France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas CHAZE le 24/05/2011
 
En route pour Monaco

En route pour Monaco

Après un grand prix médiocre, les pilotes Renault GP espèrent se rattraper en principauté. Le circuit atypique devrait convenir à la R31. E. Boullier a fixé un objectif clair à ses pilotes : la victoire.


  • Interview de Nick Heidfeld

- Vous avez réussi une superbe performance en Espagne après être parti du fond de la grille…
"Oui, je suis satisfait de finir huitième après être parti dernier. Il m’a fallu être déterminé et batailler dans le peloton avec de nombreux dépassements et c’était un plaisir pour moi au volant. J’ai vraiment bien apprécié cette course. Et exactement comme en Turquie, avec un ou deux tours de plus, j’aurais pu encore gagner deux places en doublant les Mercedes. Mais cela reste un bon résultat et cela me donne beaucoup de confiance avant Monaco."

- A propos de Monaco, quelle peut être la compétitivité de l’équipe là-bas ?
"Monaco est un circuit très différent de celui de Catalunya. Ce n’est pas une piste permanente et elle est utilisée par les voitures normales. Il y a plus de bosses que sur un circuit de course, mais le revêtement est en fait très lisse, ce qui implique qu’il est très glissant. Nous utiliserons les Pirelli les plus tendres pour cette course et ce sera un facteur déterminant. Ce sera intéressant de voir comment nous nous situons par rapport à la concurrence. Mais dans le passé, les voitures d’Enstone étaient bien adaptées au circuit et je suis convaincu que ce sera pareil cette année."


- En parlant des pneus, le sujet chaud du moment, comment pensez-vous qu’ils vont se comporter?
"Traditionnellement, tout au long du week-end, la piste s’améliore bien plus que sur n’importe quel autre circuit de F1. Cette fois, il sera intéressant de voir de combien et de quelle manière elle s’améliore parce que les Pirelli travaillent différemment des Bridgestone que nous utilisions précédemment. Je m’attends à ce que les pneus soient un facteur déterminant à Monaco, comme dans les autres courses que nous avons disputées cette année."


- Racontez-nous votre expérience du Grand Prix de Monaco. Ce sont quelques journées très animées…
"Monaco est un de mes circuits préférés et c’est, en général, une course vraiment agréable. Le programme est unique puisque nous roulons le jeudi (un jour plus tôt que l’habitude), mais nous ne prenons pas la piste du tout le vendredi. Nous
reprenons le samedi avec la séance libre 3 et la qualification et enfin la course le dimanche. Même si j’ai couru ici plusieurs fois, c’est une sensation différente des autres Grands Prix et un peu étrange quand vous êtes habitué au planning normal. Mais il faut se souvenir que c’est Monaco. Une course qui est et restera toujours unique."


- Quels éléments de Monaco rendent cette course si spéciale et mémorable ?
"Si je devais recommander un Grand Prix à des spectateurs, je leur dirais d’aller à Monaco, c’est tellement spécial. L’endroit est fantastique et l’ambiance autour de nous est tellement incroyable, c’est une course folle, vraiment. Ce n’est pas le circuit le plus facile pour travailler, mais il est un élément essentiel de la Formule 1 et c’est un grand spectacle pour chacun."

 

  • Interview de Vitaly Petrov


- Vous avez vécu une course difficile à Barcelone. Que s’est-il passé à votre avis?
"Oui, c’était difficile et évidemment, j’étais déçu de ne pas avoir tiré meilleur parti de ma sixième place obtenue en qualification. J’aurais même pu monter plus haut sur la grille, mais mon deuxième secteur dans mon tour de qualification n’était pas le meilleur. Quant à la course, je n’ai pas très bien roulé à certains moments après mon premier arrêt. Mais ce que j’ai appris, c’est que, idéalement, nous voudrions avoir plus de pneus neufs. La dégradation des pneus a été un élément capital et je pense que cela a affecté mon pilotage dimanche."


- Sur quels aspects faudra-t-il se concentrer à Monaco ?
"C’est un type de course différent, unique. La qualification sera très importante. Je pense que nous pouvons effectuer une très solide qualification, près des leaders. Ce sera la clé de la course, sans aucun doute. Si vous vous qualifiez en mauvaise position, il est très difficile de revenir parce qu’il y a très peu de possibilité de dépassement. C’est un circuit très serré et les opportunités sont des privilèges. Aussi, samedi sera crucial pour nous."


- Piloter à Monaco, est-ce vraiment particulier ?
"Oui, vraiment. C’est une course inhabituelle, différente des autres par sa spécificité, son programme au long du weekend et aussi par la proximité des spectateurs en bord de piste. C’est un endroit où, en tant que pilote, vous devez vous concentrer fortement parce que c’est un circuit étroit. Mais j’y ai de bons souvenirs puisque j’y ai fini deuxième en GP 2 en 2009. Aussi je suis impatient de revenir là et de conquérir d’autres succès. Il faut aussi se souvenir que Monaco est un grand carrefour, non seulement pour le sport automobile, mais pour tous les sports. Quand les gens pensent à la F1, ils pensent à la course de Monaco. Pour cette raison surtout, nous savons que c’est La course."


- Quelle comparaison feriez vous entre un pilote de F1 de cette année et un pilote de l’an dernier ?
"Le KERS et le DRS (aileron arrière mobile) nous occupent beaucoup et le pilote aujourd’hui a considérablement plus de choses à penser dans son cockpit. En ce moment, c’est très agréable d’avoir ces instruments parce qu’ils nous aident énormément pour les dépassements, c’est une bonne chose donc. Pour moi, ce n’est pas le principal souci du moment. Ce que nous devons comprendre, ce sont les pneus, parce qu’ils influent sur la physionomie des courses."

 

D'après un communiqué Lotus Renault GP.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |