France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas CHAZE le 05/04/2011
 
Preview : Interview des pilotes LRGP

Preview : Interview des pilotes LRGP

Les deux pilotes du Lotus Renault GP sont gonflés à bloc, prêt à en découdre avec leurs adversaires, avec à la clef un podium ?


Nick Heidfeld


Apres son premier grand prix catastrophique au sein du Lotus Renault GP, Nick Heidfeld veut oublier cet épisode fâcheux et se concentrer sur la course de ce weekend.


Dur week-end d’ouverture pour toi, sûrement pas la façon dont tu voulais commencer la saison…
" De mon point de vue, c’était évidemment décevant, encore plus au vu du potentiel montré par la voiture. Mon objectif est toujours de faire le maximum à chaque course et je n’ai pas réussi à le faire à Melbourne. "

Ta voiture a subi de gros dégâts au premier tour. Etait-elle très difficile à conduire pendant le reste de la course ?
" Très difficile. L’équilibre n’était, évidemment, plus ce qu’il aurait du être. Je manquais de grip et c’était très compliqué de préserver les pneus dans ces conditions. J’ai quand même donné tout ce que je pouvais parce qu’on ne sait jamais ce qui peut se produire pendant une course. Il y a toujours une chance de marquer des points, alors j’ai continué à attaquer.. "

As-tu quand même eu la possibilité d’apprendre quelque chose sur la performance de la voiture ou sur les pneus ?
" Impossible ! Mais nous avons recueilli de bonnes infos grâce à la voiture de Vitaly. Néanmoins, j’ai quand même appris sur les procédures utilisées par l’équipe. C’était mon premier week-end de course avec eux et cela a été très utile. "

Prêt à rebondir en Malaisie ? Quels sont tes objectifs ?
" On a toujours hâte de passer à la course suivante, d’autant plus après un mauvais week-end. En ce moment, mon objectif est d’oublier l’Australie et de me concentrer sur la Malaisie. "

Que penses-tu de l’impact du DRS (aileron arrière mobile) jusqu’à maintenant ? Son effet sera-t-il plus flagrant en Malaisie ?
" Oui. Je crois qu’il aura plus d’impact à Sepang. Dépasser a toujours été plus facile là-bas à cause du profil du circuit. Il y a de grandes lignes droites suivies de virages en épingle lents et on devrait voir plus d’action "

 

Vitaly Petrov

Apres sa troisième place, Vitaly Petrov est un homme heureux. Il espère remonter très vite sur le podium pour prouver la rapidité de sa monoplace

Félicitations pour ton premier podium à Melbourne. Tu dois te sentir sacrément bien…
" Je me suis senti vraiment bien après la course. C’était géant de monter sur le podium devant mon équipe, surtout après les moments très durs traversés cet hiver. C’est la preuve que tout le travail et les efforts fournis en valaient la peine. Je teins d’ailleurs à remercier chaleureusement chacun pour m’avoir donné une aussi bonne voiture. Je sais maintenant que nous pouvons faire une grande saison. "

Avais-tu imaginé pouvoir accomplir une telle performance dès ton 20ème Grand Prix ?
" Avant d’arriver en Australie, j’avais le sentiment qu’on pouvait obtenir un bon résultat. Les tests nous renseignent finalement assez peu et nous avons continué à améliorer la voiture et à apporter de nouvelles pièces. Après, à Melbourne, la voiture a été parfaite pendant tout le week-end, progressant séance après séance. Je crois qu’on peut répéter ça sur les prochaines courses. "

Quelles ont été les réactions à la suite de ce résultat ?
" J’ai reçu un nombre incalculable de coups de fil et de SMS de gens que je connais disant " félicitations ". J’avais oublié combien de gens avaient mon numéro de téléphone ! "

Penses-tu pouvoir te bagarrer devant encore en Malaisie ?
" On a maintenant une meilleure idée de l’endroit où on se situe par rapport à la concurrence. Mais je crois qu’il faut attendre encore quelques courses pour avoir une image plus précise de la réalité. Nous savons que Red Bull et McLaren sont très forts, mais nous pouvons continuer à les pousser dans leurs retranchements... "

La piste de Sepang conviendra-t-elle à la R31 ?
" Encore une fois, difficile à dire. La grande interrogation concernera les pneus puisque nous n’avons pas encore roulé dans la forte chaleur. Je sais que de nouvelles pièces seront apportées à Sepang et ça devrait nous aider. "

Ce circuit est-il difficile ?
" J’aime le tracé, mais il est difficile parce qu’il présente beaucoup de virages différent et trouver le réglage idéal n’est pas simple. Il faut une voiture à l’aise partout, dans les courbes rapides, dans les virages lents et il faut aussi être bon sur les freins... "

Avez-vous un conseil pour s’adapter à la chaleur et à l’humidité en Malaisie ?
" Restez simplement à l’extérieur et évitez la clim. C’est le secret. Je ne fais pas un régime spécial pour l’occasion, mais je bois beaucoup d’eau. "

 

D’après un communiqué Lotus Renault GP.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |