

En 2000,  Ron Dennis avait vaguement commencé à dénoncer ces agissements, avant de faire machine arrière, suite à des pressions de par les sponsors (Mercedes en tête très certainement), mais aussi directement de la FIA, puisque ses pilotes se verront déclassés à de nombreuses reprises, pénalisé par des réglements pondus après la course et autres...
Et dernièrement, Briatore, n'avait -il pas déclaré sur la RAI après course, que le titre se jouait sur tapis vert, que la FIA était acquise à la cause de Ferrari, et de Schumacher en particulier ?
Un jour après son intervention, au cours de laquelle il comparait cela au scandale du football italien, rien que ça, et avait laissé entendre que Ferrari avait été favorisé, Flavio Briatore, 56 ans, a confié à Reuters dans une interview qu’il avait été mal compris.
« Nous avons pleinement confiance… nous n’avons jamais cru qu’ils (l’instance gouvernante) manipulaient quoi que ce soit contre Renault », dit-il.
« Je suis convaincu de l’intégrité des commissaires, j’en suis sûr à 100%. »

Pat Symonds, de son coté :"C’est difficile de se battre dans ces conditions... Quand vous voyez une Ferrari changer de direction autant qu’elle le veut avant le premier virage en Turquie et que rien ne se passe, et là nous sommes pénalisés pour ça...".

Alors, on pourra toujours dire, oui, mais en 1997, après la manoeuvre de Schumacher à Jerez, on lui a retiré sa seconde place au championnat. Terrible comme sanction non ? Il a pourtant gardé ses victoires...



Ses diverses manoeuvres sur la pistes, dont celui à  Saint-Marin en 2004 où il  donne un violent et étrange coup de volant alors que Montoya (Williams) se hisse à sa hauteur ne sera jamais réprimmendé. Le Colombien est obligé de faire un écart dans l'herbe pour éviter la collision. Schumacher, finalement vainqueur, dira ne pas l'avoir vu, mais surtout n'échoppera de rien ! Montoya, cette même année, se verra à de nombreuses reprises sanctionné pour des manoeuvres soit disantes non correctes, comme une tentative de dépassement sur Barrichello sur .... FerrarI.
On passe aussi ses multiples zig-zag sur la piste, lors des départs (grand coutumier du fait), et autres agissements....

La finalité de tout ceci, est que, tout ce qui pourrait entraver la bonne marche de Ferrari doit être erradiqué. Et pour cela, la FIA est prête à tout. L'affaire des ailerons non conformes, il y a quelques années a été entéré, la FIA n'hésitant pas à déclarer que les commissaires de piste s'étaient « trompés » dans leurs mesures ! Un cas sans précédent. Grâce à cela Montoya sur Williams a perdu le titre tout de même ! A cela, rajoutons des réglements toujours sur-mesure ou presque, des pénalisations non données (entre 2000 et 2005 aucune pénalité n'a été infligée à Ferrari. Etaient-ils parfait ? Certainement !!), les pénalisations à tire la rigo à la concurrence, des réglements modifiés en cours de saison, et j'en passe...

Il n'y a bien que dernièrement,où on pensait que la FIA était rassasiée, puisque Schumacher a été disqualifiée des qualifications à Monaco... Simple trompe l'oeil pour calmer les plaignants.

Avec l'annonce de la retraite de Schumacher, la FIA, voudra absolument que Schumacher, le pilote Ferrari le plus titré, se retire sur un titre. C'est bon pour la gloire, pour l'image de la F1, et ... pour celle de Ferrari.

Cela paraitrait trop gros ?? Pas sur ! Depuis le temps, combien de téléspectateurs ont dénoncé ces pratiques ??
Alors, « Ne prenez pas les gens pour des cons,mais n'oubliez pas qu'il le sont ». La FIA applique cet adage à la lettre.

Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |