France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Cotech (source Renault F1) le 27/04/2005
 
Alonso sur les terres à Schumi

Alonso sur les terres à Schumi

Fernando Alonso gagne son troisième Grand Prix consécutif et une quatrième victoire pour l'écurie Renault F1 TEAM. Le succès est d'autant plus beau, qu'il est acquis sur les terres du champion du monde actuel "Mickael Schumacher"



Les conditions de piste furent meilleures qu’en matinée lorsque les monoplaces se mettent en grille peu avant 14h00 sur le circuit d’Imola. Le soleil est revenu et l’asphalte a séché, la récente course de GP2 ayant déposé un peu de gomme sur le circuit.

A l’extinction des feux, Kimi Raikkonen, en pole position, prend un départ impeccable et franchit le premier virage en tête. Fernando Alonso se glisse dans son sillage tandis que Jenson Button (BAR) reste accroché à sa troisième place et que Jarno Trulli (Toyota) prend le meilleur sur Mark Webber (Williams). Giancarlo Fisichella, quant à lui, est 11ème.


Rapidement, la McLaren de tête s’échappe. Après cinq tours, elle compte en effet près de 3.5 secondes d’avance sur la Renault. Fernando, cependant, n’est pas menacé : il compte lui aussi une marge de 6 secondes d’avance sur Jenson Button. A ce moment, cependant, les espoirs du Renault F1 Team sont amputés de moitié : Giancarlo Fisichella sort de la piste et abandonne. Il était à la lutte avec Nick Heidfeld (Williams). Quelques intants plus tard, dans le 8ème tour, le leader connaît des problèmes mécaniques : Kimi Raikkonen, en effet, est au ralenti. Fernando le dépasse et prend le commandement de la course. Il a plus de 7 secondes d’avance sur Jenson Button et 15 secondes sur Jarno Trulli. Le problème de Raikkonen permet à Barrichello d’entrer dans les points. Ce dernier, cependant, doit abandonner alors que 43 tours restent à boucler.

Au 23ème tour, Fernando rentre au stand. L’arrêt se passe sans aucun problème. Après la première fenêtre de ravitaillements, alors que 34 tours restent à effectuer, la Renault est toujours en tête avec 10 secondes d’avance sur Jenson Button. Suivent Michael Schumacher, qui a grapillé quelques places en retardant son arrêt au maximum, et Alexander Wurz. Le champion du monde en titre attaque fort et se rapproche de Button.

Alors que 20 tours restent à disputer, Fernando stoppe pour la deuxième fois. Derrière, Schumacher est au contact de Button. Quatre tours plus tard, la Ferrari tente une manœuvre imparable sur la BAR et prend l’avantage. Elle prend la tête du Grand Prix. Au tour suivant, Button ravitaille pour la dernière fois puis, dans le 49ème tour, Schumacher plonge à son tour vers son garage. Fernando reprend le commandement. Le champion du monde, lorsqu’il quitte la voie des stands, n’a que plus que quelques centaines de mètres de retard sur Fernando. Il se rapproche peu à peu et 12 tours restent à couvrir. Les tifosi sont debout dans les tribunes.

Au 52ème tour, les deux hommes sont au contact, séparés par tout juste 0.2 sec. Schumacher tente de dépasser la Renault, qui résiste. La Ferrari se déporte à gauche, à droite, mais ne parvient pas à trouver la faille. Les deux voitures se touchent presque lors des forts freinages. Fernando, malgré la pression intense, ne commet aucune erreur. Il passe la ligne en vainqueur pour la troisième fois consécutive cette saison. Du grand art.




Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |