France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Baptiste LORRY le 22/07/2005
 
La FIA innocente Michelin

La FIA innocente Michelin

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annulé aujourd'hui le verdict de culpabilité prononcé à l'encontre des écuries équipées de pneus Michelin qui avaient refusé de courir le Grand Prix des Etats-Unis de Formule 1, en juin.



"Le verdict de culpabilité prononcé le 29 juin à l'encontre des sept équipes Michelin est annulé", selon un communiqué de la FIA publié en marge du Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim.

"Ayant examiné les nouvelles preuves présentées auparavant au Sénat de la FIA, le Conseil mondial a décidé à une très large majorité d'accepter les recommandations du Sénat concernant les évènements survenus au Grand Prix des Etats-Unis 2005", explique la FIA.

Le Sénat, plus haute instance collégiale de la FIA, dont l'avis n'est toutefois que consultatif, avait recommandé le 14 juillet au Conseil mondial d'annuler son verdict du 29 juin qui déclarait coupables les sept écuries incriminées (Toyota, Renault, McLaren-Mercedes, Williams-BMW, BAR-Honda, Sauber-Petronas et Red Bull-Cosworth) de ne pas avoir pris le départ de l'épreuve américaine.

Pour le Sénat, qui avait entendu deux représentants des équipes incriminées, Ron Dennis (McLaren-Mercedes) et Christian Horner (Red Bull-Cosworth), "les équipes étaient contractuellement tenues de suivre les instructions de leur manufacturier (...) qui leur avait expressément interdit de courir," le 19 juin à Indianapolis pour des raisons de sécurité.

Les écuries auraient pu se trouver confrontées à des poursuites pénales si elles avaient enfreint la consigne de Michelin.

Seules les six monoplaces équipées de pneus Bridgestone (les Ferrari, Jordan-Toyota et Minardi-Cosworth) avaient pris le départ du GP des Etats-Unis, sous les huées de milliers de spectateurs frustrés.

Le Conseil mondial de la FIA avait initialement repoussé sa décision sur d'éventuelles sanctions au 14 septembre, afin de laisser le temps à Michelin de rembourser, comme le manufacturier français l'avait promis, les spectateurs américains.




Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |