France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas CHAZE le 23/05/2011
 
Nouvelle course mitigée pour Renault GP.

Nouvelle course mitigée pour Renault GP.

LRGP a surgi du fond de la grille pour une arrivée dans les points, Nick tirant profit de son stock de pneus frais et ajoutant une performance de haut vol pour terminer huitième.


  • Nick disposait de plus de pneus neufs que ses adversaires pour n’avoir pas pu participer à la qualification.
  • Il a pris le départ en gommes dures, puis a chaussé des trains neufs de tendres aux tours 21, 36 et 50.
  • Vitaly a pris le départ en pneus tendres rôdés, puis a pris encore des tendres rôdés aux tours 11 et 26, et enfin des durs neufs au tour 41.
  • Nick a établi son meilleur temps, 1:26.958 en pneus tendres au tour 61. C’est le troisième meilleur tour en course.
  • Vitaly a réalisé son meilleur chrono, 1 :29.592 au tour 35, en gommes tendres...

- Vitaly Petrov, P11, position de départ : 6.
“je suis évidemment déçu de ne pas avoir tiré meilleur parti de ma position de grille et de ne pas marquer de point. Il semble que ma place de qualification n’a eu que peu d’impact pour la course et nous devons analyser en détail ce qui s’est passé. J’ai pu effectuer un départ correct et virer en cinquième position. Mais ensuite il était difficile de rester avec le groupe de tête, ce qui est mon objectif. Mais ce n’est qu’un résultat et je veux remettre les choses en ordre à Monaco, où la qualification sera d’une importance extrême. Cela ne fait aucun doute. Au moins l’équipe a pu récolter quelques points grâce à Nick. Aussi il nous faut garder le positif et continuer à avancer.”

- Nick Heidfeld, P8, position de départ : 24.
“Huitième me satisfait après être parti de la dernière place. Exactement comme en Turquie, avec un ou deux tours de plus j’aurais pu gagner un ou deux rangs en passant les Mercedes. Mais cela reste un bon résultat si je considère l’endroit d’où je me suis élancé et tout ce qui est arrivé sur la voiture ce week-end. J’ai pris un bon départ et j’ai dû batailler dans le peloton, en effectuant de nombreux dépassements. C’était un vrai plaisir pour moi au volant. C’est toujours encourageant de réaliser une performance solide et je me rends à Monaco plus détendu et heureux.”

- Eric Boullier, Team Principal et Directeur :
“Frustrante est le bon mot concernant la prestation de Vitaly parce qu’il aurait pu être encore plus rapide en qualification. Mais en course, malgré une sixième position prometteuse sur la grille, il a glissé dans le classement, ce qui ne correspondait pas à ce que nous attendions. D‘un autre côté, nous sommes ravis pour Nick qui est remonté du fond de la grille jusqu’à la huitième place finale. Il termine dans les échappements des Mercedes et il a été tout près de dépasser Nico (Rosberg). Aussi, tout bien considéré, c’est une bonne course.”

- Alan Permane, Chef ingénieur piste
“Notre stratégie pour Nick a payé. Nous avions décidé de le lancer d’abord en pneus durs. Ce premier relais a duré 21 tours, ce qui était notre objectif et ensuite nous avons effectué trois sprints sur des pneus tendres neufs. Nick n’a pas été très chanceux parce qu’un tour de plus lui aurait suffi pour doubler les Mercedes. Pour sa part, Vitaly n’a malheureusement pas vécu une bonne course. Son premier relais était très bon et il creusait l’écart avec ses poursuivants. Mais ensuite, il a semblé mal à l’aise avec ses deuxième et troisième trains de pneus et il nous faut analyser cela et comprendre ce qui n’a pas marché pour lui. Nos pit stops n’ont pas été aussi efficaces qu’ils auraient dû, alors finalement nous aurions pu faire une meilleure course.”

- Riccardo Penteado, Chef motoriste LRGP, Renault Sport F1
“Un très bon résultat pour Nick. Nous observons ici tout l’effet de la dégradation des pneus. Vitaly a effectué trois de ses quatre relais avec des pneus rôdés, ce qui lui fait manquer les points en terminant 11è, alors que Nick repartait en pneus frais à chaque pit stop. Ce que nous constatons cette année c’est que les arrêts au stand plus nombreux, ajoutés à l’utilisation du KERS et du DRS impactent notablement la consommation en carburant. Aussi cela exige beaucoup de stratégie supplémentaire pour décider quand utiliser certains réglages et cartographies. Nous avons essayé de procurer à Nick le plus de puissance possible sans sacrifier la performance et avoir trop de carburant sur la fin. Ce qui a plutôt bien fonctionné. Nick a fait un excellent travail et il était très près de gagner encore des places.“

• Le saviez-vous ?
Nick n’était qu’à 0,231 seconde du meilleur tour en course.

D'après un communiqué Lotus Renault GP.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |