France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas CHAZE le 11/05/2011
 
Renault développe déjà le moteur F1 à 4 cylindres

Renault développe déjà le moteur F1 à 4 cylindres

En 2013, la F1 fait sa révolution, elle abandonnera ses moteurs atmosphériques V8 pour un tout nouveau moteur 1.6L Turbo de 4 cylindres. La F1 se voudra plus verte, et plus respectueuse de l'environnement.


Renault, en sa qualité de motoriste, travaille déjà sur ce nouveau moteur, car sa conception demande beaucoup de temps et d’argent. Sauf qu’une polémique a été lancé il y a quelques semaines, Ferrari refuserait ce nouveau moteur, pas assez noble, et préférerait garder encore les V8, voir passer a des V6. La conception d’un V6 couterait moins cher que le développement d’un tout nouveau moteur. Ferrari avait accepté de signer en décembre les futurs accords sur la réglementation 2013.

Jean-François Caubet s’est confié à Nextgen-Auto.com :
« Nous savons qu’il y a beaucoup de politique dans l’air, mais nous sommes tellement concentrés sur les moteurs 2013 que nous ne nous posons pas de question. Nous travaillons déjà avec les équipes. Si ça devait être repoussé, alors ça ne se fera jamais. Je l’ai dit à tout le monde, y compris à Bernie : si vous nous dites que ce sera pour 2015, c’est que ça ne se fera jamais. »

Renault ne souhaite pas revenir en arrière, et travaille déjà avec ses partenaires Renault GP, Red Bull, et Team Lotus à l’intégration de ce nouveau moteur dans les châssis des équipes. Cela sous entend également une chose, c’est que ses trois équipes resteront un partenaire privilégié au delà des saisons 2012 et 2013.


« Nous nous concentrons sur notre travail pour 2013, et le problème est que, si vous ne le faites pas maintenant, vous ne le ferez jamais. Ce n’est pas seulement un problème pour la stratégie de Renault. Nous sommes entièrement concentrés sur le moteur 2013 et l’élément clé, maintenant, est de commencer à travailler sur le plan technique avec les équipes », explique Jean-François Caubet.

On se souviendra que Renault souhaite motoriser une quatrième équipe afin de rentabiliser son investissement. Renault est actuellement en négociation avancée avec l’écurie Williams, son ancien partenaire dans les années 90.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |