France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas CHAZE le 05/04/2011
 
GP de Malaisie: Interview E. Boullier & J. Allison

GP de Malaisie: Interview E. Boullier & J. Allison

Après la troisième place de V. Petrov, Eric Boullier, team manager du LRGP, et James Allison, directeur technique, sont des hommes heureux. Les monoplaces frappés du losange ont progressé, et vont gagner encore en puissance avec l’apport d’un nouveau pack


Interview Eric Boullier

L’équipe a conquis un très beau résultat en Australie. Cela fait du bien après un hiver chargé et stressant…
" Oui. C’était d’abord un soulagement parce que c’est bon de constater que notre voiture se situe un cran au-dessus de l’an dernier et qu’on peut déjà se battre pour le podium. Et bien entendu, c’est une très belle récompense pour toute l’équipe parce que chacun a fourni tellement d’efforts pendant l’hiver et en particulier ces dernières semaines pour que la voiture soit prête et performante. "

Vitaly s’est montré parfait pendant tout le week-end à Melbourne. C’était beau de voir le chaleureux accueil qu’il a reçu à son retour à l’usine mardi…
" Oui. C’était bon de le voir donner le maximum en piste, mais aussi rester focalisé sur la course tout le week-end, concentré et constructif avec l’équipe. Ensemble, ils ont amélioré la voiture pendant tout le week-end. Il a effectué aussi une excellente qualification, où il a bien géré la pression et a enfin livré une magnifique performance en course. Je pense que son résultat est le fruit d’un week-end plein et toute l’équipe était très fière de le voir sur le podium. Quand il est revenu à Enstone, s’adresser à toute l’équipe était une très bonne initiative. "

Le rythme de course tenu par la R31 à Melbourne est-il représentatif de sa valeur dans la hiérarchie ?
" Honnêtement, il a représenté l’ordre des valeurs en Australie. Le taux de développement aujourd’hui est important et la capacité de l’équipe technique a fournir un nouveau package est cruciale pour le championnat. A mon avis, en Malaisie, l’ordre sera différent. Et pour la course suivante, ce sera encore un autre ordre. Alors ça ne représente pas l’ordre établi pour la saison. "

Nick a vécu une première course difficile en Australie. Avez-vous confiance en sa capacité à rebondir à Sepang ?
" Je suis confiant à 100% parce que c’est un guerrier et un compétiteur avec une grande expérience. Il sera encore plus déterminé à offrir une grande performance en Malaisie. "

La course au développement commence vraiment maintenant. Pensez-vous l’équipe capable de tenir le rythme qu’elle montrait l’an passé ?
" J’ai pleinement confiance dans l’équipe à ce sujet. Nous avons prouvé en 2010 que nous avions la capacité de développer la voiture à un niveau très élevé et je ne vois rien qui empêche de faire la même chose cette année. Surtout que nous avons travaillé pour améliorer nos procédures et notre capacité de production. "

Finalement, pensez-vous que l’équipe peut continuer à se bagarrer avec celles qu’on considère comme les top teams, Red Bull, McLaren et Ferrari ?
" Oui. Nous étions en bonne position en Australie et je nous vois continuer à nous battre avec les grosses équipes. "


Interview James Allison

Quelles sensations avez-vous éprouvé en voyant la R31 sur le podium pour ses débuts ?
" C’était un cocktail d’euphorie, de soulagement et de satisfaction de voir la R31 ouvrir la saison du bon pied et récompenser l’équipe de tous les efforts fournis.. "

Donnez-nous juste une idée de la dimension des efforts produits dans l’ombre cet hiver pour cette voiture…
" Les statistiques brutes montrent que la voiture de cette année compte 12% de dessin de plus que n’importe laquelle des précédentes. Mais les statistiques ne racontent pas toute l’histoire. Nous nous sommes engagés sur les échappements avant début septembre, après avoir beaucoup travaillé en design sur un échappement arrière. Changer de direction de design de façon radicale à une époque tardive influait sur l’organisation à tous les niveaux. L’équipe a relevé le défi comme elle l’a toujours fait, mais nous continuons à en payer le prix encore maintenant en termes de surcharge de travail. "

Vitaly a terminé devant une Red Bull et les Ferrari sur son seul mérite. C’est de bon augure pour la compétitivité de la voiture…
" C’était un bel effort de la part de Vitaly et un départ encourageant pour la R31. Mais nous devrons nettement améliorer la performance de l’auto si nous voulons continuer sur cet élan. "

La décision de ne faire que deux arrêts à été la clé du brillant résultat de Vitaly. Est-ce un signe que la R31 est plus douce avec ses pneus que la concurrence ?
" Nous avions senti pendant les tests d’hiver qu’elle était relativement douce avec ses pneus et nous paraissions bien avec eux à Melbourne. Mais la saison commence juste et il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur notre usure des pneus par rapport à nos concurrents. "

Vous avez évoqué des nouveautés pour la Malaisie. Pouvez-vous être plus précis ?
" Bon, je ne veux pas être trop précis. Vous savez à quel point nous, les ingénieurs, sommes paranos ! Mais je peux dire que nous apporterons un nouveau package d’améliorations modérées en Malaisie, qui vaudrait quelques dixièmes au tour. Nous allons faire quelques modifications sur les ailerons avant et arrière en plus de quelques pièces nouvelles sur la carrosserie. "
 

D'après un communiqué Lotus Renault GP



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |