France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Cotech (source Renault F1) le 25/10/2004
 
Interlagos : La course

Interlagos : La course

Fernando Alonso quatrième après une course de pure tenacité, alors que Jacques Villeneuve termine dixième au Grand Prix du Brésil. Une course remporté par Juan Pablo Montoya sur Williams - BMW.



Le Mild Seven Renault F1 Team termine la saison 2004 en plaçant Fernando Alonso à la quatrième place du Grand Prix du Brésil, après une course tenace et pugnace. Jacques Villeneuve décroche quant à lui la dixième position. L’après-midi a été animé : les gouttes de pluie qui avaient menacé de tomber toute la matinée ont fait leur apparition trente minutes avant le départ. L’équipe a fait le choix téméraire de partir avec des pneus rainurés et, bien que les pilotes aient perdu beaucoup de temps dans les premiers tours, Fernando Alonso menait la course après 7 passages alors que Jacques Villeneuve figurait en septième position. Dès lors, l’écurie a pu déployer des stratégies à deux arrêts pour ses deux pilotes. Malheureusement, Fernando a rencontré beaucoup de grainage lors de son deuxième relais et l’équipe a choisi de conserver ses pneumatiques avant usés pour la dernière partie de la course. Malgré une perte d’adhérence à l’avant, l’Espagnol a lutté pendant 20 tours pour garder des concurrents plus rapides derrière lui. Jacques Villeneuve a monté en cadence pendant toute la course et son dernier relais était très compétitif. Le Mild Seven Renault F1 Team termine ainsi la saison à la troisième place du championnat des constructeurs, avec 105 points Fernando Alonso est quatrième au championnat des pilotes.


Fernando Alonso, 4ème position
« Le choix d’utiliser des pneumatiques pour le sec en début de course était osé : la voiture était difficile à piloter. Je suis sorti dans le tour de formation ainsi qu’au premier tour. Progressivement, pourtant, j’ai gagné en compétitivité et j’ai pris la tête de la course. Après mon premier arrêt, en revanche, je n’ai pas pu maintenir la cadence nécessaire pour monter sur le podium. La voiture sous-virait beaucoup en raison de grainage pendant le deuxième relais. Nous avons parié de garder les pneus avant en fin de course et quoique j’aie perdu du grip, j’ai attaqué à 100% et gardé mes rivaux derrière. Grâce à cela, j’ai pu prendre la quatrième place au championnat des pilotes. Cela était mon objectif aujourd’hui et je suis ravi de l’avoir atteint. »

Jacques Villeneuve, 10ème position
« Je pense que ma cadence en course a été très compétitive aujourd’hui. Je suivais Fernando pendant les premiers tours mais il aurait été trop risqué de tenter quelque chose vues les conditions très glissantes. J’ai perdu du temps dans les premiers tours mais ensuite, je crois avoir été plutôt compétitif sur les deuxième et troisième relais. Je n’ai pas marqué de point à l'issue de mes trois courses avec Renault, mais je pense que les choses se sont améliorées à chaque course. L’adaptation a été très difficile mais je voudrais remercier Renault de m’avoir offert cette chance. »


Flavio Briatore, directeur général
« C’est un bon résultat : la quatrième place de Fernando nous conforte à la troisième place du championnat des constructeurs, et lui permet de prendre la quatrième position au classement des pilotes. Jacques a également fait du bon travail aujourd’hui, mais son résultat ne reflète pas sa vraie compétitivité. Nous sommes satisfaits d’avoir atteint nos objectifs, qui étaient de décrocher la troisième place des équipes. La ténacité de Fernando en course reflète bien la manière dont toute l’écurie a travaillé, avec ténacité, jusqu’à la fin de saison. »


Pat Symonds, Directeur exécutif de l’ingénierie
« Ce fut un plaisir de voir la saison se terminer par une course aussi excitante. Le choix des pneumatiques en début de course fut vraiment difficile. Plus que d’habitude,même, parce que la piste était très glissante. En revanche, nous avons fait le bon choix et cela a aidé notre course. La sortie de piste de Fernando au premier tour ne l’a pas aidé mais il a piloté superbement pour prendre la tête dans des conditions très difficiles. Au début du deuxième relais, il a été retardé par un sévère grainage. Nous avons choisi de ne pas changer ses pneus avant pour remédier au problème. Fernando a donc manqué de grip dans la dernière partie de la course, mais sa défense de la quatrième place fut impressionnante. Quant à Jacques, il a progressé tout au long de la course et son dernier relais a été très rapide. Cela a été un plaisir de travailler avec lui et nous lui souhaitons le meilleur pour son avenir chez Sauber. »



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |