France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON (d'après Renault F1 Team) le 30/07/2008
 
Symonds: Une lutte serrée nous attend !

Symonds: Une lutte serrée nous attend !

Le Directeur Exécutif de l'Ingénierie Renault, Pat Symonds, revient sur le Grand Prix d'Allemagne et donne ses espoirs pour Budapest



Pat Symonds au Grand Prix d'Allemagne 2008

Pat, Nelson Piquet Jr a décroché le premier podium de l’équipe cette saison en Allemagne, lors du dernier Grand Prix. L’équipe doit être satisfaite...
« Oui, c’est un résultat que nous attendions depuis longtemps et cela représente des points importants. Plusieurs fois cette saison, nous avons eu une impression d’inachevé ou d’occasions manquées et même si en Allemagne, nous avons eu notre part de chance, cela nous rassure et nous prouve que tout est encore possible. C’est un superbe résultat pour Nelson, il a eu du mal dans la première moitié de saison et je suis persuadé que ce sera pour lui un tournant dans le championnat. Mais il nous faut rester réalistes, une lutte serrée nous attend ; Toyota et Red Bull Racing sont très compétitifs et nous devons continuer de travailler dur. Nous avons marqué de gros points le week-end dernier et notre niveau de performance à l’heure actuelle devrait nous permettre de nous battre pour la quatrième place ! »

Quel sera, selon vous, l’impact de ce solide résultat sur le moral de Nelson Piquet Jr pour la suite du championnat ?
« Très souvent, lorsqu’un pilote connaît des débuts difficiles en F1, il suffit d’un bon résultat pour le faire basculer et rien ne peut ensuite l’arrêter. J’ai assisté à ce genre de situations de nombreuses fois et avec un peu de chance, cela sera le cas pour Nelson également. Nous savons qu’il a un réel potentiel et la possibilité de se révéler très rapide. C’est certain qu’il a été mis sous pression cette saison mais son résultat à Hockenheim est la meilleure des réponses qu’il pouvait donner ! »

Et sur le moral de l’équipe ?
« Cela vient forcément booster toute l’équipe car peu importe votre niveau, un bon résultat agit toujours comme un véritable catalyseur. Mais je crois que l’équipe est aussi capable de comprendre que la chance nous a aussi aidés à décrocher cette seconde place et que notre objectif est toujours de chercher à rivaliser avec les BMW à ce stade de la saison. En même temps, ces points décrochés en Allemagne nous ont permis d’effacer quelques frustrations plus tôt cette année, c’est donc une très positif ! »

Fernando Alonso a eu une course compliquée et la chance n’était clairement pas de son côté. Comment résumeriez-vous son week-end ?
« Cela a été sans aucun doute une course difficile pour Fernando. Jamais, nous n’avons réussi à exploiter la voiture au maximum de son potentiel à Hockenheim, elle n’était pas facile à piloter, plus encore dans le peloton. Autant Nelson a eu de la chance lors du déploiement de la voiture de sécurité par exemple, autant rien ne s’est passé comme il aurait fallu pour Fernando. Il faut donc maintenant regarder devant et je reste convaincu qu’il reviendra encore plus fort en Hongrie. Nous savons tous ce dont la voiture est aujourd’hui capable et surtout ce que Fernando est en mesure d’en tirer. »

Si on revient sur le Grand Prix de Hongrie qui se dispute ce week-end, pouvez-vous nous dire quels sont les défis que représente ce circuit ?
« C’est un circuit difficile, souvent très sale le premier jour d’essais et pendant longtemps généralement les pilotes se plaignent de glisser, de sous-virages en milieu de virages ou de survirage en entrée et en sortie de virage. En fait il s’agit surtout d’attendre que la piste évolue et se charge en gomme. En termes d’appuis, ce circuit exige un niveau d’appuis relativement élevés et c’est assez difficile pour les pneumatiques en raison des relances à basse vitesse. Les dépassements sont délicats car c’est un tracé sinueux et réussir une bonne qualification sera sans doute la priorité de toutes les équipes. »

La Hongrie est un des Grand Prix qui nécessite parmi les appuis les plus élevés de la saison. Prévoyez-vous des nouveautés aérodynamiques sur la R28 ?
« Nous avons été très agressifs récemment dans notre programme de développement. Certaines évolutions ont été utilisées à Hockenheim, d’autres le seront en Hongrie. Il ne s’agit pas de développements spécifiques pour ce Grand Prix de Hongrie mais d’une nouvelle évolution de notre package comme cela continuera pour la suite de la saison. »

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |