France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON (d'après Renault F1 Team) le 07/09/2008
 
Les clés de la course, avec Pat Symonds

Les clés de la course, avec Pat Symonds

Le Directeur Exécutif de l'Ingénierie pour ING Renault F1 Team, Pat Symonds, livre son analyse des qualifications et évoque le Grand Prix de Belgique à venir


Pat Symonds, comment s'est passé le week-end pour l'équipe ?
« Pour le moment, je suis plutôt satisfait de la manière dont se sont passées les choses. Cela montre à quel point la préparation des week-ends de course est importante. De nos jours, en effet, il est très difficile de retoucher les réglages des voitures pendant les essais libres car le temps en piste est très limité. Lorsque vous avez effectué la comparaison des deux types de pneumatiques à votre disposition, vous êtres chanceux s'il vous reste du temps pour effectuer deux ou trois changements de set-up. Il est donc important d'arriver sur le circuit avec une voiture déjà bien adaptée au circuit et c'est ce qui s'est passé pour nous à Spa. Même si les conditions météo ont été difficiles, nous n'avons pas souffert. »

Diriez-vous que vous disposez de la troisième meilleure voiture ?
« C'est très serré entre Renault et BMW. J'ai toujours dit que notre objectif était de terminer à la quatrième place des équipes et de disputer la fin de la saison avec la troisième voiture de la grille. Nous progressons. »


Pat Symonds au Grand Prix de Hongrie 2008


Les Toyota sont loin sur la grille, c'est certainement l'autre bonne nouvelle du week-end...
« Exactement. Dans notre lutte pour cette quatrième place, il est indispensable de terminer devant les Toyota. Cela dit, ce ne sera pas suffisant. Nous avons dix points de retard et, pour les rattraper, nous devons absolument grappiller le plus de points possible. Aujourd'hui, par exemple, il faudrait que Nelson termine devant les deux Toyota et que Fernando Alonso puisse engranger de gros points. »

Comment la course peut-elle se dérouler, à votre avis ?
« Les conditions météo vont jouer un grand rôle. Hier, au moment des qualifications, les prévisions faisaient état d'une journée sèche pour aujourd'hui. Nous avons donc, tous, élaboré nos stratégies en fonction. Le problème, c'est que les prévisions ont évolué hier soir et il existe désormais des risques de pluie. Cela signifie que, dans le top10, certaines voitures pourraient être désavantagées par leur niveau de carburant. La course pourrait peut-être offrir quelques rebondissements intéressants. »

Côté stratégie, quelles sont les options possibles ?
« Sur le papier, une course à un seul arrêt n'est pas la meilleure, même pour la deuxième moitié de la grille. Mais elle est possible, cela dit et certains pilotes vont certainement partir avec le réservoir bien rempli afin de s'offrir la possibilité d'adapter leur stratégie aux changements de conditions. Sinon, le circuit de Spa étant très grand, il est très probable que les tours auxquels les monoplaces vont s'arrêter soient très similaires : 13/14ème pour les premiers, par exemple. Une fois encore, il n'existe pas de stratégie optimale lorsque la météo s'en mêle : la meilleure approche, c'est de se ménager la possibilité de réagir. »

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault


Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |