France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Yann NOVION le 08/03/2010
 
Interview de V.Pétrov

Interview de V.Pétrov

Petrov nous parle de son apprentissage de la R30 avant de rejoindre l'équipe à Bahreïn pour le premier GP de la saison 2010.


Vitaly, avez-vous hâte de disputer votre première course ?
On me demande si je suis nerveux mais j’ai l’habitude de disputer des courses et je sais ce que j’ai à faire. Il est certain que la Formule Un, c’est différent, et j’apprends encore à connaître la voiture et la manière de travailler avec l’équipe. Mais je me sens bien et je suis impatient de courir à Bahreïn.

L’apprentissage de la Formule Un a-t-il été difficile ?
Cela n’a pas été facile, d’autant que nous avons eu beaucoup de pluie cet hiver. Et puis, on veut toujours plus de temps pour les essais et plus de temps de roulage mais c’est comme ça ! Le problème, c’est que je n’ai pas pu passer autant de temps que je l’aurais souhaité à travailler sur la mise au point de la voiture sur piste sèche. Ce que j’ai appris, c’est qu’il est nécessaire d’être très précis dans chaque changement que l’on effectue durant la mise au point car la moindre petite modification peut faire une différence énorme dans le comportement de la voiture.

Que pensez-vous du circuit de Bahreïn ? Est-ce un circuit que vous appréciez ?
C’est un circuit que je connais. J’y ai couru sur l’ancienne configuration en GP2 Series. Nous avons à présent une nouvelle section qui est, par conséquent, inconnue des pilotes. En fait, je ne me pose pas la question de savoir si j’aime le circuit ou pas : ce qui m’importe c’est que la voiture fonctionne bien et que l’on puisse trouver un bon équilibre. Bahreïn, c’est surtout la performance de freinage et, avec les lourdes charges d’essence, ce sera un réel défi. Il sera assez facile de bloquer une roue et de faire un plat sur les pneumatiques en première partie de course.



Quel est votre objectif pour votre première course ?
C’est difficile à dire car nous ne savons pas encore où nous nous situons par rapport à la concurrence et je n’ai pas piloté la voiture avec les nouveaux développements. Il me faut rester réaliste pour Bahreïn car c’est ma première course et ce sera un apprentissage grandeur nature. Mon but sera donc de développer mon assurance tout au long du weekend et d’essayer d’être aussi proche que possible de mon coéquipier.


D'après Renault F1 Team

Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |