France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Baptiste LORRY le 28/07/2005
 
Renault : Toujours compétitif

Renault : Toujours compétitif

Le Hungaroring est généralement réputé pour être l’un de circuits les plus défavorables aux dépassements. L’équipe Renault y arrive avec la ferme intention de conforter ses premières places aux championnats du monde pilotes et constructeurs.



Fernando Alonso – vainqueur à Budapest en 2003 – et Giancarlo Fisichella sont motivés pour offrir à l’équipe un huitième succès cette saison.

Fernando, vous venez de remporter à Hockenheim votre sixième victoire de la saison. Le prochain Grand Prix a lieu à Budapest, là où tout a commencé !

Fernando Alonso : « Oui, c'est en Hongrie que j'ai gagné ma première course en Formule 1. C'était en 2003 et j'en conserve des souvenirs exceptionnels ! En fait, c'est un circuit que j'adore : il est très lent, mais souvent les pilotes l'apprécient beaucoup. En plus, il faut être physiquement bien préparé pour supporter les températures très élevées qui entourent cette course. J'ai un attachement tout particulier pour le Hungaroring et c'est un week-end qui me tient à cœur. La ville, le paddock et l'ambiance tout est très sympa. J'attends impatiemment Budapest. »

Pouvez-nous dire quelques mots sur le circuit ?

Fernando Alonso : « C'est un circuit assez complexe, le deuxième le plus lent du calendrier après Monaco. Il faut disposer d'une bonne motricité pour bien sortir des virages lents. Mais la stabilité du train avant est également importante, car on doit pouvoir maîtriser complètement la voiture sur les longs virages à basse vitesse, où le sous-virage peut s'avérer très pénalisant. Enfin, même si cela peut paraître surprenant, le moteur joue un rôle très important. Il doit être très maniable depuis bas régime et capable de fonctionner de façon optimale malgré les hautes températures. Bref, c'est un circuit lent, mais non moins exigeant dans plusieurs domaines. »

Giancarlo Fisichella visera une place sur le podium ce week-end à Budapest, sur un circuit où il n’a pas encore eu la chance de terminer dans le Top 3. Son meilleur résultat là-bas, une 6ème place, le Romain l’a obtenu en 2002 à bord d’une Jordan.

Giancarlo, le Hungaroring est le genre de circuit où l'on assiste à des courses inhabituelles. Est-il à votre goût ?

Giancarlo Fisichella : « Bien sûr, j'aime courir ici. C'est un tracé très compliqué : il y a de nombreux virages à basse vitesse qui demandent beaucoup de travail aux ingénieurs et aux pilotes. Il faut trouver les bons réglages qui nous offrent une bonne motricité dans les portions lentes, mais également des changements de direction efficaces et une adhérence générale très élevée, ce qui n'est jamais évident sur un revêtement poussiéreux. Enfin, il ne faut pas oublier que c'est un week-end très exigeant pour les pilotes : la course est longue et les hautes températures requièrent une condition physique excellente ainsi qu'un niveau de concentration très élevé. L'enchaînement incessant de virages est vraiment exténuant : il faut savoir faire preuve d'endurance. »

A quel niveau de compétitivité vous attendez-vous de la part de la R25 ?

Giancarlo Fisichella : « Les hautes températures et les nombreux épisodes de motricité mettent les pneus à rude épreuve, donc c'est sur leur gestion que nous allons prioritairement nous concentrer. Il faut trouver un bon équilibre entre la performance en qualifications, pour décrocher une bonne position sur la grille, et la durabilité pour la course. Je sais que Renault a toujours été très compétitif en Hongrie et je pense que ce sera encore le cas avec la R25, qui offre un très bon équilibre et une belle constance en course. Ce sont deux vertus essentielles. Nous disposons également d'une excellente motricité et d'une bonne efficacité au freinage, ce qui est très pratique dans plusieurs secteurs du tracé. Nous attendons également de nouveaux développements et nous allons nous qualifier en fin de séance, lorsque les conditions de piste sont les plus favorables. Bref, nous devrions être très compétitifs. »

Source Renault F1 Team



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |