France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON le 06/05/2010
 
Permane est satisfait du début de saison

Permane est satisfait du début de saison

Le chef ingénieur course de Renault F1, Alan Permane, estime que les performances de la Renault R30 seront bien meilleures que lors des essais privés de l'hiver dernier à Barcelone


Alan, après quatre courses lointaines, l’équipe a marqué 46 points. Est-ce que vous vous attendiez à un tel début de saison ?
« Je pense que c’est très encourageant et nous avons certainement tiré profit de toutes les opportunités qui se sont présentées à nous, ce qui est très important. Nous savons que notre performance brute est encore inférieure à celle des quatre équipes de pointe, mais avec notre stratégie sur le muret et les performances de nos pilotes, nous avons marqué plus de points que nous aurions pu l’espérer. »

La maturité de Vitaly a impressionné en Chine. Constater ses progrès depuis le début de l’année doit être gratifiant ?
« Il mérite qu’on le complimente pour la manière dont il a géré le début de saison. Nous n’avions pas caché le fait qu’il n’avait pas eu une arrivée facile en Formule 1, surtout à cause du manque de roulage sur piste sèche cet hiver. Egalement, il n’a pas pu bénéficier d’autant de kilométrage en course pour cause de problèmes de voiture par deux fois cette saison. Une performance aussi solide en Chine a été d’autant plus impressionnante. Cela montre la vitesse à laquelle il apprend la F1. »

Terminer sa première course et marquer ses premiers points auront certainement un impact positif sur sa confiance…
« Il était très heureux après la course et c’est une belle première récompense pour tous ses efforts. Cela aura certainement un impact positif sur son assurance. De plus, il a à présent l’expérience du comportement de la voiture sur une distance de course. En particulier, nous avons pu voir la manière dont il a géré ses pneus pluie à Shanghai et comment il a dépassé des pilotes plus expérimentés que lui comme Schumacher et Webber. Cela montre qu’il pilote intelligemment et qu’il réfléchit à la manière dont il aborde la course. »



Le Chef Ingénieur de Renault F1 Team, Alan Permane



Robert était une fois de plus performant en Chine. A quel point appréciez-vous de travailler avec lui ?
« Ses performances ont été, depuis le début de la saison, irréprochables ; il n’a commis aucune erreur et il extrait le maximum de performance de la voiture, à chaque tour. De même, sa philosophie de travail hors du cockpit est la plus impressionnante que j’ai vu de la part d’un pilote. Il passe énormément de temps avec ses ingénieurs, sur le circuit, à analyser les données, à visionner des courses, et tout simplement à améliorer la voiture dans ses moindres détails. Voir un tel degré d’engagement est une grande motivation pour l’équipe toute entière. »

Pour Barcelone, êtes-vous confiant que l’équipe a réussi à résorber les problèmes rencontrés l’hiver dernier ?
« Il est vrai que notre forme n’était pas des meilleures aux essais de Barcelone et nous y avons complété un nombre limité de kilomètres mais les soucis rencontrés n’étaient pas liés au circuit et je ne suis pas inquiet d’y retourner. Barcelone est un de ces circuits où l’on peut vraiment être pénalisé si on manque d’efficacité aérodynamique et nous avons ajouté un nombre important d’appuis à la voiture depuis les essais hivernaux. Nous devrions donc être dans notre position normale à Barcelone. Nous n’aurons pas le même set-up que celui utilisé aux essais car la voiture a tellement évolué depuis. Aussi, les courses nous ont beaucoup appris de la manière dont nous pouvons extraire le meilleur de la voiture. »

Barcelone reste-t-il le test ultime de l’efficacité aérodynamique de toute monoplace ?

« Il était certainement considéré comme le test ultime mais depuis que le dernier secteur est plus lent, ce circuit ne met plus l’accent sur l’aérodynamique autant qu’avant. La première partie du tour reste très rapide, les virages trois et neuf sont des virages qui présentent des défis certains et où une bonne performance aéro est importante. Les virages quatre, cinq et sept sont relativement rapides par rapport au standard de la plupart des circuits et si votre voiture manque d’efficacité aérodynamique, ce défaut est impossible à cacher. »

On s’attend à ce que la plupart des équipes apportent de gros développements à Barcelone – pensez-vous qu’il y aura un grand chamboulement dans la hiérarchie ?
« Je ne pense pas que la hiérarchie sera fortement chamboulée. Il se pourrait que Mercedes se détache de nous un peu mais nous avons un nouvel aileron avant et d’autres nouveautés aérodynamiques qui devraient nous aider à faire un autre pas en avant. Ce n’est pas le plus gros développement que nous aurons eu cette année mais il nous permet de continuer dans notre approche de développement à chaque course. Il sera intéressant de voir de quelle manière la situation évoluera entre les différentes écuries. »



Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |